Partagez | 
 

 [En cours] De l'Enfer au Paradis puis... Encore l'Enfer ?! (Ft. Yomyra)



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
- 1 Revolver SP 101 Inox Ruger
- 1 GLOCK 19 Génération 4
- 1 BROWNING Buck Mark Stainless UDX
- 1 Pistolet Sig Sauer P226 Tar
- 1 Petit couteau de défense
- De la monnaie
- Des munitions
QU'EST-CE QUE JE FOU LA ?
Illusion
Magie de Rang O
Maana de rang O
Faelien/Faelienne
181
33
Il ouvrit les yeux lentement. Puis soudainement. Le sol était d'une chaleur atroce. Il se releva en un éclair. Où était-il ? Grim, chasseur de prime confirmé, tueur sans pitié et sans loi, se réveilla au pied d'un volcan dégoulinant de lave en fusion, seul. Le ciel était noir. La fumée de cette montagne en colère cachait le ciel de sa fureur légendaire. Autour de lui, des roches, des rivières de laves et des arbres noircis par l'environnement irrespirable.
Une douleur vive se fit ressentir dans les poumons du jeune homme. Il ne fallait pas rester ici plus longtemps. Sans plus attendre ni chercher à comprendre, cet humain se mit à courir vers ce qui lui semblait être le bon chemin , et le seul, pour revenir dans un endroit vivable.

Par chance, sa route était en pente, ce qui lui permis de partir d'ici plus rapidement, malgré le fait qu'il puisse manquer d'air et que, petit à petit, il se mit à tituber. Grim fallit trébucher d'innombrables fois. Il fallit abandonner, ce pensant mort et en enfer. Mais il continuait. Il n'était pas de nature lâche. Ce qui l'avait amené ici en était la preuve.
Un long trajet en enfer s'ensuivi. Alors qu'il était presque arrivé dans un endroit respirable et moins chaud, fatigué, il se laissa tomber, le faisant glisser et faire des rouler-bouler jusqu'à un lieu tout aussi dangereux. Néanmoins il n'en vit pas plus. Ses yeux se refermèrent. La fatigue de la marche et les conditions très peu favorables l'avaient achevé. Non pas définitivement.

Des heures passèrent et l'humain se réveilla une nouvelle fois.
L'air était plus pur. Respirable. Il prit une grande inspiration, et se mit à tousser. Ses poumons étaient encore ateint de la fumée infernale du volcan. Mais désormais il pouvait de nouveau inspirer et expirer normalement. Même si la légère douleur dans ses bronchies se faisait encore ressentir.
Il reprit sa marche pour s'échapper de ce bout d'enfer.

Il passa par des grottes, dont il s'y méfia dès les premiers coups d'oeil et n'y entra pas. Il ne fut donc pas victime de ces illusions malveillantes. Ou très peu. D'une manière ou d'une autre, il avait réussi à s'en sortir.
Il passa par des pentes vertigineuses sans tomber dans les éboulements. Il passa également par des chemins étroits et presque impraticables sans se laisser décourager.
Tout ces exploits, il ne s'en rendait pas compte sur le moment. Mais lorsqu'il faisait une pause et regardait ce qu'il venait d'accomplir, il souriait et se disait que finalement il pouvait continuer.

Des jours passèrent. Grim était à bout de force. Il n'avait pas bus ni manger depuis bien trop longtemps. C'est pour cela que dès qu'il vit ne serait-ce qu'une flaque d'eau, il se jeta dessus.
Petit à petit il croisa des créatures, très étranges, mais qu'il put chasser et manger, ainsi que des points d'eau. Pour reprendre des forces, il décida enfin de faire une pause. Il fit son campement avec ce qu'il trouvait sur place et s'y posa.
Il en profita donc pour repenser à ce qu'il s'était passer et ce qu'il se passait actuellement. Tout ce qu'il réussit à avoir n'était que des questions. Où était-il ? Pourquoi ? Etait-il dans un autre monde ? Univers ? Planète ? Quelles étaient ses créatures qu'il avait vu ou chassé pour manger ? Que s'était-il passé pour qu'il se retrouve ici ? Et tant d'autres...

Il se souvint qu'au début il se trouvait dans une forêt à la recherche de cette Yomyra. Elle avait disparue dans ces bois quelques mois plus tôt. Elle était surveillée, chassée, et elle avait réussi à fuir les meilleurs tueurs à gage. Il était sûr d'avoir pourtant suivi sa trace. Et le voilà, d'une seconde à l'autre, être arrivé dans un volcan. Comment ne pas être perturbé ?!
Il avait beau se triturer les meninges, aucune réponse ne venait.
Après quelques jours de repos, il reprit son chemin à la quête de "la maison" ou d'une quelconque réponse à ses inombrables questions.

Il enchaîna des jours de marche, chaque jour un peu plus habitué à la faune et la flore. Ou presque. A chaque nouvelle bête qu'il rencontrait il s'étonnait dessus un moment avant de la tuer pour la manger. La survie restait primordiale.

Mais un jour, en plein milieu de la journée, lorsque le soleil était au plus haut dans le ciel et presque aucun nuage pour se cacher, Grim fut époustouflé par le paysage. Il était arrivé aux falaises et se trouvait actuellement sur le bord de l'une d'elles et admirait la vue. Le vent caressait son visage sale et fatigué et passait dans ses cheveux blonds désorganisés. Il écarta les bras pour mieux profiter de ce bonheur, tout en fermant les yeux, se remplissant de cet air iodé à souhait.

Ceci lui paraissait être le paradis après avoir traversé l'enfer.
Si les falaises n'avaient pas été aussi hautes et dangereuses, il aurait bien plongé dans l'eau pour se faire une bonne baignade. Cependant, il n'était pas suicidaire.

Ayant assez profité de ce spectable, il décida donc de longuer les falaises. Peut-être arrivera-t-il dans un endroit civilisé.
Les mains dans les poches, Grim avançait, peinard, plus zen, dans un environnement beaucoup plus favorable. Il en profita donc plus tranquillement.

Jusqu'à cet instant précis. Celui où il vit une silhouette qu'il reconnu aussitôt. A force de l'avoir étudié si longuement, il pouvait la reconnaitre d'entre mille. Son regard changea du tout au tout. Sa concentration légendaire lors de son travail refit surface. Les sourcils froncés, le pistolet pointé vers l'avant, son corps positionné de profil, et un léger sourire en coin, il se mit enfin à parler. Elle n'était qu'à quelques mètres de lui.


- Enfin je t'ai retrouvé ! Yomyra...



"Je ne suis pas sans foi, je suis sans loi."
Jeu de mot avec "sans foi ni loi"... Chut...
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
° Armement

- Desert Eagle 9 balles avec 36 munitions
- Fusil de chasse Baikal superposé avec 30 cartouches
- Revolver Magnum 44, 6 chambres, avec 24 munitions
- Uzi 32 coups avec 128 munitions
- Deux scalpels à lame titane
- Deux Grappins

° Pharmacie

- Une seringue de morphine.
- Une seringue d'anesthésiant
- Une plaquette de 8 anti-inflammatoires
- Bandelettes
- Un briquet

° Denrées

- 2 barres de céréales
- 1 boule de pain
- 1 bouteille d'eau

° Autres

- Sac à dos
- Corde
- Couverture en laine fine
- 20 feuilles de papier
- Un stylo
- Un critérium
Je n'ai pas quitté une résistance sur Terre pour en engager une ici.
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Humain/Humaine
193
42
       Enfin.
       Foutues montagnes.
       Yomyra s'était enfin débarrassée de la froideur septentrionale. Cela n'avait pas été une mince à faire et plus d'une fois elle avait cru s'être définitivement perdue, avant de continuer toujours un peu plus loin. Elle n'avait pas su être suffisamment ravie de retrouver un soleil de jour d'hiver quand enfin elle était arrivée au terminus. Pendant toute sa descente, elle avait pensé à se remémorer dans quelle direction se trouvait les montagnes rougeoyantes qu'elle avait vues depuis le sommet. Il lui fallait donc continuer sa route dans cet océan nivéen.
       Elle avait porté un regard blasé sur la texture de son pantalon qui prendrait très certainement l'eau et qui refroidirait ses tibias, mais elle n'avait pas le choix.

       Elle avait marché de nombreux jours en ne mangeant peu. Elle avait même couru, afin de récupérer un peu la chaleur de la course alors que sa gorge l'irritait à cause du froid de trop avoir respiré la bouche grande ouverte. Trouver des abris pour la nuit n'avait été qu'une option - d'autant que s'endormir par un tel froid était synonyme de suicide - et ce ne fut que quand elle arriva sur les premières étendues un tant fût peu verdoyantes qu'elle se laissa choir à genoux, hors d'haleine et surtout exténuée. La mission qui avait suivi avait consisté en la recherche d'un arbre pour reposer loin du sol, simple réflexe du survie. Elle avait soigneusement escaladé le premier arbre qu'elle avait vu, un connifère ou du moins quelque chose qui s'y apparentait, et elle s'était ficelée à sa branche pour ne pas mourir dans son sommeil d'une commotion.

      Elle avait parfaitement su se rationner et si elle continuait sur sa lancée, tout en sachant qu'elle demanderait moins d'efforts à son petit corps puisque la température était revenue à des valeurs biologiquement acceptables, elle pourrait encore tenir longtemps. Elle hocha la tête pour elle-même.
      Entre temps, la bestiole lui était fidèlement revenue et elle avait décidé de la garder avec elle, au cas où. Yomyra l'avait bien regardée, cette chouette, se demandant sérieusement pourquoi diable elle avait suffisamment placée sa foi en la jeune femme pour revenir à chaque fois. Ou alors, c'était à l'autre qu'elle était fidèle. Oui, c'était sûrement cela.
       Peu importait.

      Yomyra continuait sa route d'un pas assez tranquille. Ce n'était pas qu'elle n'était pas pressée, pour autant il valait mieux qu'elle repose légèrement son corps après ce qu'elle venait de lui faire traverser. Elle était toujours dans cette sorte de toundra mais il faisait bien moins froid depuis quelques kilomètres. Et puis, elle voyait enfin les montagnes qui avaient attiré son regard. Sans surprise, c'était bel et bien un volcan qui culminait dans cette chaine de montagnes visiblement escarpées. De nombreuses heures de routes l'attendaient encore avant qu'elle ne puisse poser son pied sur cette montagne et l'escalader pour retrouver des hauteurs et ainsi un nouveau panorama de la région.
       Seulement, quand elle arriva au bord du ravin qui bordait la zone qu'elle souhaitait atteindre, elle eut la désagréable surprise de remarquer que non seulement d'autres kilomètres étaient promis à ses pauvres jambes, mais qu'en plus, ces derniers ne se feraient pas dans des conditions agréables. La terre qui s'étendait devant elle et qui bordait les montagnes était tout sauf accueillante. Calcinée par endroit, assassinée par la force destructrice du massif, elle n'était qu'une lande désolée et grisâtre ou rien ne semblait vouloir vivre. Du moins, rien de bien sympathique. Yomyra crut voir une ombre se mouvoir avant de se cacher derrière une lame de roche.

       La jeune femme soupira. Il lui fallait passer de toute façon, elle ne pouvait pas avoir fait toute cette route pour rien, elle ne pouvait pas faire demi-tour. Elle entreprit donc de désescalader la paroi de roche sur laquelle elle se trouvait. Pourtant, quand elle se baissa pour se hisser dans le vide, elle eut une impression étrange. Une sensation, le genre de chose qui pesait lourdement sur ses épaules. Elle fronça les sourcils et se ravisa. Non. C'était très clair. Si elle s'engageait dans ce merdier, elle allait mourir. Elle savait ce que ses intuitions signifiaient, elles ne la trompaient jamais. Il fallait qu'elle trouve un autre chemin.
       Elle se releva et plissa des yeux en regardant autour d'elle. Rien à sa droite. Seulement du gris et du blanc à perte de vue quand ceux-ci n'étaient pas tranchés par la noirceur du massif. Ce fut seulement quand un éclat entra dans son champ de vision, sur la gauche, qu'elle comprit que c'était par là que son salut serait assuré. C'était la mer de ce côté-là.

      Yomyra s'approcha de la rive à sa gauche et se pencha légèrement en avant. Les falaises étaient abruptes mais il serait sans doute bien plus aisé de marcher sur le sable que dans l'autre lande désolée. La jeune femme dégaina son grappin et se hissa dans la vide une seconde fois. Mais celle-ci était la bonne. Elle descendit de quelques mètres avant de regarder autour d'elle, quand elle eut trouvé un petit renfoncement pour y accrocher l'extrémité de son grappin, elle se laissa descendre en rappel, petit à petit. Quand elle passa sous la hauteur mortelle minimale, elle prit appui sur ses pieds et se projeta en arrière en donnant un à-coup sur son arme, laquelle se décrocha de la falaise. Elle se réceptionna dans le sable en une roulade sur le côté comme elle avait l'habitude de le faire depuis qu'elle faisait du Parkour et se releva. Elle chassa le sable de ses vêtements et se remit à trotter le long de la mer, toujours dans la même direction. Elle dépassa bien vite les montagnes.
      Elle ne savait pas comment fonctionnait le cycle des marées, si tant était qu'il y en avait un, aussi elle devait se dépêcher de trouver quelque chose susceptible de l'empêcher de se faire emporter par de supposés courants marins, ou tout bonnement le moyen de remonter après avoir passé l'espèce de no men's land. Ce fut quand elle commença à voir de nombreux arbres couronner le haut des falaises que la jeune femme se dit qu'elle pouvait remonter en toute sécurité.

      Ce fut sans compter cette voix qui la héla.

- Enfin je t'ai retrouvée ! Yomyra...

      Le premier réflexe de la jeune femme fut de dégainer le desert eagle et le revolver qui reposaient dans leurs étuis à ses cuisses. Elle les pointa vers la personne qui venait de lui parler.
      Une personne qui connaissait son pseudonyme, dans ce monde ?
      Yomyra fronça les sourcils quand elle détailla l'homme devant elle. Comment avait-elle fait pour ne pas voir cet énergumène plus tôt ? Il devait être dans les rochers juste à l'instant, sinon cela voulait dire que Yomyra avait fortement perdu en efficacité en vivant dans l'espèce d'autharcie qu'elle s'était plus ou moins octroyée.

       Les deux armes au bout de ses bras tendus devant elle, soulignant son regard terne et de nouveau voilé de concentration, les pieds légèrement écartés, près à donner les impulsions qui fallait pour se déplacer plus vite que son ennemi, elle resta ainsi piquée devant celui qui la visait.
       Elle le regarda de haut en bas.

- T'es qui, bordel ? Comment tu connais mon nom ? Personne ici n'est censé le connaître !
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
- 1 Revolver SP 101 Inox Ruger
- 1 GLOCK 19 Génération 4
- 1 BROWNING Buck Mark Stainless UDX
- 1 Pistolet Sig Sauer P226 Tar
- 1 Petit couteau de défense
- De la monnaie
- Des munitions
QU'EST-CE QUE JE FOU LA ?
Illusion
Magie de Rang O
Maana de rang O
Faelien/Faelienne
181
33
Armes pointées. L'un contre l'autre.
Un duel digne des plus grands cowboy pouvait s'engager. La tension était présente, spectatrice et provocatrice. Des regards électriques. Tout ça à en dresser les cheveux sur la tête.

Grim gardait son arme sur Yomyra. Il visait clairement la tête. Elle aussi, visait des parties vitales. Un simple tir et l'un ou l'autre mourait sur le coup. Seulement, rien ne se passa. Pour le moment.
 

- T'es qui, bordel ? Comment tu connais mon nom ? Personne ici n'est censé le connaître !


Grim se mit à rire intérieurement. La joie de provoquer la surprise envers ses cibles... Intérieurement puisqu'il ne pouvait pas se permettre de trop ce déconcentrer face à cet ennemi dangereux. Il connaissait son histoire, ou ce qu'on en racontait plutôt.
Le jeune homme haussa les épaules et prit à son tour la parole, avec un ton à la fois sérieux, mais son sourire en coin montrait un côté légèrement amusé.
 
 
- Ha ! T'as raison de poser la question ! Parce que moi même je ne sais pas ! Comment j'ai pus faire pour te retrouver ici... Je t'ai juste cherché dans une forêt ! Et me voilà dans... Ce merdier de l'enfer !!! Tu dois pourtant savoir que des tueurs à gages sont à ta recherche ! J'ai juste chercher plus loin et plus longtemps que les autres... Et... TADAA me voilà ! Mais avant que je ne te tue, dis moi c'est quoi ce bordel ? C'est quoi c't'endroit ?
 
 
Grim gardait son bras tendu, dressé sur Yomyra, ne perdant pas sa position, prêt, lui aussi, à bondir et à éviter les attaques s'il y en avait. Malgré son blabla énergique, il restait concentré et sérieux, il savait ce qu'il faisait. Le seul problème : c'est qu'il ne pouvait pas faire ce qu'il voulait. Tuer Yomyra ou pas, quoi qu'il arrive, il n'aurait rien tant qu'il n'était pas de retour dans son monde. Mais ça, il ne s'en rendait pas vraiment compte.
Il ne savait même pas où il était. S'il allait pouvoir rentrer chez lui ou pas. Et c'en était très perturbant pour lui. Il aimait savoir sa position géographique pour pouvoir profiter du terrain à son avantage. Mais là, rien. Si ça se trouve, en bas de la falaise, il y avait juste un lac immense, ou un océan. Des marées ou juste de l'eau calme. Le temps pouvait-il changer d'une seconde à l'autre ou restait-il toujours aussi ensoleillé ? Le vent resterait-il toujours aussi agréable ou pouvait-il se changer en tempête dans la minute suivante ?

Grim était dans l'inconnu le plus total. C'est ainsi pour cette raison actuelle que le tueur n'achevait pas sa cible immédiatement. S'il était dans son monde, il l'aurait fait sans hésiter. Mais les choses étaient désormais différentes...



"Je ne suis pas sans foi, je suis sans loi."
Jeu de mot avec "sans foi ni loi"... Chut...
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
° Armement

- Desert Eagle 9 balles avec 36 munitions
- Fusil de chasse Baikal superposé avec 30 cartouches
- Revolver Magnum 44, 6 chambres, avec 24 munitions
- Uzi 32 coups avec 128 munitions
- Deux scalpels à lame titane
- Deux Grappins

° Pharmacie

- Une seringue de morphine.
- Une seringue d'anesthésiant
- Une plaquette de 8 anti-inflammatoires
- Bandelettes
- Un briquet

° Denrées

- 2 barres de céréales
- 1 boule de pain
- 1 bouteille d'eau

° Autres

- Sac à dos
- Corde
- Couverture en laine fine
- 20 feuilles de papier
- Un stylo
- Un critérium
Je n'ai pas quitté une résistance sur Terre pour en engager une ici.
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Humain/Humaine
193
42
- Ha ! T'as raison de poser la question ! Parce que moi même je ne sais pas ! 
- Tu ne sais pas c'est quoi ton nom ? Me voilà bien garnie...
- Comment j'ai pus faire pour te retrouver ici... 
- Ah.


       Il avait dû perdre le fil en peu de temps, celui-là.


- Je t'ai juste cherché dans une forêt ! Et me voilà dans... Ce merdier de l'enfer !!! Tu dois pourtant savoir que des tueurs à gages sont à ta recherche ! J'ai juste chercher plus loin et plus longtemps que les autres... Et... TADAA me voilà ! 
- Félicitations, tu es le meilleur des crétins de téméraires qui ne réfléchissent pas...
- Mais avant que je ne te tue, dis moi c'est quoi ce bordel ? C'est quoi c't'endroit ?


       Bon, il ne l'avait pas écoutée. Tant mieux. Ce blondinet qui gesticulait devant elle, flingue en main, semblait avoir le sang chaud. La moindre parole trop  poussée lui serait très certainement fatale. Mais bon, après tout, elle n'avait fait que murmurer et lui il braillait beaucoup trop pour entendre autre chose que sa propre personne. 


- Pour commencer, reprit-elle d'une voix plus audible, baisse ton flingue. 


       Elle ne savait pas si elle devait se sentir menacée ou non. Elle savait qu'il était capable de tirer, pour autant cela ne semblait pas être une menace immédiate. À cet instant, elle comprit qu'elle devait chercher ses mots pour rester en vie, au moins le temps qu'il fallait pour ne plus être dans sa ligne de mire. S'il y avait bien quelque chose qu'elle avait compris sur ce monde, c'était que la technologie comme elle la connaissait n'existait pas. Toutes les esquisses de routes qu'elle avait pu croiser n'étaient pas empreintes de traces de véhicules autre que de probables roues de charette. 
        Et s'il n'y avait pas de technologie, il n'y avait pas d'armes.
        Pas d'armes, pas de munitions.
        Pas de munitions... bah, pas de munitions. 


        Elle ne devait surtout pas gaspiller la moindre de ses balles, et encore moins pour la trogne trop enfantine de celui qui lui faisait face. Sérieusement, il avait quel âge pour tenir un flingue ? La jeune femme pouvait parler, elle et ses vingt et un printemps, mais il lui semblait que le jeune âge de celui qui lui faisait face transparaissait bien plus que pour elle. Elle ne savait pas comment il pouvait bien réagir et elle n'avait aucunement l'envie de jouer les psychanalistes. Pour l'heure, ce mec était un gêneur, point barre. 


         Ce fut quand la chouette sur son épaule se mit à battre vigoureusement des ailes - faisant sursauter le blond au passage - qu'elle comprit qu'elle avait un avantage certain sur lui. Elle, elle avait un peu de connaissances sur ce monde. Des deux paumés qu'ils étaient, si l'un d'entre eux devait pouvoir pousser la porte de sortie, c'était clairement elle qui en était le plus proche et l'homme devait bien être capable de le comprendre. 


- Baisse ton flingue, répéta-t-elle. C'est très simple. Nous sommes perdus dans un monde que nous ne pensions pas trouver. Enfin. Je suis moins surprise que toi. Cet endroit était ma destination. J'y suis depuis quelques temps, maintenant, j'ai pu amasser quelques connaissances, et j'ai un contact quelque part qui peut m'aider. Je crois.


          Même si elle demandait à l'homme de baisser son arme, elle ne l'avait pas fait elle-même, préférant rester sur ses gardes. Il l'avait déjà surprise une fois, il ne pourrait jamais se vanter d'avoir réussi son coup deux fois. 


- Je n'aurais jamais cru que la témérité aurait pu sauver l'un d'entre vous. Tu dis que tu es celui qui m'a le plus cherchée, c'est peut-être ça qui t'a sauvé. À l'heure qu'il est, mes camarades doivent déjà être en train de fuir quelque part après avoir décimé tous ceux qui pensaient nous avoir coincés dans cette forêt. Plus sérieusement, baisse ton arme. Si tu me tues, tu seras heureux pendant dix secondes cinquante cinq, puis tu te rappelleras que tu es coincé ici, que tu ne sais pas comment revenir chez toi, qu'ici mon pseudonyme ne vaut rien, et que tu ne parles pas le langage de cette créature native perchée sur mon épaule. Donc, pose ton flingue. Après on parle. 
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
- 1 Revolver SP 101 Inox Ruger
- 1 GLOCK 19 Génération 4
- 1 BROWNING Buck Mark Stainless UDX
- 1 Pistolet Sig Sauer P226 Tar
- 1 Petit couteau de défense
- De la monnaie
- Des munitions
QU'EST-CE QUE JE FOU LA ?
Illusion
Magie de Rang O
Maana de rang O
Faelien/Faelienne
181
33
Grim haussa un sourcil devant le discours de sa cible. Elle l'énervait déjà.
D'où elle lui donnait des ordres ?! Lui qui n'en avait plus eut depuis bien longtemps. Cette personne qu'il avait étudié pendant si longtemps lui remettait si facilement les pendules à leur place... Rien qu'à cette idée, il tiqua du sourcil, secoua légèrement sa tête puis resserra sa poigne sur son arme à feu.

Il resta ainsi un moment, en réfléchissant néanmoins à ce que cette Yomyra venait de dire. Alors comme ça ils étaient dans un autre monde ? Comment c'était possible. Grim avait du mal à y croire, mais pourtant il ne pouvait pas le nier. Se retrouver dans une forêt puis la seconde d'après au pied d'un volcan.
Certes, il ne pouvait pas nier l'évidence.

Dans un autre monde. Avec des créatures étranges mais fascinantes. D'ailleurs, le tueur à gage s'tait mit à fixer la bête sur l'épaule de son ennemie. Il était magnifique.


- Mh...


Grim retourna son regard bleuté vers celui de ce qui allait être sa camarade. Il retira son doigt de sa gachette sans pour autant baisser son arme.
Elle avait l'air vraiment étonné qu'on la reconnaisse dans cette contrée parallèle, de plus elle venait de confirmer qu'elle n'avait aucune valeur dans ce monde. Cependant, comment savoir si, elle, elle n'allait pas lui tirer dessus ?


- Comment je peux être sûr que tu ne me tireras pas dessus dés que j'aurais baissé les armes ?


Questionna-t-il en arquant de nouveau un sourcil pour accentuer son regard interrogateur devenu tout aussi sérieux. Son sourire disparu. Les sourcils froncés. Le sérieux jusqu'au bout du canon.


- Ha autant que tu sache aussi mon prénom. C'est Grim.


Il n'en rajouta rien. Il restait irrité par l'attitude de cette jeune femme qui, elle aussi pointait ses armes sur lui. On pouvait presque sentir la foudre entre les deux regards. A s'en hérisser les poils du dos, les cheveux et autres poils du corps humain.

Puis après un silence glacial et électrique, Grim commença enfin à baisser son arme tout en reprenant la parole.


- Je te préviens, un pas de travers et je fais de toi une passoire. Tu te doute bien que j'ai d'autres armes dans la manche...


A cette phrase, Grim eut envie de faire une blague. Stupide. De bas niveau. Digne de lui. Mais il la garda pour lui. Seulement il ne put s'empêcher de sourire. Voulant le cacher, il garda un léger rictus en coin, passant son autre main sur sa bouche comme pour s'essuyer. Ainsi il put garder un minimum de sérieux et de crédibilité envers sa méfiance à l'égard de Yomyra.



"Je ne suis pas sans foi, je suis sans loi."
Jeu de mot avec "sans foi ni loi"... Chut...
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
° Armement

- Desert Eagle 9 balles avec 36 munitions
- Fusil de chasse Baikal superposé avec 30 cartouches
- Revolver Magnum 44, 6 chambres, avec 24 munitions
- Uzi 32 coups avec 128 munitions
- Deux scalpels à lame titane
- Deux Grappins

° Pharmacie

- Une seringue de morphine.
- Une seringue d'anesthésiant
- Une plaquette de 8 anti-inflammatoires
- Bandelettes
- Un briquet

° Denrées

- 2 barres de céréales
- 1 boule de pain
- 1 bouteille d'eau

° Autres

- Sac à dos
- Corde
- Couverture en laine fine
- 20 feuilles de papier
- Un stylo
- Un critérium
Je n'ai pas quitté une résistance sur Terre pour en engager une ici.
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Humain/Humaine
193
42
     Dès lors que Yomyra s'assura qu'il ne lui tirerait pas dessus aussi rapidement que la transmission d'un simple message nerveux, elle relâcha lentement la tension des muscles de son bras.


- Comment je peux être sûr que tu ne me tireras pas dessus dés que j'aurais baissé les armes ?
- ... N'est-ce pas toi qui as dit que tu étais celui qui m'avait le plus cherchée ? Tu as dû en faire, des recherches, pour me pister à ce point et devenir le tueur le plus compétent dans cette tâche... Tout ça pour ne pas savoir que je ne suis pas du tout du genre à tirer la première ?


      C'était vrai. Depuis qu'on connaissait Yomyra, même les Gouvernements arrivaient à lui décrire une valeur qu'elle jugeait comme primordiale ; elle n'avait jamais tiré la première. Elle plaidait la légitime défense en permanence, même si tous s'accordaient à dire qu'à cette époque sur Terre, cela ne servait plus à grand chose. Cela ne la sauverait jamais. Cela ne pesait pas assez lourd dans la balance, face aux multiples meurtres qu'elle avait perpétrés.
       Mais pour l'heure, cela devrait au moins servir de preuve suffisante pour faire en sorte que le dénommé Grim, en face d'elle, se détende un peu. Elle n'avait jamais été spécialement contre mourir, si cela pouvait arranger quelqu'un, mais elle avait quelques petites choses à faire avant. Et puis elle n'avait pas menti, cela ne l'arrangerait sans doute pas vraiment si elle mourrait, puisqu'elle  semblait en savoir bien plus que lui. Du moins, c'était ce que Yomyra supposait. 


- Je te préviens, un pas de travers et je fais de toi une passoire. Tu te doute bien que j'ai d'autres armes dans la manche... 
- C'est bon, calme-toi, rétorqua Yomyra en rangeant son arme dans son étui. Si tu es aussi doué qu'arrogant, évidemment que tu as d'autres armes sur toi. Nous sommes deux dans ce cas. Mais je ne sais pas si tu as fait attention à l'environnement qui t'entoure - j'ose espérer que si - mais il n'y a aucune trace de technologie. Donc chaque balle que tu tireras pour rien sera une balle qui ne te sauvera pas le jour où tu en auras vraiment besoin.


        Oui, Yomyra conseillait Grim. Ce n'était pas tant qu'elle s'inquiétait pour cet énergumène un peu trop à fleur de peau, pas plus qu'elle ne s'inquiétait pour sa propre survie ; la vérité était qu'elle était sûre de survivre à ce blondinet. Mais voilà, la vérité était telle qu'elle l'avait prononcée, sans voilure. 


        Finalement, la jeune femme posa ses mains sur ses hanches et sembla regarder autour d'elle. 


- Cela fait combien de temps que tu es ici ? 


        S'il avait des informations, alors il les lui fallait. Cela supposait fortement que la jeune femme était prête à collaborer avec un homme qui voulait sa mort. Etait-ce si étrange ?
        Venant d'elle... Non, pas du tout.
        Cela aurait plutôt était l'inverse, l'étrange. 
        Grim était tout ce qu'il y avait d'à peu près connu dans ce monde, pour le moment. C'était un humain avec des armes. Ca la connaissait bien, les humains avec des armes et des envies de meurtre à son égard. C'était ce qui ressemblait le plus à "la maison" et dans un sens, cela parvenait à être "rassurant". 
        Mais plutôt crever sur l'heure que l'avouer. 


        La jeune femme se mit à marcher tranquillement vers Grim et s'arrêta à sa hauteur, regardant dans la direction opposée à la sienne.


- Ecoute, cela va te paraître complètement insensé, mais tu vas devoir collaborer avec ta cible, le temps que nous sommes ici. Une fois de retour sur Terre, tu pourras me poursuivre aussi joyeusement et autant que tu veux. Je serais "ravie", autant que faire ce peu, de jouer au chat et à la souris. Mais pour le moment, on a besoin de survivre. A quoi ça sert de tuer l'autre si on n'est pas sûr de survivre après ? Il nous faut des informations sur ce monde, de la nourriture et le moyen de se la procurer sans gaspiller nos munitions. 
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
- 1 Revolver SP 101 Inox Ruger
- 1 GLOCK 19 Génération 4
- 1 BROWNING Buck Mark Stainless UDX
- 1 Pistolet Sig Sauer P226 Tar
- 1 Petit couteau de défense
- De la monnaie
- Des munitions
QU'EST-CE QUE JE FOU LA ?
Illusion
Magie de Rang O
Maana de rang O
Faelien/Faelienne
181
33
- ... N'est-ce pas toi qui as dit que tu étais celui qui m'avait le plus cherchée ? Tu as dû en faire, des recherches, pour me pister à ce point et devenir le tueur le plus compétent dans cette tâche... Tout ça pour ne pas savoir que je ne suis pas du tout du genre à tirer la première ?


A ces derniers mots, Grim se rappela qu'effectivement, dans un des rapports sur Yomyra, il était marqué que malheureusement, elle plaidait toujours la légitime defense. Qu'elle n'avait jamais fais les premiers morts. Au grand désespoir des Hommes du dessus.
Convaincu, le tueur releva son arme pour la poser sur son épaule. (comme sur ce gif de signature magnifiquement classieux) Il garda cependant son regard rivé vers cette ennemie publique numéro un pendant un moment.


- ... mais il n'y a aucune trace de technologie. Donc chaque balle que tu tireras pour rien sera une balle qui ne te sauvera pas le jour où tu en auras vraiment besoin.


Ces mots résonnèrent dans la tête du jeune homme. A vrai dire il n'avait pas encore vu de trace de civilisation. Donc il ne pouvait pas savoir de toute façon s'il y avait de la technologie dans le coin ou pas. Mais le fait qu'on le lui confirme lui brisa le coeur. Et ça se voyait sur son visage. On aurait dit un enfant à qui on lui aurait volé tout ses jouets.
"Pas de technologie" "Chaque balle que tu tireras pour rien" "Pas de techonologie" "pas de..."


- SERIEUX ?! PAS DE MUNITION ? PAS DE NOUVELLE ARME ? RIEN ?


Grim soupira bruyament, déçu de ne pas pouvoir utiliser ses bébés. Il rangea donc définitivement son pistolet dans son étuit dédié pour ça et reprit son sérieux petit à petit, écoutant les dires de la demoiselle pas en détresse du tout.


- Cela fait combien de temps que tu es ici ?
- Hum... A peu près... Une bonne semaine ? Si ce n'est pas plus...



Dit-il d'une manière totalement désinvolte, se frottant la joue du bout de l'index en regardant le ciel. En plus d'être déçu, il était en infériorité intellectuelle sur ce monde. Et ça ne lui plaisait clairement pas. Il ne le cachait pas non plus. Puis il reprit en baissant ses pupilles vers ce qui devait être sa cible.


- J'imagine que toi ça fait plus longtemps ...
 
 
Il regarda ensuite la jeune femme s'approcher de lui pour se mettre à son niveau, géographiquement parlant. C'est ainsi qu'il remarqua qu'elle était bien plus petite qu'il ne l'imaginait. Il pensa ensuite qu'il n'était sans aucun doute pas le premier à penser ça. Il en ria intérieurement encore une fois. Au moins il gardait cet avantage, si c'en était vraiment un.


- Ecoute, cela va te paraître complètement insensé, mais tu vas devoir collaborer avec ta cible, le temps que nous sommes ici. Une fois de retour sur Terre, tu pourras me poursuivre aussi joyeusement et autant que tu veux. Je serais "ravie", autant que faire ce peu, de jouer au chat et à la souris. Mais pour le moment, on a besoin de survivre. A quoi ça sert de tuer l'autre si on n'est pas sûr de survivre après ? Il nous faut des informations sur ce monde, de la nourriture et le moyen de se la procurer sans gaspiller nos munitions.


Après cette tirade, Grim resta silencieux, songeur. Portant sa main à son menton, il resta ainsi quelques secondes avant de prononcer ses paroles.


- De toute façon je n'ai pas le choix. Tu as visiblement plus de connaissances que moi sur ce monde. Surtout si tu as une piste pour sortir d'ici... Ca peut être avantageux pour toi et pour moi. Je n'ai pas beaucoup d'info', mais je peux aider, c'est sûr. D'ailleurs, toi, tu sais quoi de ce monde ? Ca fait combien de temps que t'es là ?


Lança-t-il en commençant à marcher vers l'horizon qui se montrait face à eux.
La vue du haut des falaises était imprenable. Mais lorsqu'on regardait dans les autres directions, on ne pouvait voir que des monts escapés semblant vouloir dire "ne venez pas ici ou crevez". Et dans l'autre sens, un paysage sans fin. C'est par là que ce dirigeait Grim. En toute logique, faire faire demi-tour Yomyra ne serait pas très utile, puisqu'elle en venait, il ne devait pas y avoir grand chose d'intéressant vers les montagnes, ni de quoi les aider à retrouver leur monde.


- T'es sûr qu'il y a au moins des gens dans ce monde ? Parce que là... Tu m'excuseras mais... Y a pas un chat qui passe. Pas un roucool. Pas un ratata. Rien... Quoi que...


Grim détourna enfin son regard du paysage infini pour fixer l'animal sur l'épaule de l'humaine.


- C'est quoi ça ? Un Noarfang ? Mais c'est pas des Pokémon ici ! Ca a un nom spécifique ?


Raya le jeune homme en pointant de manière nonchalante le volatile, tout en arquant un sourcil avec un sourire en coin. (Tête de con) Il semblait amusé par sa propre connerie qui ne pouvait sans doute n'amuser que lui. Apparemment il avait put goûter aux plaisirs des jeux videos dans le monde des humains. Le fait qu'il avait du mal à croire qu'il était dans la même réalité que celle de son triste monde ne l'aidait pas à se prendre au sérieux ici non plus. Cependant, il gardait une certaine méfiance, gardant un minimum de distance entre "elle" et lui ainsi que l'animal. Lui aussi pouvait lui bouffer le doigt d'un claquement de bec.



"Je ne suis pas sans foi, je suis sans loi."
Jeu de mot avec "sans foi ni loi"... Chut...
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
° Armement

- Desert Eagle 9 balles avec 36 munitions
- Fusil de chasse Baikal superposé avec 30 cartouches
- Revolver Magnum 44, 6 chambres, avec 24 munitions
- Uzi 32 coups avec 128 munitions
- Deux scalpels à lame titane
- Deux Grappins

° Pharmacie

- Une seringue de morphine.
- Une seringue d'anesthésiant
- Une plaquette de 8 anti-inflammatoires
- Bandelettes
- Un briquet

° Denrées

- 2 barres de céréales
- 1 boule de pain
- 1 bouteille d'eau

° Autres

- Sac à dos
- Corde
- Couverture en laine fine
- 20 feuilles de papier
- Un stylo
- Un critérium
Je n'ai pas quitté une résistance sur Terre pour en engager une ici.
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Humain/Humaine
193
42
     Yomyra se tourna vers la mer et posa son regard sur l'horizon scintillant.


- J'ai déjà arrêté de compter. J'étais bien plus loin dans le nord, dans les montagnes. Je ne sais pas depuis combien de temps je marche. Pour le moment, je n'ai pas encore de pistes et si je suis venue ici, ce n'est pas par hasard. J'avais... quelques connaissances sur cet endroit avant de venir, je n'y ai pas été envoyée contre mon gré. Je ne tiens pas à partir tout de suite. 


      La jeune femme demeura dos à Grim. Son regard courrait le long de cette frontière entre ciel et mer. En soit, il ne lui semblait pas avoir quitté la Terre, les paysages ressemblaient grandement à tout ce qu'elle avait eu l'occasion de voir sur Terre, surtout alors que les expériences et les contournements des lois de la nature se multipliaient sous l'égide de l'orgueil des Hommes. 
      Bientôt, elle entendit Grim se déplacer derrière elle, elle le sentit se rapprocher de la mer. Ils avaient encore une grande marge avant que celle-ci n'amuse le bout de leurs bottes. Y avait-il le phénomène des marées dans ce monde ? Devraient-ils courir pour ne pas se prendre les courants de la montée des eaux ou au contraire pourraient-ils marcher sur les plates-bandes de la mer ? Risqueraient-ils leurs vies ou seraient-ils les seuls au monde dans un océan de sable luisant ?


- T'es sûr qu'il y a au moins des gens dans ce monde ? Parce que là... Tu m'excuseras mais... Y a pas un chat qui passe. Pas un roucool. Pas un ratata. Rien... Quoi que... Et c'est quoi ça ? Un Noarfang ? Mais c'est pas des Pokémon ici ! Ca a un nom spécifique ? 
- Tu joues à Po-... Non, ce n'est pas un important. Des gens dans ce monde ? Hm...


      Yomyra laissa sa besace glisser le long de son corps pour pouvoir saisir la fermeture. Elle l'ouvrit et en sortit une liasse de papier froissé qu'elle tendit à Grim. 


- Ce sont des lettres qu'une native de ce monde m'a envoyé en réponse aux missives que cette chouette a emportée pour moi. Le "Noarfang" s'appelle un Sowige, d'après ma correspondante. Il y a bien des personnes dans ce monde. Je pense qu'on pourra en rencontrer et obtenir plus de renseignements. 


      Les lettres n'étaient ni très nombreuses, ni très longues. Elles étaient un bien maigre support pour le début de leur expédition en collaboration. Mais c'était toujours mieux que rien. Ces réponses avaient néanmoins le mérite d'apprendre à Grim qu'il y avait une coalition, nommée "Garde", qui veillait sur les habitants de ce monde. Mais ils ne savaient rien d'autre. Rien n'était écrit sur la superficie de cette lande de terre, quel contexte géopolitique secouait ce monde. 


- Qu'est-ce que tu veux faire ? Essayer de trouver les Gardes ? Nous reposer dans un village ? Il va très certainement nous falloir de l'argent... ou peu importe ce qu'ils utilisent ici comme monnaie d'échange. 
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
- 1 Revolver SP 101 Inox Ruger
- 1 GLOCK 19 Génération 4
- 1 BROWNING Buck Mark Stainless UDX
- 1 Pistolet Sig Sauer P226 Tar
- 1 Petit couteau de défense
- De la monnaie
- Des munitions
QU'EST-CE QUE JE FOU LA ?
Illusion
Magie de Rang O
Maana de rang O
Faelien/Faelienne
181
33
- Tu joues à Po-... Non, ce n'est pas un important. Des gens dans ce monde ? Hm...


Le début de phrase que Yomyra avait commencé mais pas achevé avait provoquer un sourire en coin discret de la part du jeune homme. Mais il n'en fit pas plus. Leur cas était sérieux. Il y reviendrait plus tard là dessus.

Lorsque sa nouvelle acolyte lui tendis les lettres de sa correspondante, Grim les prit pour les feuilleter et lire en diagonale ce qui en ressortait. Rien de très extraordinaire, mais le fait de savoir qu'il y a de la populasse dans ce monde le rassurait légèrement. De plus, les membres de cette "Garde" pouvaient les aider.

Grim redonna les papiers à sa partenaire de route, releva le regard vers l'animal, puis sur la chef des mercenaires.


- Qu'est-ce que tu veux faire ? Essayer de trouver les Gardes ? Nous reposer dans un village ? Il va très certainement nous falloir de l'argent... ou peu importe ce qu'ils utilisent ici comme monnaie d'échange.
- Hum... Je pense qu'on va se reposer dans un village et trouver des Gardes. Pourquoi se contenter que d'une seule chose ?



Lanca le jeune homme en haussant les épaules, affichant un grand sourire sur son minois si expressif.


- En plus, il devrait y avoir de ces "Gardes" dans des villages non ? Et là où il y a du monde, il y a sans doute des réponses à nos questions, tu crois pas ? En tout cas pour ma part, j'en suis sûr. Et comme ça on pourra se renseigner sur la monnaie d'ici ou... S'il n'y a vraiment pas de munition... C'est pas possible de vivre sans arme sérieux !


Dit le jeune homme qui ne pouvait, effectivement, pas vivre sans arme, sans penser que certaines civilisations, même dans leur monde, vivaient sans. La tête qu'il faisait lorsqu'il parlait de munitions restait très passionnante à observer. Un mélange de visage enfantin qui allait se mettre à pleurer, puis d'une seconde à l'autre, c'était l'expression d'un homme en colère ou en détresse.
Puis il se racla la gorge.


- Continuons d'avancer, on verra bien ce qui arrivera !



"Je ne suis pas sans foi, je suis sans loi."
Jeu de mot avec "sans foi ni loi"... Chut...
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
° Armement

- Desert Eagle 9 balles avec 36 munitions
- Fusil de chasse Baikal superposé avec 30 cartouches
- Revolver Magnum 44, 6 chambres, avec 24 munitions
- Uzi 32 coups avec 128 munitions
- Deux scalpels à lame titane
- Deux Grappins

° Pharmacie

- Une seringue de morphine.
- Une seringue d'anesthésiant
- Une plaquette de 8 anti-inflammatoires
- Bandelettes
- Un briquet

° Denrées

- 2 barres de céréales
- 1 boule de pain
- 1 bouteille d'eau

° Autres

- Sac à dos
- Corde
- Couverture en laine fine
- 20 feuilles de papier
- Un stylo
- Un critérium
Je n'ai pas quitté une résistance sur Terre pour en engager une ici.
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Humain/Humaine
193
42
- En plus, il devrait y avoir de ces "Gardes" dans des villages non ? Et là où il y a du monde, il y a sans doute des réponses à nos questions, tu crois pas ? En tout cas pour ma part, j'en suis sûr. Et comme ça on pourra se renseigner sur la monnaie d'ici ou... S'il n'y a vraiment pas de munition... C'est pas possible de vivre sans arme sérieux ! 


      La vérité était que ni l'un ni l'autre en savait quelque chose. Ils étaient littéralemment des extraterrestres aux yeux de ce monde. Peut-être étaient-ils seulement dans une région où la technologie était proscrite ? Ils ne savaient pas à quel point cette terre pouvait être vaste, peut-être trouveraient-ils quelque chose pour réfuter leurs hypothèses. Après tout, les suppositions étaient vraies jusqu'à ce qu'on prouve le contraire. 
      La fugitive d'un monde se mit à réfléchir, le menton pincé entre ses doigts. Grim n'avait pas tout à fait tort, si Garde il devait y avoir, ce n'était clairement pas au beau milieu de la nature. Elle aurait dû envoyer une lettre plus précise à cette Lyra. Elle aurait dû demander davantage d'informations. Elle n'avait pas prévu qu'elle serait accompagné d'un autre Terrien fraîchement débarqué. 


- Continuons d'avancer, on verra bien ce qui arrivera ! Déclara Grim après s'être raclé la gorge.


      Quelle spontanéité... Yomyra releva ses yeux ternes vers lui et sembla mesurer sa proposition. De toute façon, ils devaient bien décoller à un moment ou à un autre, aussi elle hocha la tête et se mit en tête de continuer sa route vers le sud. 


- Il n'y a rien dans le nord concernant les Gardes, certifia-t-elle. Cette fille des Gardes a dit qu'elle était trop loin pour agir pour moi, alors je ne pense pas qu'elle vienne du Nord.


       C'était un peu fragile comme argumentaire mais Grim devrait apprendre, à l'instar des mercenaires qui composaient l'équipe de Yomyra, à faire avec. C'étaient ces suppositions laconiques qui avaient su garder une femme de vingt et un ans en vie alors que tout le monde la voulait morte, alors elles seraient capables de les faire avancer vers une espèce d'avenir un peu plus stable. 
       Et peut-être quelques victuailles !


       _________


- Eh, Grim.


       Après avoir bien avancé en forêt, Yomyra, perchée sur une branche, s'arrêta d'avancer et fit un geste du menton pour signifier au jeune homme de regarder sur sa droite. Là, derrière les arbres, il y avait une bête qui broutait tranquillement des pieds de plantes bleues. Ce n'était clairement pas la végétation qui intéressait la jeune femme, mais plutôt la viande sur pattes. Lentement, elle dégagea un scalpel du haut de sa botte et ajusta sa prise dessus. Son regard se nimba de concentration. Heureusement, le vent poussait leurs odeurs corporelles au plus loin de la bête. C'était parfait. La jeune femme releva un peu ses hanches et se pencha en avant. Elle prit un bon appui sur ses pieds contre la branche et bondit vers la bête, filant avec agilité entre les branches. Elle diminua drastiquement la distance la séparant de sa cible et elle plongea dessus, lame prête à trancher la nuque et l'encolure de l'animal. 


       Toutefois, tout ne se passa pas comme prévu quand la créature redressa la tête et vit Yomyra. Là, ce fut l'humaine qui vit que son adversaire avait des défenses. Elle eut une chance phénoménale de ne pas se prendre un coup quand la créature s'affola et agita la tête. Elle fut cependant déséquilibrée dans sa chute et dut se récupérer en roulant, un peu plus loin. 
       Bon, pour l'effet de surprise, c'était raté. Elle resta en génuflexion, face à l'animal. Elle devait l'observer. Elle avait clairement sous-estimé sa vivacité, une grave erreur. Mais bon, elle, elle se confrontait aux Hommes, pas aux Bêtes. Prête à bondir, ce fut ce qu'elle dut faire au tout dernier moment quand l'animal la chargea. Elle le laissa s'encastrer dans l'arbre et exécuta un coup d'estoc, la seule chose qu'elle avait eu le temps de faire dans son mouvement, piquant le poitrail de l'animal. 


- Ne te gêne pas pour venir mériter ton morceau de viande ! Fit Yomyra à l'attention de Grim.
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
- 1 Revolver SP 101 Inox Ruger
- 1 GLOCK 19 Génération 4
- 1 BROWNING Buck Mark Stainless UDX
- 1 Pistolet Sig Sauer P226 Tar
- 1 Petit couteau de défense
- De la monnaie
- Des munitions
QU'EST-CE QUE JE FOU LA ?
Illusion
Magie de Rang O
Maana de rang O
Faelien/Faelienne
181
33
- Il n'y a rien dans le nord concernant les Gardes. Cette fille des Gardes a dit qu'elle était trop loin pour agir pour moi, alors je ne pense pas qu'elle vienne du Nord.

- C'est ce que je me disais... Tu chercherais pas à aller vers le Sud s'il y avait quelque chose d'intéressant vers le Nord.


Fit-il en continuant la marche, regardant l'horizon qu'ils allaient devoir traverser à pied.



__________________________________




Alors qu'ils s'étaient aventurés dans la forêt, Yomyra interpella Grim.
La jeune femme avait prit en chasse un animal qui avait l'air bien tranquille en train de se nourrir. Grim la regarda donc faire sans rien dire.
Il était également occupé à regarder aux alentours pour voir s'il n'y avait pas d'autres animaux mangeables ou dangereux pour leur survie. Il faisait également de l'oeil aux baies que pouvait offrir quelques buissons aux allures plus ou moins attrayantes. Il avait faim. Très faim. Et n'importe quoi lui conviendrait. Même des endives, le plat qui l'horripilait le plus au monde.

Seulement là, une mauvaise baie ne risquait pas juste de lui causer un problème intestinal, mais la vie. Pas question de mourir d'une façon aussi stupide. Surtout devant sa cible.


- Ne te gêne pas pour venir mériter ton morceau de viande !


Fit la jeune femme. Effectivement, elle avait râté son coup et avait visiblement besoin d'aide.
Grim lâcha un petit ricanement avant de venir à son aide.


- J'arrive, sa majesté !


Puis il alla de l'avant, s'approcha de la bête avec une grande rapidité et agilité pour éviter un fâcheux coup de corne, puis sortit une des ses armes à feu. Il ne visait pas avec. Il se préparait à autre chose. Tout en se mouvant le plus possible, il observait également la bête.
Là.
Il devait attaquer. Y aller franco.
Il prit de l'élan et sauta sur l'animal, arrivant sur son dos, s'accrochant à une main avec ce qu'il pouvait, il prit une de ses armes par son canon et frappa violemment la tête de l'animal. L'adrénaline causé par le rodéo lui servit beaucoup à cet instant pour au moins assomer la bête. Qui elle, s'écroula au sol comme une simple marionette à qui on aurait coupé les fils.

Essoufflé, Grim descendit de la créature à defense et regarda sa camarade de route.


- C'était pas sorcier !


Il rangea ses armes, regarda une nouvelle fois la bête puis Yomyra, et ne put rester plus longtemps sur ses jambes. Il s'écroula, encore pleinement essouflé de son effort et de l'adrénaline qui redescendait.


- Pouah ! Je refais pas ça !


Dis-il en reprenant son sourire. Amusée par ce qu'il s'était passé. Cependant, Grim prit son temps pour s'en remettre et se releva enfin, laissant échapper un grand soupir de soulagement tout en passant une main dans ses cheveux.
Il alla rejoindre son acolyte et observa le corps inerte de l'animal tout en sortant un couteau d'une de ses chaussure.


- Par quelle partie on commence ?



"Je ne suis pas sans foi, je suis sans loi."
Jeu de mot avec "sans foi ni loi"... Chut...
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
° Armement

- Desert Eagle 9 balles avec 36 munitions
- Fusil de chasse Baikal superposé avec 30 cartouches
- Revolver Magnum 44, 6 chambres, avec 24 munitions
- Uzi 32 coups avec 128 munitions
- Deux scalpels à lame titane
- Deux Grappins

° Pharmacie

- Une seringue de morphine.
- Une seringue d'anesthésiant
- Une plaquette de 8 anti-inflammatoires
- Bandelettes
- Un briquet

° Denrées

- 2 barres de céréales
- 1 boule de pain
- 1 bouteille d'eau

° Autres

- Sac à dos
- Corde
- Couverture en laine fine
- 20 feuilles de papier
- Un stylo
- Un critérium
Je n'ai pas quitté une résistance sur Terre pour en engager une ici.
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Humain/Humaine
193
42
      Une fois la bête tuée, Yomyra porta son regard sur Grim qui inspirait et expirait plus bruyamment qu'une locomotive. 


- C'était pas sorcier !
- Je n'ai pas très envie d'entendre ça de la part de quelqu'un qui a oublié de respirer.
- Pouah ! Je refais pas ça !


      Il se moquait d'elle, c'était ça ? Il n'avait pas ressemblé à grand chose dans le champ de vision flouté de Yomyra, si ce n'était qu'à un pantin désarticulé qui avait eu beaucoup de chance. Bon, il savait employer sa force physique et cela avait été suffisant pour assomer leur prochain repas. Mais voilà ; il l'avait seulement assomé et ne semblait pas plus sur ses gardes que ça. Il était quoi au juste ? Un amateur ? Juste un amateur têtu, alors, suffisamment flanqué d'un entêtement incommensurable pour avoir réussi à la suivre jusque là... et ainsi se stoppait la liste de ses exploits. 
      Yomyra soupira. 
      S'il ne voulait pas chasser, il allait mourir, aussi. Il n'avait d'enthousiasme que dans ce qui lui plaisait, visiblement et cette tendance saurait rapidement agacer la jeune femme. Mais il n'était point l'heure de réprimander le jeune homme, ce serait simplement inutile. Elle scella alors ses critiques dans le silence. 


      D'ailleurs, il se relevait enfin, le bougre, et s'approchait de l'animal.


- Par quelle partie on commence ? Demanda-t-il avec son couteau en main.


      En silence, Yomyra le devança ; elle fit tourner son scalpel entre ses doigts et elle plongea la lame dans l'encollure de la bête et y fit une large entaille. 


- On commence par véritablement tuer notre cible. T'as dit que tu ne voulais pas recommencer ton petit rodéo, non ? Ce serait dommage qu'elle se relève. 


      Elle se releva par la suite et regarda Grim.


- À mon avis, la viande d'ici est comme celle de chez nous ; niveau conservation, on n'ira pas bien loin. Je propose qu'on prenne les morceaux qui nous intéressent et qu'on les emballe fermement dans des linges pour le repas de ce soir, voire pour demain... Tout dépend de l'aspect que ça aura. Je ne me risquerai pas à bouffer un truc avarié. Et je n'ai pas de sel pour reporter les limites de consommation à plus loin. Donc bon. À moins que tu ais une solution, bien sûr, je suis preneuse. 


      Là, Yomyra se mit à marcher lentement autour de la bête. Elle l'observait sous tous les angles. Bien sûr, même si cela ressemblait plutôt bien à un sanglier de chez eux, rien ne leur certifiait que c'était tout aussi mangeable, tant au niveau gustatif que nutritif. Cependant, c'était leur seule solution et le premier contact avec les papilles devrait leur permettre de dire si oui ou non ils pourraient en manger. Mais avant tout, il fallait vider la bestiole pour en retirer les morceaux sur lesquels ils pourraient festoyer. Ainsi, la jeune femme sortit un flacon de solution hydro-alcoolique et se lava les mains avec en vue de son opération. Elle s'agenouilla ensuite au niveau de l'abdomen de l'animal et incisa précisément la peau, en plein milieu, avec suffisamment de force pour séparer les premières épaisseurs de chairs, mais avec assez de délicatesse pour ne pas toucher les viscères.
      Si sa vision de loin semblait très mauvaise comme le montraient ses mimiques et autres plissements de paupières, sa vue de près semblait perçante. Elle extractait les organes les uns après les autres sans même les abîmer. Ainsi, elle découvrit que l'anatomie de cet animal n'était pas très différente de celle de son homologue sur Terre. Yomyra n'était que très peu déstabilisée. 


- Alors comme ça... Commença Yomyra alors qu'elle retirait un organe qu'elle ne connaissait pas. Alors comme ça tu voulais me tuer. C'est bien la première fois que j'ai l'occasion de discuter avec un de ceux qui veulent ma peau. Les autres n'ont généralement pas eu l'occasion de parler. Est-ce que je peux te demander ce qui te motive à me pourchasser à ce point ? L'argent ? Il y a des moyens plus faciles de s'en faire. La fierté ? Par pitié, commenta-t-elle en roulant des yeux. Est-ce que toi aussi tu penses que je suis responsable de tout ce qu'on traverse ?


      Quelques dizaines de minutes plus tard, les morceaux de viande cuisaient tranquillement, harponnés par des morceaux de bois, sous les yeux des deux Terriens. Yomyra s'était installée sur une branche auprès du feu, perchée à quelques dizaines de centimètres du sol. Elle attendait patiemment que son morceau cuise. Bon, c'était déjà le deuxième qu'elle prenait, le premier essai ayant été concluant. C'était très goutu, pour sûr ! Des saveurs comme elle en avait rarement ressenties.
      Cependant, quelque chose n'allait pas. Elle n'arrivait pas à comprendre quoi. Elle savait que quelque chose n'était pas normal mais il lui était impossible de mettre un nom dessus. Oui, c'était parfaitement comestible, le goût était bon et fort heureusement pour eux, ils n'étaient pas morts, foudroyés par un poison inconnu. Tout semblait dans les règles. 
      Mais voilà. Yomyra avait besoin de reprendre un autre morceau. C'était ça qui n'allait pas. D'ordinaire et à cause des traitements qu'elle avait subis sur Terre, elle n'avait que très peu d'appétit depuis trois ans. Elle avait été habituée à ne plus manger et les grands repas étaient devenus bien peu nécessaires. Ainsi, son corps s'était habitué à ce rationnement et désormais elle ne pouvait plus manger beaucoup. Elle se contentait de très peu à chaque repas et s'était obligée pour pallier à cela de revoir les apports nutritifs de tout ce qu'elle ingérait. C'était qu'elle avait des journées très physiques à tenir, Yomyra ! Gérer une équipe d'une vingtaine de personnes, courir entre les tirs, survivre à chaque instant et à chaque coin de rue... Elle avait besoin d'énergie pour cela. Et elle se débrouillait bien. Elle gérait sa propre santé. 
      Mais là, elle avait tout simplement l'impression de n'avoir rien mangé.
      Ou alors... de s'être nourrie d'eau.
      Ca faisait du bien, c'était bon, certes, mais cela ressemblait vaguement à un mauvais effet placebo. Yomyra fronça les sourcils. Elle héla Grim.


- Hé ? T'as l'impression d'avoir mangé, toi ?
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
- 1 Revolver SP 101 Inox Ruger
- 1 GLOCK 19 Génération 4
- 1 BROWNING Buck Mark Stainless UDX
- 1 Pistolet Sig Sauer P226 Tar
- 1 Petit couteau de défense
- De la monnaie
- Des munitions
QU'EST-CE QUE JE FOU LA ?
Illusion
Magie de Rang O
Maana de rang O
Faelien/Faelienne
181
33
- À mon avis, la viande d'ici est comme celle de chez nous ; niveau conservation, on n'ira pas bien loin. Je propose qu'on prenne les morceaux qui nous intéressent et qu'on les emballe fermement dans des linges pour le repas de ce soir, voire pour demain... Tout dépend de l'aspect que ça aura. Je ne me risquerai pas à bouffer un truc avarié. Et je n'ai pas de sel pour reporter les limites de consommation à plus loin. Donc bon. À moins que tu ais une solution, bien sûr, je suis preneuse.


Grim se mit à réfléchir un instant s'il avait une idée de comment conserver la viande, mais même en pouvant la garder, la quantité qu'ils pouvaient prendre n'était pas non plus très élevée. Donc même dans ce sens là, il n'était pas possible pour les deux camarades humains de garder grand chose. Le seul hic à tout ça, c'était le fait que cette Yomyra commençait peut-être un peu trop à commander. Cela commençait à l'agacer. Cependant, il garda encore un peu son calme. Agacé oui, mais pas encore énervé. Et puis de toute façon, elle avait raison.


- Ouais... On ne pourrait même pas prendre grand chose non plus, j'ai pas vraiment de quoi porter plusieurs kilos de viandes et de plus, ça risque de beaucoup nous ralentir. Autant prendre ce dont on a besoin.


Lanca-t-il plus sèchement, aidant ensuite la jeune femme à prendre les morceaux que lui préférait. Il faisait le travail aussi soigneusement que son ennemie. Ou presque. Lui était un peu plus bourrin sur les bords. Et les bords pouvaient se montrer très larges par moments. Néanmoins ça restait toujours à peu près propre. Assez pour que le sang ne lui gicle pas à la figure.


- Alors comme ça... Alors comme ça tu voulais me tuer. C'est bien la première fois que j'ai l'occasion de discuter avec un de ceux qui veulent ma peau. Les autres n'ont généralement pas eu l'occasion de parler. Est-ce que je peux te demander ce qui te motive à me pourchasser à ce point ? L'argent ? Il y a des moyens plus faciles de s'en faire. La fierté ? Par pitié, est-ce que toi aussi tu penses que je suis responsable de tout ce qu'on traverse ?


Concentré dans sa tâche, Grim laissa un petit moment de silence avant de répondre. Sans même regarder son acolyte, il répondit d'abord avec autant de froideur que sa réponse précédente.


- Certes, il y a pleins de façons de se faire de l'argent, mais avec autant de zéro sur le chèque, non.


Tant de distance et de nonchalance dans ses mots. S'il s'était écouté, il en serait étonné. On aurait presque dit la même personne mais quelques années auparavant, quand ses parents étaient encore en vie. Lui aussi pouvait supprimer ses émotions, il avait ce certain don qui lui permettait de beaucoup se protéger, lui, et ses intérêts.
Puis son sourire réapparu. Après un moment de silence il reprit après avoir laissé échappé un petit ricanement.


- Ha ha ! Si tu savais à quel point j'en ai rien à foutre de savoir qui ou quoi est la cause de ces emmerdes politiques !... Tu n'es qu'un nom sur une liste ! C'est tout.


Il s'arrêta là. Il ne voulait pas donner plus d'explications. Alors que ses intérêts pour elle n'était pas que ces numéros sur un bout de papier. Il ne voulait pas trop se dévoiler. Sur son métier il aimait beaucoup être plus que discret. Il n'aimait surtout pas en parler. Et pourquoi discuter de ça alors qu'il allait la tuer. Ca ne serait pas bien utile, sauf peut-être pour elle. Ainsi elle pourrait réussir à le contrôler, ou à faire en sorte de survivre, comme elle l'a toujours fait avec les autres tueurs à gage. Non pas question. Pas question qu'il fasse les erreurs que ses collèges ont put faire. Pas question d'être aussi incompétents qu'eux. Lui il voulait être le numéro un. Non ce n'est pas non plus la raison pour laquelle il voulait tant l'avoir rien que pour lui, mais ça pouvait en faire partit.  

L'heure du repas avait sonné. Un petit feu de camp, la viande au dessus du feu, l'odeur de la nourriture, Grim, assit à même le sol, en face de Yomyra, pouvait presque se croire à une soirée entre potes, une soirée camping. Il manquait plus que les mashmallow, les amis plus nombreux, et quelques histoires d'horreur et les rires. Ce serait le pied. Mais la réalité était telle. Il était face à sa cible et se nourrissait pour survivre dans un monde qu'il ne connaissait pas.
"Nourrissait". C'était un bien grand mot. Il avait beau se goinfrer, il avait toujours faim. Alors il continuait de s'empiffrer. En temps normal, il serait déjà reput depuis bien longtemps. Il fallut que la jeune femme pose la question pour qu'il s'en rende compte.


- Bonne question... C'est vrai qu'en y pensant bien... J'aurais dû caler depuis un moment ! Et... C'est pas le cas...


Grim regarda la viande, puis le cadavre dépecé de la bête non loin d'eux. Il resta silencieux. Il tourna ses pupilles vers Yomyra et haussa les épaules.


- Si c'était dangereux pour nous, ça ferait un moment qu'on serait déjà malade je pense... Et si la bouffe d'ici ne nous faisait rien ?!


S'écria le jeune homme comme si la fin du monde approchait. Puis il reprit son semblant de sérieux, se tenant le menton et baissa les yeux pour réfléchir.


- Ha mais non. J'ai dû bouffer des bêtes avant, des petites mais ça m'avait bien nourri !


Il marqua un temps de pause avant de reprendre en regardant de nouveau la mercenaire humaine, les yeux plissés vers cette dernière.


- Je te préviens je refais pas de rodéo.



"Je ne suis pas sans foi, je suis sans loi."
Jeu de mot avec "sans foi ni loi"... Chut...
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
° Armement

- Desert Eagle 9 balles avec 36 munitions
- Fusil de chasse Baikal superposé avec 30 cartouches
- Revolver Magnum 44, 6 chambres, avec 24 munitions
- Uzi 32 coups avec 128 munitions
- Deux scalpels à lame titane
- Deux Grappins

° Pharmacie

- Une seringue de morphine.
- Une seringue d'anesthésiant
- Une plaquette de 8 anti-inflammatoires
- Bandelettes
- Un briquet

° Denrées

- 2 barres de céréales
- 1 boule de pain
- 1 bouteille d'eau

° Autres

- Sac à dos
- Corde
- Couverture en laine fine
- 20 feuilles de papier
- Un stylo
- Un critérium
Je n'ai pas quitté une résistance sur Terre pour en engager une ici.
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Humain/Humaine
193
42
- Je te préviens, je ne refais pas de rodéo.
- Tu parles d'un rodéo... Même pour amuser la galerie c'était pas terrible. Bref. Je ne tiens pas spécialement à chasser de nuit dans un monde que je ne connais pas, surtout en compagnie d'une chochotte. Ca doit faire mal de pourchasser quelque chose sans pouvoir prétendre à des zéros sur un morceau de papier. Et en plus, le plus chèque sur pattes de ta carrière est en face de toi, mais c'est ausi ta meilleure chance de sortir de là vivant. Dommage pour toi.


      Ah, le mépris. C'était clairement ce qui peignant les paroles acerbes de la jeune femme. Depuis qu'il lui avait fait comprendre qu'il ne courait après rien d'autre que de l'argent, il en était fini de l'intérêt qu'elle pouvait bien lui porter, aussi infime avait-il été. Il fallait bien être docile, servile et très con pour faire tout ça pour l'argent. Plonger dans la sphère de la guerre et de l'assassinat pour amasser l'argent ou simplement être bien habillé, c'était d'une abherration sans nom.
      Elle avait pour ainsi dire... espéré que les raisons qui poussaient Grim à la pourchasser avec autant d'hardiesse fussent plus personnelles. Même s'il y a plus de souffrance derrière une vengeance, cela aurait donné davantage de légitimité et de profondeur à Grim. Yomyra ne pouvait s'empêcher de le voir comme un personnage dans une grande pièce de tragédie et celui-là était l'avare, un avare de plus qui se fondrait dans la masse informe de la population, un personnage domestiqué par la société et les normes qu'elle imposait. 
      Un esclave de plus dans cet acte burlesque. 


      S'exposer ainsi à de tels dangers pour rien de plus que des feuilles imprimées... Si cela lui plaisait autant, elle aurait pu en dessiner des miliers, des chèques. Elle aurait pu demander à Miku de trafiquer les codes des banques, elle aurait déchiré les carcans de l'avarice et brisé les certitudes de tous. 
     Plonger ainsi dans la houle de la guerre pour quelques billets parfois falsifiés, pour des complots à détruire par fierté... alors que Yomyra y avait été traînée de force... Elle aurait voulu crever les yeux du monde avec ses pouces, târir les océans, fâner les forêts et déchirer les continents. Elle aurait transformé les monstres de ses cauchemars en dictateurs tangibles.


     Parce que ce monde était laid. La Terre était horrible. Ceux qui la peuplaient étaient les monstres à la laine de mouton. 
     Et alors qu'elle recommençait ailleurs, elle faisais équipe avec un parfait petit pèlerin sur la route du saint dollar, de ses apôtres euros, yens et livres sterling. Elle n'avait jamais voulu être la martyre d'une si horripilante machination. 


      Alors, elle se releva et tourna le dos à Grim. Elle croisa les bras, le regard flanqué dans les profondeurs sinistres de la forêt, et poussa un long soupir agacé. 


- Tu n'es qu'un imbécile. J'irai pas te faire la morale parce que ta capacité d'attention frise le taux zéro. Et que de toute façon je suis ta cible importante mais futile. T'as qu'à me tirer une balle dans le dos et te démerder pour traîner mon cadavre jusqu'à la Terre avant que celui-ci ne se décompose.  


      Pourquoi lui parlait-elle ainsi ? D'ordinaire, elle s'en foutait, des avis des autres. Il était un ennemi, elle aurait dû le tuer, point. C'était comme ça qu'elle fonctionnait dès le départ. La première occasion était la meilleure et dieu savait que beaucoup d'occasions étaient passées sans qu'elle n'eût rien fait. Grim vivait toujours et son comportement venait à l'agacer. Etait-ce parce qu'elle en avait fait un "allié" qu'elle se sentait de devoir se comporter avec lui comme elle le faisait avec ses chers mercenaires ? Ni lui ni elle n'avaient besoin de ça. Ils étaient des ennemis en pause, des alliés par défaut, point barre. 
      Et puis, de base, le sujet était clos. Pourquoi le rouvrir ?


      C'était trop tard de toute façon, elle ne pouvait plus faire machine arrière. 


- Tu crèveras pour rien pour t'être attaqué à moi. Car si tu me tues sur Terre, tu mourras peu de temps après. Tu n'auras pas pu renifler l'odeur de ton argent sale. Parce que si je vaux autant de chiffres dans un pauvre petit encadré au milieu à droite, c'est qu'il y a des raisons, exactement celles auxquelles tu ne t'intéresses pas. Tu es un jeune homme visiblement à peine comblé dans la vie qui tue parce que c'est tout ce qu'il sait à peu près bien faire et parce que peut-être ça lui arrache un rire de temps à autre. Moi, je suis entourée de tueurs tout aussi compétents qui te saigneront au-dessus de tes billets pourris. Tu te mets inutilement en danger et tu penses que je devrais en avoir rien à foutre. Là, je commence à t'énerver. Ton regard s'est assombri. Tu es encore vivant, toi, merde, c'est complètement con de flinguer ta vie. Parce que tu ne me tueras jamais, j'aurai toujours une longueur d'avance sur toi, et c'est mon canon que tu verras en dernier. Alors renonce. Ca m'évitera une mort inutile.


    Après cela, elle décida de disparaître en haut d'un arbre, se couchant sur une branche, le dos contre le tronc. Elle noua une corde pour rester solidaire à l'arbre et ferma les yeux, les bras croisés sur la poitrine.
    Elle feindrait le sommeil.


    Malgré ses paroles, elle n'avait pas abandonné Grim.


- En ce qui concerne la nourriture, ne pense même pas à toucher à la chouette à quatre ailes. On en a besoin pour prendre contact avec d'autres personnes. 
avatar
pts d'expérience
messages postés
Terrien
Terrien en Vadrouille
- 1 Revolver SP 101 Inox Ruger
- 1 GLOCK 19 Génération 4
- 1 BROWNING Buck Mark Stainless UDX
- 1 Pistolet Sig Sauer P226 Tar
- 1 Petit couteau de défense
- De la monnaie
- Des munitions
QU'EST-CE QUE JE FOU LA ?
Illusion
Magie de Rang O
Maana de rang O
Faelien/Faelienne
181
33
- Tu parles d'un rodéo... Même pour amuser la galerie c'était pas terrible. Bref. Je ne tiens pas spécialement à chasser de nuit dans un monde que je ne connais pas, surtout en compagnie d'une chochotte. Ca doit faire mal de pourchasser quelque chose sans pouvoir prétendre à des zéros sur un morceau de papier. Et en plus, le plus gros chèque sur pattes de ta carrière est en face de toi, mais c'est aussi ta meilleure chance de sortir de là vivant. Dommage pour toi.


Et là, Grim sentit l'amertume que ressentait Yomyra. Rien qu'à son visage, puis ses paroles. Elles étaient... Tranchantes. Pire qu'une faux. Mais par chance, Grim et la faucheuses étaient amis. De bonnes connaissances en soi. Il lui apportait quelques âmes, et en échange elle... Bah faisait son travail. Le tueur n'en attendait pas plus d'elle. Sauf peut-être de choisir sa mort par lui-même. Pitié pas de maladie. Il préférait mourir d'une balle en pleine tête. Net, rapide et on en parlerait plus. Sauf pour les enquêteurs dans le monde d'où il venait.

Mais là n'était pas la question. Ses nerfs commencèrent aussi à lâcher. Sa patience, jusqu'ici légendaire pour lui, disparu en même temps que les propos de la jeune femme en face de lui.
 
 
- Tu n'es qu'un imbécile. J'irai pas te faire la morale parce que ta capacité d'attention frise le taux zéro. Et que de toute façon je suis ta cible importante mais futile. T'as qu'à me tirer une balle dans le dos et te démerder pour traîner mon cadavre jusqu'à la Terre avant que celui-ci ne se décompose.  


C'était trop, il lui fallait ouvrir enfin sa grande gueule.


- Chochotte ?! Moi au moins j'ai réussi à faire quelque chose de cette bête ! Après tout, bondir sur une bête dont on ne connait rien c'est aussi stupide ! On ne peut pas tous avoir l'intelligence d'Einstein ! Je ne prétends pas l'avoir moi. Je suis conscient que je ne connait rien de ce monde et je ne saute pas tête baissée sur n'importe quoi. Et comme on l'avait dit, je te tuerais pas, effectivement tu sers à rien ici et moi non plus par la même occasion. D'où la raison pour laquelle je t'ai suivi sans trop rien dire. Alors me fait pas chier ! J'ai accepté de te suivre alors que je déteste qu'on me commande, sois bien contente de ça déjà, madame la Diva !


Lâcha-t-il d'un coup en s'approchant dangereusement de Yomyra. Il n'allait pas l'attaquer non, il n'était pas assez stupide pour le faire, mais il voulait rester face à cette femme qui lui avait fait dos, peut-être en espérant que le jeune homme lui tire dessus. Après tout ça pouvait se comprendre qu'elle ne veuille plus vivre, mais Grim n'en voyait pas l'utilité de le faire ici et maintenant. Elle lui était encore utile. Et lui aussi pouvait encore l'être envers elle. Seulement là, la tension montait. Il fallait s'en douter que tôt ou tard ça allait arriver.
Grim l'avait cherché en même temps. Vu sa réponse... Si les rôles avaient été inversé, lui aussi aurait mal prit la chose. Au fond, le tueur espérait que Yomyra se doutait d'un quelque chose plus profond en lui pour qu'il fasse ça. Car oui, faire ce genre de travail juste pour l'argent, cela pouvait vite devenir ennuyant.


- Tu crèveras pour rien pour t'être attaqué à moi. Car si tu me tues sur Terre, tu mourras peu de temps après. Tu n'auras pas pu renifler l'odeur de ton argent sale. Parce que si je vaux autant de chiffres dans un pauvre petit encadré au milieu à droite, c'est qu'il y a des raisons, exactement celles auxquelles tu ne t'intéresses pas. Tu es un jeune homme visiblement à peine comblé dans la vie qui tue parce que c'est tout ce qu'il sait à peu près bien faire et parce que peut-être ça lui arrache un rire de temps à autre. Moi, je suis entourée de tueurs tout aussi compétents qui te saigneront au-dessus de tes billets pourris. Tu te mets inutilement en danger et tu penses que je devrais en avoir rien à foutre. Là, je commence à t'énerver. Ton regard s'est assombri. Tu es encore vivant, toi, merde, c'est complètement con de flinguer ta vie. Parce que tu ne me tueras jamais, j'aurai toujours une longueur d'avance sur toi, et c'est mon canon que tu verras en dernier. Alors renonce. Ca m'évitera une mort inutile.


Effectivement, la mine de Grim s'était assombri, devenant même menaçante, mais le jeune homme réprimait du mieux possible son envie de meurtre. C'est vrai, il était juste en face d'elle, rien ne l'empêchait de la tuer maintenant, et pas pour les billets, mais pour le simple fait qu'elle l'ouvre un peu trop, sa bouche légèrement déformée par sa cicatrice.


- Je te permet pas de me juger comme ça, tu me connais à peine, tu ne connais pas toutes mes intentions, ni mon passé, tu ne sais rien de ce dont je suis capable, qui je suis vraiment, tu. Ne. Sais. Rien !


Dit-il en posant son index sur le front de la chef des mercenaires pour appuyer sur ses derniers mots. Puis il reprit avec autant de véhémence.


- Une fois que je t'aurais tué, car oui, je le ferais, certes je mourrais peut-être juste après, mais j'en ai rien à foutre, je suis né sans le vouloir, je demande pas forcément à continuer, de plus, non, je ne rigole pas quand je tue, je retire une vie, je retire une personne de sa famille ! J'en suis conscient. Plus que je le montre ! Tes petits tueurs, qu'ils fassent ce qu'ils veulent. Si ça se trouve, ils n'attendent que ta mort pour être tranquille et vivre enfin leur vie ! Ils font simplement leur lèche-cul pour faire semblant d'être utiles, mais au font ils espèrent que tout ce bordel finisse. Comme tout le monde. Tu dis que je suis encore en vie ?! Oui c'est vrai, mais toi aussi et tu te comporte comme un robot sans émotion alors que tu devrais en profiter même avec des responsabilités. Quand je te tirerai une balle dans la tête, t'auras des regrets, quand ce sera mon tour, j'en aurais pas.
 

Grim lança un rapide coup d’œil à l'animal lorsque la jeune femme se mit à parler de ce dernier. L'humain lâcha un soupir et alla se rasseoir à sa place face au feu sans rien dire de plus, fusillant encore du regard Yomyra.


- Tss ...


Il haussa les épaules et regarda de nouveau les flammes danser devant lui. Là, plus que tout, il voulait rentrer chez lui. Pourquoi diable avait fait de lui un être trop curieux et persistant ?!



"Je ne suis pas sans foi, je suis sans loi."
Jeu de mot avec "sans foi ni loi"... Chut...
pts d'expérience
messages postés
Contenu sponsorisé
 
[En cours] De l'Enfer au Paradis puis... Encore l'Enfer ?! (Ft. Yomyra)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dégustation café
» L'enfer ou le paradis
» Enfer et paradis
» [Meyer, Stephenie & autres auteurs] Nuits d'enfer au paradis
» Quel personnage d'Enfer et Paradis es tu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldarya RPG ::  Les Contrées d'Eldarya  :: Le Continent :: Falaises de Calcaire-
Sauter vers: