Partagez | 
 

 Dès qu’on rencontre d’autres créatures, on se retrouve soumis à leur volonté. ² (fini)



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
pts d'expérience
messages postés
Invité

« Identité »
Prénom: Jiuma (prononcé Youma).
Age: 14 ans physiquement, mais 49 ans en réalité.
Sexe: Féminin.
Faction: Habitante d'Eel.
Spécialité: Les atouts de Jiuma résident dans son agilité et sa rapidité, ce qui s'avère utile lorsqu'elle combat ou chasse. En contrepartie sa défense sous forme humaine et sa résistance aux magies élémentaires (feu, eau, foudre etc.) sous sa forme chimérique sont quasi-nulle.
Race: Chimère (un croisement entre une wyverne, une panthère noire et un faucon).




« Physique »
La plupart des gens s'enthousiasment lorsqu'ils posent pour la première fois leurs yeux sur Jiuma . Ils pensent voir une petite fille et il est vrai que du haut de ses 1m49, il paraît inconcevable que cette gamine soit déjà âgée d'une cinquantaine d'années en réalité. Lorsqu'ils se rapprochent d'elle et que cette dernière se retourne, la première chose que l'on remarque sont ses yeux, grands et dorés aux pupilles aussi fines que ceux d'un chat.  Puis viennent ses deux grandes oreilles pointues, couvertes de fourrures noires et rouges, situées à la place de là ou se trouveraient des oreilles humaines et ces dernières dépassent ses longs cheveux noirs  épais. Elle ressemble à un brownie et pourtant elle est loin d'en être un. Les vêtements qu'elle porte sont d'une grande simplicité quoiqu'un peu sales, on devine alors que c'est une enfant des rues peu préoccupée par son style vestimentaire  Elle ne met que ce qu'elle trouve la plupart du temps, c'est à dire des vêtements déjà utilisés et aussi à raccommoder. Sa démarche est souple et féline et l'on croirait même qu'elle flotte vu la légèreté de ses pas. En même temps ses 44 kilos l'y aide beaucoup. Pourtant Jiuma trouve beaucoup de choses à redire sur ce corps, il est trop petit, trop maigre et trop frêle, il est même couvert de multiples cicatrices. Sous cette forme il est en effet facile de la casser en deux comme on casse un sucre. Quand bien même, elle le trouve à quelques moments pratique, surtout lorsqu'il faut se faire petit et se dissimuler dans des broussailles ou autre. Mais lorsque  la petite dévoile sa véritable apparence (chose qu'elle fait on ne peut plus souvent), soyez sûr que tout ce que vous connaissez de cette “petite fille” tombera vite aux oubliettes et vous fera hérisser plus d'un poil.

Sous sa forme chimérique, Jiuma est un croisement de trois prédateurs :  une wyverne (que l'on reconnaît principalement grâce à ses pattes avants ailées, à son ventre, ses pattes arrières ainsi que sa queue recouverts d'écailles), une panthère noire (elle rugit et se déplace comme tel, de plus son dos est recouvert d'une épaisse fourrure noire et ses pattes sont pourvues de griffes saillantes), puis un faucon (sa gueule ressemble fortement à un bec bien que ce n'en soit pas un puisqu'elle est remplie de crocs). Son apparence sombre et sa capacité à se déplacer furtivement soulignent le fait qu'elle soit une prédatrice principalement nocturne. Et ceci est confirmé par ses grands yeux jaunes qui la rendent nyctalope. On remarque d'ailleurs que lorsqu'elle se met en colère, ses yeux virent au rouge vif et laissent une traînée lumineuse au moindre de ses mouvements. Ses muscles et ses vertèbres sont souples ce qui lui apporte une flexibilité et rapidité non négligeable grâce à sa nature féline. Il est bon de noter que c'est une bête qui ne vole pas, bien que son côté wyverne lui ait fournit des ailes, c'est une créature qui se déplace à quatre pattes et vu que ses ailes sont attachées à ses pattes avant elle ne s'en sert quasiment jamais. Il s'agit aussi d'une bête possédant très peu de ressource magique. Elle n'est pas capable de cracher des flammes et encore moins d'invoquer la foudre et il s'avère même que ces magies élémentaires soient son point faible. A un tel point que n'importe qui ou n'importe quoi ayant un bon niveau de magie peut la terrasser en peu de temps. Jiuma est née avec une source de magie plus forte que sa norme lui permettant prendre forme humaine à l'aide d'une pierre qui lui est spéciale. Aussi, sous forme bestiale comme humaine, Jiuma n'est pas encore une adulte. Il lui reste donc une quinzaine d'années avant d'avoir la taille maximale qu'une Chimère noire femelle possède. Pour voir la bête ⇩
Spoiler:
 
.


« Caractère »
Si vous venez à parler avec Jiuma pour la première fois,  la première impression que vous aurez d'elle sera des plus mitigées. Un mélange de curiosité et d'insolence se lit rien qu'à la manière dont elle vous dévisagera. Demandez aux gens du coin de la décrire en un seul mot, on vous dira alors que c'est une vraie sauvageonne. Jiuma a grandit dans des endroits reculés d'Eldarya réputés dangereux et inapte à la civilisation, alors la petite a du apprendre à se plier aux dures lois de la faune et la flore. Elle s'est donc forgé un caractère bien trempé, digne de n'importe quel animal sauvage bien évidemment. Décrire le caractère de Jiuma reviendrait à ne citer que des défauts : elle est franche, cupide, fière, mutine, sans gêne et insolente. La hiérarchie n'est pour elle qu'une vaste blague, peut importe le statut social que vous avez elle n'hésitera pas une seconde à se moquer de vous si cela l'enchante. Douée d'une témérité hors norme, Jiuma ne craint pas grand chose et se croit donc tout permis. Elle est futée et sait faire profil bas lorsqu'une situation se trouve être trop dangereuse, mais soyez sûr que sinon rien ne lui fait peur. Et c'est ce genre de caractère révolté qui agace beaucoup de monde. Comme n'importe qui, Jiuma a aussi ses moments de faiblesse. Il lui arrive d'être un peu mélancolique, de trop penser au passé et de se remettre en question. En vérité, elle n'a pas un mauvais fond, elle essaye juste de vivre comme elle l'entend, sans contraintes. Dire que Jiuma est encore une gamine n'est pas totalement faux. D'ailleurs, irriter ou narguer les gens la distraie et pour se faire, elle aime les effrayer aussi bien sous forme chimérique qu'humaine. D'ailleurs à chacune de ses transformations ses vêtements s'arrachent ce qui fait que lorsqu'elle reprend forme humaine elle se retrouve complètement nue. Cela ne la dérange aucunement, n'étant pas pudique pour un sou, contrairement à d'autres.  Elle possède quand bien même certaines qualités, mais celles-ci se font tellement rares qu'on ne les retient pas, ou du moins pas longtemps. Malgré son caractère dit insupportable, elle à appris néanmoins à se civiliser et vivre en société (bien qu'elle ait encore du mal, sa nature sauvage reprenant souvent le dessus). D'autant plus que le refuge d'Eel est devenue sa maison lorsqu'elle fut sauvée par des gardes en patrouille quand elle était petite. Sans leur aide elle serait déjà morte vidée de son sang, ou alors dévorée par un animal errant, qui sait. Les personnes s'occupant d'elle au départ pensaient qu'elle était folle. Mais compte tenu de ses agissements ils avaient conclus que soit elle avait été élevé par des animaux sauvages, soit elle était elle même un animal sauvage ayant la capacité de prendre une apparence humanoïde. Curieusement, elle apprit tous ces codes qu'une société impose, à marcher sur ses deux jambes et à parler relativement vite. Après des années d'éducation, Jiuma fut enfin prête à être introduite socialement. Ne sachant plus quoi faire et où est sa place, la petite décida de rester vivre au village qui l'avait recueilli. Ses souvenirs de sa mère l'ayant abandonné continuent de peser sur elle et l'ont convaincu de ne pas retourner, pour le moment, à l'état sauvage. Elle s'était aussi dit qu'après tout, ce n'est pas partout que l'on peut être logée, nourrie, blanchit et protégé des autres créatures. Sauf qu'elle dut passer un accord avec la garde à qui elle devait quelques services, qu'elle acceptait assurément à contre-cœur, en compensation pour pouvoir rester. Pas question qu'elle reste là à se tourner les pouces, d'autant plus qu'elle était encore une parfaite inconnue, pas très digne de confiance. Des années plus tard, jugeant que dorénavant elle n'avait plus de dette envers les personnes qui l'avaient sauvée et dont elle avait déjà moult fois rendu service, elle prit en partie son indépendance et préféra rester vivre à la belle étoile. Un style de vie lui convenant fortement. Divisée entre sa nature qui la pousse à retourner dans la flore vivre, en solitaire, et sa nouvelle éducation qui la pousse à rester vivre en communauté, elle décida de ne servir que son propre intérêt, c'est bien plus simple comme ça. D'ailleurs, si vous voulez faire en sorte qu'elle vous rende service, il vous faudra vous armer de patience et surtout d'un bon butin. Toutefois n'essayez pas de la forcer et encore moins d'en faire votre animal de compagnie, au risque de vous retrouver avec un bras en moins.


« Histoire »
Jiuma est ce qu'on appelle dans les livres une Chimère Noire. Il s'agit d'une sous-espèce de Chimère vivant dans des forêts situées au pied des montagnes d'Heimdall. C'est un prédateur redouté pour son agilité, sa rapidité et ses techniques de camouflages malgré sa grande taille. Cette bête est principalement nocturne, mais peut changer ses habitudes et devenir diurne sans problème. Elle ne supporte pas très bien le froid, ainsi, lorsque l'hiver devient trop rude et que la température chute considérablement, il arrive souvent que les Chimères Noires migrent pour quelques mois vers les forêts dites plus tropicales et donc avoisinantes le Désert de Najim. C'est une créature solitaire, sauf en période de reproduction. Si vous avez la chance d'en voir plusieurs en même temps, c'est que vous avez dû voir une mère et ses petits.  A l'instar des oiseaux, les Chimères Noires sont très attachées à leurs petits et leur témoignent une grande tendresse et, elles n'hésitent pas à les protéger au péril de leur vie. Quand les jeunes ont pris leur essor, les mères les accompagnent encore, leur apprennent à chercher eux-mêmes leur nourriture, et ne les abandonnent que quand leur instruction est terminée.

Jiuma est née entourée de 5 frères et sœurs. Grande famille de petits sauvageons me direz-vous, mais il est commun pour une Chimère Noire d'avoir une aussi grande portée. Toujours est-il qu'elle a passée toute son enfance dans les contrées hostiles d'Eldarya et cela ne lui déplaisait guère. Jusqu'à ce que l'hiver ne devienne des plus glacial en l'an 680. Si cela n'était pas arrivé, Jiuma serait restée une  bête sauvage. Néanmoins la mort d'une de ses jeunes sœurs à cause du froid obligea la famille à se diriger vers le sud. Plutôt que de s'arrêter dans les forêts tropicales, la famille continua sa route jusqu'aux Plateaux Tarkin. La route fut longue et dangereuse, mais la mère, étant habituée à migrer, fit tout pour garder ses petits en vie. Ce qu'ils ignoraient, c'était que cela faisait déjà 1 an que le cristal de maana fut brisé, l'équilibre d'Eldarya devenant ainsi de plus en plus instable.  Certaines créatures passives devenaient subitement agressives. Tout autour d'eux changeait, et en mal. Une fois arrivés à destination, ils trouvèrent une grotte, qui ferait office de nouvelle maison le temps que l'hiver se calme.  

Jiuma avait comme ses frères et soeurs, soif de curiosité et d'aventure.  Ils n'avaient jamais voyagé aussi loin auparavant, c'était pour eux comme une nouvelle contrée à explorer. Ils passaient donc le plus clair de leur temps à découvrir les lieux plutôt que d'écouter les leçons de chasse au plus grand dam de leur mère. Il s'avérait même que Jiuma et certains de ses frères et sœurs étaient persuadés d'être assez grand pour pouvoir explorer les recoins sans leur mère. Alors quand cette dernière allait chasser la nuit, pendant que les petits étaient supposé dormir, Jiuma et les autres sortaient en cachette. Tout ceci dura un certain temps jusqu'au jour où, lors d'une partie de jeu, un black dog surgit de nul part.

Très loin de faire le poids face à un tel monstre, les petits avaient eut des réactions différentes face à leur terrible bourreau. Certains tétanisés par la peur et incapable de bouger, gueulaient au secours de leur mère, d'autres avaient tentés d'attaquer l'immense chien noir pour permettre aux autres de gagner du temps. Mais la bête n'eut point besoin de faire d'effort, un simple mais puissant coup de patte pour les balayer de son chemin avait suffit à les blesser gravement. Jiuma rejoignait la catégorie des coureurs, ou des fuyants. Mais elle savait que même tous ensemble ils ne pourraient pas le vaincre, alors plutôt que d'essayer de lui tenir tête, la fuite était la meilleur solution. Dans l'effervescence, le black dog préféra se lancer à la poursuite de ceux qui s'étaient enfuit plutôt que de rester achever ceux qui n'avaient pas bouger.  Rapides et agiles malgré la peur, ils filaient droit comme une flèche, contournant les nombreux rochers sur leur passage. Mais la paranoïa les guettaient tellement qu'ils préféraient prendre le risque de regarder derrière eux si l'immense chien noir les suivaient toujours et ce même pendant leur course effrénée.  Certains ne firent pas attention à la falaise qui se trouvait en face d'eux et tombèrent dedans, Jiuma y comprit. C'est dingue, lorsque Jiuma y repense, c'était comme si la scène s'était déroulée au ralenti. Comme si elle avait pu capté le plus de détails possible en une fraction de secondes seulement. Il devait n'y avoir que 5 mètres de hauteur tout au plus, bien que cela ne fut qu'un détail lorsqu'ils eurent le temps de regarder ce qui se trouvait sous leurs pattes : de nombreuses pierres, horriblement pointues et aux couleurs rouges vives s’alliant parfaitement bien avec les rochers oranges des alentours. Il y avait une petite grotte au pied de cette falaise dont l'entrée était bloquée par ces mêmes pierres rouges. L’atterrissage fut terrible. Certaines petites bêtes en étaient mortes sur le coup, littéralement empalées. Jiuma, elle, fut transpercée à la jambe droite et près du cœur et sa chute fut si lourde qu'elle cassa la pierre qui l'avait pourfendue. La douleur était abominablement intense, elle se demande même aujourd'hui comment elle avait fait pour ne pas tourner de l’œil. Malgré sa douleur, une profonde chaleur reposante se faisait sentir dans sa poitrine, là ou la pierre rouge s'était incrustée non loin de son coeur. La pierre scintilla pendant quelques secondes et la lumière qui en jaillissait était si intense que l'on pouvait voir l'intérieur de son corps. Comme si ses organes étaient éclairées par une bougie et que sa peau n'était plus qu'un drap fin ne camouflant rien. Jiuma sentit son corps se cambrer, puis se convulser. Elle avait mal, quelque chose d'anormal était en train de lui arriver. Lorsqu'elle voulut planter ses griffes dans le sol elle aperçu une main humaine remplacer sa patte. Elle suivit du regard, horrifiée, ses écailles devenir de la peau blanche. Elle serra les crocs avant de sentir ces dernières se rétracter violemment dans sa mâchoire, son visage entier changeait de forme et cela la faisait souffrir. Sa tête tomba violemment sur le sol, la petite était complètement essoufflée. Après un court instant de repos, Jiuma prit ses dernières forces restantes pour soulever le haut de son corps qu'elle dévisageait avec incompréhension.

Un hurlement féroce, semblable à celui d'un félin, la fit sortir de ses songes. Elle leva la tête en direction du haut du précipice dans lequel elle était tombée et aperçu avec difficulté des lumières noires mélangées à du sang, propulsés dans toutes les direction. Ce bruit, elle le reconnaîtrait entre mille, c'était celui de sa mère. Le corps sans vie du black dog tomba au bord de la falaise et un sentiment de victoire submergea la petite. Lorsqu'elle vit sa mère s'approcher pour regarder ce qui se trouvait en bas, Jiuma essaya de l'appeler en poussant quelques hurlements fébriles. L'immense Chimère Noire posa ses yeux rouges de rage sur Jiuma et observait cette dernière, de la même manière qu'un prédateur contemple sa future proie. La petite raclait le fond de sa gorge pour que son cri étouffé ressemble le plus à celui d'une Chimère Noire. Mais des pleurs de bébés se firent entendre plus loin sur la gauche. La mère détourna instantanément le regard vers le bruit et s'élança dans cette direction, abandonnant Jiuma qu'elle n'avait pas reconnue. Qu'y a-t-il de plus horrible que d'appeler sa mère à l'aide et que celle-ci ne vous reconnait plus ? Jiuma continuait d'hurler et se mit à pleurer à chaudes larmes. Elle était submergée de peine et de tristesse.

Trop faible pour bouger, quelques jours passèrent après cet affreux incident. Jiuma pensait y rester, soit mangée par d'autres créatures, soit vidée de son sang, mais sa bonne étoile n'était pas du même avis. Elle était toujours vivante, mais à moitié inconsciente. Comme si elle était morte de l'extérieur, mais pas de l'intérieur. Lorsqu'elle reprit littéralement connaissance, Jiuma se trouvait bien au chaud, couverte de ce tissu dont tout humanoïde possède : des vêtements. Cela faisait des jours qu'elle était resté clouée au lit, elle eut bien du mal à reprendre du poil de la bête. Mais de nombreuses personnes bien intentionnées prenaient bien soin d'elle, elle avait l'air d'une enfant après tout. C'est ainsi que débuta la nouvelle vie de Jiuma au sein d'un village remplit d'étrangers. Qu'elle eut d'y mal à s'y habituer... La Dame qui l'avait recueillie racontait à tout le voisinage comment la petite se débattait et beuglait sauvagement lorsqu'elle s'était remise de ses blessures. Avec le temps Jiuma s'habitua à cette civilité qu'on lui inculquait. La Dame qui s'occupait de la sauvageonne avait beaucoup de patience et de courage pour l'obliger à apprendre autant de chose en si peu de temps. C'est grâce à elle qu'elle apprit à marcher sur ses deux jambes, parler votre langue. De nombreuses fois Jiuma voulut retourner là ou est sa véritable place et retrouver les siens, mais quelque chose la bloquait. Plus elle réfléchissait à ce sujet, plus cela la torturait. Sa mère ne la reconnaîtrait jamais sous cette apparence, et elle devait être partie ailleurs depuis le temps. Se rétablir, grandir et gagner en force étaient les seuls moyens pour elle de retourner à l'état sauvage et d'avoir une chance de retourner auprès de sa famille. Alors elle décida avec un pincement au cœur de rester dans ce village dont elle ne connaissait pratiquement rien.

Quelques temps après, Jiuma aperçu plusieurs gamins du village faire accroître des plantes à la vitesse de la lumière à l'aide de leurs mains. Elle était ébahit devant un tel accomplissement. Elle en parla à la Dame qui l'avait éduquée comme si elle avait vu des extra-terrestres. Celle-ci lui répondit le plus naturellement que certaines choses dans ce monde avaient des pouvoirs extraordinaires et que tout cela était généré par ce qu'on appelle de la magie. Lorsqu'elle apprit cela, Jiuma eut un déclic et se renseigna le plus possible sur ce sujet. Et si la pierre qui se loge dans son corps lui avait fait changer d'apparence grâce à de la magie ? Ses recherches portèrent leurs fruits. En effet elle apprit quelques techniques pour concentrer sa magie sur certaines parties du corps. Quelques années passèrent avant que Jiuma ne réussisse, après moult entraînements, à concentrer le peu de magie qu'elle avait dans cette fameuse pierre rouge, près du cœur. Ce qui déclencha en elle un sentiment qu'elle n'aurait pour rien au monde voulut sentir de nouveau. Mais c'était le prix à payer pour redevenir "normale". Son corps convulsa de nouveau, la faisant rugir de douleur et lorsqu'elle ouvrit les yeux à la fin de ce rituel, elle n'avait même pas besoin de regarder le résultat, elle savait qu'elle avait réussit. Elle alla voir la Dame, dans l'euphorie d'avoir retrouver son corps normal, et cette dernière hurla à l'aide, lorsqu'elle aperçu cette bête noire. Ce monstre qu'elle n'avait jamais vu auparavant... La petite fut d'abord vexée, puis elle lui montra la vilaine cicatrice près du cœur et la Dame se souvint de ce que les gardes lui avaient expliqués lorsqu'ils la lui avaient confiée. Comme quoi elle fut retrouvée près d'une caverne de rubis et que non loin d'elle se trouvaient des cadavres de Chimère Noire, une sorte de sous-espèce de Chimère. Une petite fille n'aurait jamais pu vivre parmi ces bêtes, alors elle se devait en être une. Malgré les joies de la petite, la Dame signala immédiatement à la garde d'Eel que Jiuma s'était transformée en créature sauvage. La garde Obsidienne s'occupa de la capturer et de l'enfermer dans une cage pour éviter tout débordement.

La Chimère s'était sentie trahie par une telle dénonciation. Lorsqu'elle fut convoquée par la garde Étincelante, on lui expliqua que lorsqu'elle fut apportée par la garde à la Dame, cette dernière reçu pour ordre de la prévenir immédiatement si elle venait à révéler sa véritable nature. Etant la première Chimère Noire à avoir été emmenée au refuge d'Eel, Jiuma fut surveillée de près, un dossier fut également monté pour transposer par écrit le moindre de ses mouvements. Comme il s'est avéré qu'elle ne représentait aucune menace sous sa forme humaine, la garde laissa Jiuma continuer tranquillement sa vie au sein du refuge. Maintenant qu'elle sait comment retrouver sa véritable apparence, la garde Étincelante lui imposa deux choix. Dans tous les cas elle leur était redevable étant donné qu'ils leur avait sauvé la vie, bref, le premier était qu'elle quitte le refuge d'Eel et retourne à l'état sauvage si elle ne se sentait pas capable de vivre en communauté. Et le deuxième était qu'en échange de l'autoriser à rester dans les enceintes d'Eel il fallait qu'elle range sa force et ses capacités de leurs côtés. Jiuma prit autant de temps qu'il lui fallait avant de se décider. Elle se sentait déchirée par un choix aussi crucial, d'un côté elle pouvait retrouver sa liberté bien que sa vie d'antan ait disparu à jamais, et de l'autre, elle était contrainte à respecter les codes de la société mais elle pouvait commencer une nouvelle vie. Loin d'être emballée, Jiuma décida de rester au refuge et accepta (à contre-cœur bien évidemment) de s'acquitter définitivement de ce qu'elle leur devait.

Après quelques années d'intenses services, la garde Étincelante lui accorda officiellement le statut d'habitante du refuge d'Eel. Aussi libre que l'air, Jiuma décida de mêler l'utile à l'agréable en restant vagabonder tel un chat errant au refuge, mêlant ainsi nature et culture, le juste milieu pour elle. Maintenant que ses dettes ont été jetées aux oubliettes, Jiuma ne se sentait plus autant liée aux habitants d'Eel comme à la garde qu'auparavant. Elle ne les considère plus comme ses sauveurs mais plutôt comme une espèce avec laquelle elle cohabite de manière neutre. Plus que jamais fidèle à elle même et ne servant désormais que son propre intérêt, elle aimerait passer le reste de sa vie à faire ce qui l'enchante, ce qui semble perdu d'avance étant donné qu'Eldarya est toujours en proie à un cataclysme.


« Derrière l'écran »
Pseudo/prénom: Lowie.
Pseudo Eldarya: Tanaranth.
Age: 21 ans.
Niveau de RP: Entre moyen et expérimenté, cela fait plus de 6 ans que je fais du RP donc franchement je me débrouille.
pts d'expérience
messages postés
Invité
Bonjouuuur, désolé pour le double-poste mais c'était pour signaler que ma fiche est terminée. Voilà, j'espère que tout sera conforme. /ô/
avatar
pts d'expérience
messages postés
Division I mercenaire - Général
Général Mercenaire
Nourriture pour familier:
Bonbons d'amûre : 0

Equipement:
Long manteau noir à capuchon (ce manteau a la capacité de supprimer l'aura de son propriétaire. Il supprime aussi les odeurs.)

Armes:
Céléritaté : Épée courte magique. Elle se téléporte dans la main de son maître ou permet à son maître de se téléporter sur elle. Elle n'a qu'un seul maître.
Poignards

Potions:
Potions de soins - x1

Magie :
Force level 2 : Endurance
Force level 3 : Endurcissement de la peau

Vitesse level 5 : Célérité

Enchantement level 1 : Perception du maana
Red like roses fills my head with dreams
Cryokinésie
Magie de Rang O
Maana de rang C
Faery
101
1056
C'est un plaisir de vous revoir, toi et ton personnage, sur le forum :D

je te valide. Tu fais désormais partie des simples habitants. Tu as désormais accès aux zones de RP, ainsi qu'à la Place du refuge, un endroit spécial de RP dédié aux simples habitants. Si tu le souhaites, dans la suite des événements, tu pourras rejoindre une des autres castes.
Si tu veux débuter un RP, c'est très simple, il suffit de de poster une demande dans la section débuter une aventure. Les autres membres viendront y répondre s'ils sont intéressés. Mais ça, tu le sais je pense. Mais comme on est jamais trop prudent, je le dis quand même.

Ensuite, si tu ne l'as pas déjà fait, il faudrait que tu ailles t'enregistrer dans le recueil des membres. Pour informations, nous sommes en 690 dans les derniers RPs joués.

Tu peux aller dans l'arène. Ici, tu peux provoquer des gens en duels. Plusieurs instances intéressantes ont été mises en place, je te laisserais découvrir ça par toi-même. Un petit système sympa de paris a aussi été ouvert. C'est encore inexpérimenté, mais la refonte est toute jeune donc je pense que c'est normal.

Je sais que tu as l'habitude de la cb, et tu sais que tu peux poser des questions là-dessus, néanmoins, s'il y a des questions spéciales et/ou pointues, tu peux toujours p'envoyer un message privé (MP).

Sinon, beaucoup de choses ont changé sur le forum, mais genre, vraiment beaucoup. Alors je te conseille d'aller faire un petit tour vers règles du forum. Aussi, il y a le monde d'Eldarya qui apporte plein d'informations sur le monde. Comme je le dis à tout le monde, c'est pas un truc à lire d'un coup et à apprendre par cœur, mais si tu as besoin de détails, il y a tout ce qu'il faut (ou presque).

Enfin, deux mises en gardes. Ca parait vachement sérieux dit comme ça, mais ne t'inquiète pas, c'est pas grand chose. Première chose, les climats tropicaux se trouvent vers les îles de Jade. A Eel et même près de Najm, les forêts sont tempérés et le climats plutôt sec.
Deuxième chose, même en temps que chimère, ton personnage ne pourra battre quelqu'u de bien entrainer au combat. Beaucoup de gardiens et de mercenaires sont capables de battre de grosses bébêtes. Donc n'ayant pas de style de combat ni vraiment d'entrainement (à part la chasse) je trouve ça plutôt normal et logique comme raisonnement. Après, je ne dis pas qu'elle peut bien leur tenir tête, voir les blesser gravement. Mais comme tu dépeins la race de ton personnage comme particulièrement puissante, je voulais quand même qu'on soit sur la même longueur d'onde. Bon, je le redis, hein. Je ne dis pas qu'elle doit être une faible femme et se faire laminer par le premier mec qui se sentirait menacé.
Si tu as un problème avec quelque chose que je viens de dire, ou que tu veux juste que je m'explique un peu mieux, je reste ouvert à la discussion bien sûr. Je ne suis pas un dictateur non plus.

Voilà, donc bonne continuation sur le forum ! J'espère que tu reprendras de l'engouement à RP avec nous :)

-Le Staff-


Présentation: cliquez ici
Carnet de bord: cliquez ici
Fiche de liens: cliquez ici

pts d'expérience
messages postés
Invité
Merciii ! Moi aussi je suis contente d'être de retour. Concernant les deux points évoqués, je souhaiterais y répondre sur ma fiche si possible.

Déjà pour les climats oui je me suis trompée, j'avais regardé de fond en comble la fiche faite sur les climats mais j'avais oublié de changer le tropical en tempéré. Sorry. :^>

Ensuite, concernant la puissance de Jiuma, je suis plus ou moins d'accord avec toi. Je conçois que les mercenaires, gardiens et autres guerriers aguerris ne redoutent pas plus que ça les gros monstres, puisqu'ils ont du en affronter plus d'un. Mais j'ai voulu faire en sorte que la race de Jiuma reste assez discrète. Dans le sens ou ce n'est pas une créature qui s'attaque à des villages peuplés de monde, mais qui agit surtout pendant la nuit. Cette race est connue puisqu'elle est mentionnée dans certains livres, mais ce n'est pas quelque chose que l'on peut voir tous les jours. Bien entendu, beaucoup ont du en affronter pour savoir qu'elle est agile et rapide, et qu'elle craint les magies élémentaires toussa toussa. Après comme chaque créature de ce monde, je pense qu'une Chimère noire devrait avoir un certain niveau de dangerosité, pour elle ça pourrait être d'environ 3/5 (pourrait hein). Ce qui fait qu'elle n'est pas surpuissante, ni invincible, mais qu'elle soit quand même redouté, surtout la nuit où elle est dans son élément. J'aimerais qu'elle puisse tenir tête malgré tout (à la même manière que des combats dans monster hunter, car ui la bébête que j'ai pris pour faire Jiuma vient de ce jeu téhé ~), mais elle est bien sûr désavantagée face aux personnes stratégiques, étant donné qu'elle n'a pas beaucoup de notions là-dedans.

Voilà, de base je l'imaginais comme ça, après rien ne l'empêchera de se parfaire à l'avenir et même de s’entraîner jusqu'à devenir invincible. Je ne veux pas faire de personnage over-cheaté, mais comme c'est une grosse bestiole, je ne veux pas qu'elle soit faible non plus, j'essaye de trouver un juste milieu et que tout ça concorde avec l'univers. Bisouuus.
avatar
pts d'expérience
messages postés
Division I mercenaire - Général
Général Mercenaire
Nourriture pour familier:
Bonbons d'amûre : 0

Equipement:
Long manteau noir à capuchon (ce manteau a la capacité de supprimer l'aura de son propriétaire. Il supprime aussi les odeurs.)

Armes:
Céléritaté : Épée courte magique. Elle se téléporte dans la main de son maître ou permet à son maître de se téléporter sur elle. Elle n'a qu'un seul maître.
Poignards

Potions:
Potions de soins - x1

Magie :
Force level 2 : Endurance
Force level 3 : Endurcissement de la peau

Vitesse level 5 : Célérité

Enchantement level 1 : Perception du maana
Red like roses fills my head with dreams
Cryokinésie
Magie de Rang O
Maana de rang C
Faery
101
1056
Okay, alors tout va bien, on est sur la même longueur d'onde :)


Présentation: cliquez ici
Carnet de bord: cliquez ici
Fiche de liens: cliquez ici

pts d'expérience
messages postés
Contenu sponsorisé
 
Dès qu’on rencontre d’autres créatures, on se retrouve soumis à leur volonté. ² (fini)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Centaures Lutins et autres créatures
» Karen Blixen : Out of Africa ... Et autres oeuvres
» Contes (Perrault et autres)
» [Big Brother] Périclès espionne (entre autres) FaceBook
» Shinobi, le jeu : discussions et autres blablas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldarya RPG :: Fiches personnages-
Sauter vers: