Partagez | 
 

 Les meilleures retrouvailles se passent sous la pluie... sauf celle-ci [En cours - Pv Luban]



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
pts d'expérience
messages postés
Spécialiste - Collectionneur d'arcanes
Gardien Confirmé
- Une dague Agdo
- Une spalière du Corbeau
L'enfer a une allée pavée uniquement de mes bonnes intentions
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faelien/Faelienne
189
119





Un lit au sec, pitié
En l'hommage d'une pomme de terre


Beaucoup affirment "J'aime bien quand il pleut, entendre le martèlement de la pluie contre les carreaux", oui, c'est vrai que ça peut être reposant. Toutefois, si vous êtes comme Erika actuellement, soit sous la pluie depuis une bonne heure, à marcher le long d'une route hasardeuse et boueuse, vous vous mettrez à maudire la pluie de tous les noms.
Si son manteau de cuir et sa capuche gardaient ses vêtements au sec, ça n'arrêtait pas le froid ni l'humidité. La jeune femme s'était donc mise à frissonner et avait hâte de trouver de quoi passer la nuit. Car oui, en plus de la pluie, le soleil déclinait lentement et allait plonger le paysage dans l'obscurité d'ici une ou deux heures, soit très bientôt quand on est à pied.
Heureusement, Erika savait qu'une bourgade n'était pas loin et pressait le pas pour la rejoindre. Ca ne serait pas la première fois qu'elle passerait une nuit dehors sous la pluie mais pourquoi prendre le risque d'être malade quand elle pouvait se prendre une chambre au sec?

Les lueurs de la bourgade apparurent enfin. La pluie donnait l'impression que le soleil était déjà quasi totalement couché alors qu'il était trop tôt pour ça. La gardienne dût toutefois s'attarder dehors pour se rendre dans quelques boutiques s'enquérir des nouvelles informations locales qui pourraient lui être utiles.
Il y avait bien quelques éléments à noter mais pas tant que ça, mis à part que pour aller là où elle devait se rendre, le chemin était devenu impraticable et il fallait donc prendre un bateau pour rejoindre le nord. La jeune femme frissonna -et pas de froid- à l'idée de prendre le bateau... L'eau, son ennemi par excellence... Bon, elle s'en préoccuperait le lendemain, pour le moment, elle avait faim.

La seule auberge de Micellis était, comme on pouvait s'y attendre, très animée. Personne ne voulait rester dehors par un temps pareil.
Erika grimaça. Elle aurait dû s'en douter mais avec une telle affluence, les chambres seraient occupées très rapidement, si elles ne l'étaient pas déjà toutes. La gardienne ôta donc ses gants, sa capuche, ouvrit son manteau qui déversait l'eau sur le sol et se rendit au comptoir.

- Désolée p'tite dame, tout est déjà pris. En plus avec ce temps, la mer est agitée et certains bateaux sont pas partis, pour ça qu'y a autant d'monde. Mais j'vais laisser tout ouvert, vous pourrez dormir dans la salle commune à même le sol, ça sera pas très confortable, mais vous serez au sec.

La gardienne le remercia et prit sa commande avant de s'installer dans un coin un peu tranquille. Son regard balaya l'assemblée, espérant reconnaître un visage familier avec qui elle pourrait converser mais rien... Au moins, il fallait voir le bon côté: elle serait effectivement au sec pour la nuit et elle pouvait manger chaud.

Erika profita de ce repas mérité pour prendre son carnet de route et le compléter. Il n'y avait pas grand chose à ajouter cela dit, mais ça permettait d'avoir une trace de ce qu'elle avait fait pour transmettre aux autres plus tard, s'il y avait besoin.
Elle avait presque fini quand des éclats de voix s'élevèrent à peine deux tables à côté de la jeune femme.

- JE LE SAVAIS, TES CARTES SONT TRUQUEES!
- T'ES CON OU QUOI? ON TRUQUE LES DES, PAS LES CARTES
- T'ES QU'UN ENFOIRE DE TRICHEUR

Il suffit de ces quelques phrases pour que les esprits, échauffés sans doute dans leur partie de carte, s'enflamment et provoquent le chaos dans l'auberge.
Des cris s'élevèrent, rendant le tout incompréhensible puis un des joueurs envoya un poing dans la mâchoire d'un autre qui tomba en arrière. Son partenaire à la même table se leva d'un bond, renversa la table d'Erika derrière qui dût se lever pour éviter que tout se renverse sur elle. D'autres personnes présentes vinrent s'en mêler. L'Absynthe n'eut pas le temps de se saisir de son carnet tombé au sol qu'un hommes tomba sur elle.

- Bordel dégage de là!

Elle le poussa de sur elle mais une femme la saisit par le col.

- Viens là toi!

La relevant brusquement d'un bras, la femme envoya Erika au milieu de la mêlée où les coups pleuvaient tandis qu'autour, les clients parfois plus ou moins avinés encouragaient les bagarreurs.
Un inconnu la prit d'ailleurs pour l'un d'entre eux et tenta de la frapper. Heureusement, la jeune femme avait assez de réflexe pour éviter le coup et repousser l'homme au milieu des autres. Elle ne vit pas en revanche l'autre à côté qui lui donna involontairement un coup de coude au visage.
Sonnée, la terrienne tenta de revenir là où se trouvait sa table plus tôt mais le "public" la poussa à nouveau dans la mêlée, avide de savoir qui allait tenir debout.

- Alors on abandonne déjà?

Quels idiots...

(c) Nyyx | Never Utopia



avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Kitsune
181
19
Luban avait finalement décidé de faire le chemin seule vers la garde. C’était compliqué d’avancer avec des boulets à ses jambes comme là. Ah ce n’était pas d'la tarte de rejoindre le refuge. Mais Luban s’en fichait bien, elle, tant qu’elle était seule, ça lui allait. Mais le temps n’était pas en sa faveur, et, alors que la kitsune marchait, la pluie avait commencé à tomber fortement et elle avait dû rapidement se trouver un abris. Elle aurait très bien pu se servir de Narcisse, ou de sa flamme, mais non. Il y a des jours où un bon lit nous manque, et c’était le cas de Luban en ce jour.

La kitsune avait donc fini par trouver une auberge, il n’y avait pas encore trop de monde alors elle avait pu avoir une chambre sans trop de problèmes. ( un simple regard mauvais et quelques pièces d’or, rien de plus ) Elle avait, après cela, commandé une boisson et de la nourriture avant de prendre place dans un coin de la pièce où tout se réunissait pour boire ou manger.

Ah, non, elle ne faisait pas attention aux autres ? A quoi bon ? Elle s’en foutait d’eux après tout, ça ne servait à rien de faire bonne figure. Elle n’avait pas envie de les connaître. Ce ne fût que quand tout commença à s’agiter qu’elle refit surface parmi les autres, remarquant le début des hostilités. Ne prenant pas vraiment cela au sérieux, au début, elle resta sur le côté, en finissant tranquillement sa bière.

La kitsune commença cependant à s’énerver quand elle manqua de recevoir un verre dans la tête. Elle se leva alors, grognant fortement. Elle chercha du regard les plus actifs de la petite guéguerre qui se faisait dans l’auberge. Puis, tranquillement, se dirigea vers eux. Esquivant quelques coups au passage, elle finit par se rendre invisible et empoigna les deux investigateurs par le col de l’arrière. Elle les souleva à peine, c’est gros lourds, elle demanda de l’aide à Narcisse et les balança sur le mur. Restant invisible, elle dit tomber un autre à la renverse avec un coup de pied bien placé. Puis, elle se rendit visible, et, les mains dans les poches, s’avança vers deux hommes, ceux ci fonçant sur elle, se prirent un mur invisible, aussi connu sous le nom de Narcisse. A la suite de ça elle s’acharna sur un autre qui avait décidé de l’agacer plus que les autres. Ils étaient pour la plupart enivrés, ce qui lui facilite grandement la tâche à vrais dire. Enfin, elle se tourna vers la dernière personne debout, une femme.


...Erika.

Elle perdit son sourire sadique et la fixa.

avatar
pts d'expérience
messages postés
Spécialiste - Collectionneur d'arcanes
Gardien Confirmé
- Une dague Agdo
- Une spalière du Corbeau
L'enfer a une allée pavée uniquement de mes bonnes intentions
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faelien/Faelienne
189
119





Vieille connaissance
Un amour blessé ne devient pas meilleur avec l'âge, tout au contraire

Portant ses doigts à l'arcade, la terrienne constata que, par un mystérieux coup du sort, elle ne saignait pas. C'était déjà ça... cela dit ça ne la sortait pas de ce merdier...
La gardienne dût rendre certains coups et, au milieu de ce vacarme, prit part malgré elle à la bagarre. A nouveau elle s'aperçut que son entraînement à Eel n'avait pas été vain. Bon, combattre des mecs avinés n'était pas très glorieux mais elle n'allait pas se laisser tabasser non plus. Etonamment elle s'en sortit mieux que la plupart et réussit à ne pas finir au sol. Enfin… jusqu'à ce que certains se mettent à valser. Erika n'eut pas le temps de s'attarder sur qui avait fait ça car la furie  qui l'avait forcée à se relever plus tôt décida de la prendre d'assaut. La femme lui donna du fil à retordre et dû lui ajouter quelques hématomes par-ci par-là.
A cause de cet ultime affrontement qui se solda par l'envoi de la belliqueuse dans la foule, la terrienne ne se rendit pas compte que quelqu'un d'autre s'occupait du reste des bagarreurs. Ce n'est qu'en se redressant, remettant ses cheveux en arrière qui lui collaient au visage suite à l'effort, qu'elle s'aperçut du calme du « public ». Les dévisageant brièvement du regard, Erika tourna la tête vers ce qui captait leur attention et croisa donc le regard de… l'autre.

Alors qu'elle reprenait encore son souffle, la gardienne reconnut de suite ce visage qui avait été si familier il y a quelques années.


- Lub…

- Vous avez enfin décidé de la boucler ! Remettez moi tout ça en place !

La voix tonitruante du tenancier de l'auberge coupa Erika et fut comme un déclic, aussi tout le monde se mit à bouger, rompant le cercle laissé pour les bagarreurs. Ce mouvement s'immisça entre Erika et le kitsune et la jeune femme, qui ne savait pas comment réagir, opta pour le moment de retrouver ces affaires.
Elle constata amèrement que son carnet contenant toutes ses notes avait fini par terre, ainsi que sa veste et dans une belle flaque de vin renversé qui plus est…


- Bordel, siffla t-elle.


Seulement, cette interjection n'était pas uniquement pour ces affaires qu'elle s'efforçait de ramasser et de débarrasser de l'excédent de liquide. Non, elle parlait aussi pour Luban. A quand remontait leur rencontre maintenant ? Quatre, cinq ans ? Sans aucun doute le premier vrai amour de la terrienne qui s'était soldé par un échec. Si au début de leur relation, la demoiselle avait toléré le désir de distance du kitsune, ça était vite devenu difficilement supportable et elle avait fini par prendre ça pour du rejet pur et simple. La gardienne était donc partie pour de bon, rentrant simplement d'une mission qui l'avait menée aux abords du village où il vivait, à la différence qu'elle  l'avait prévenu qu'elle ne reviendrait plus.
Pour le moment, elle lui tournait le dos, ignorant donc s'il la regardait ou non, s'il cherchait à se rapprocher ou non. Lui en voulait-il qu'elle ait rompue ? De son point de vue à elle, il était clair qu'elle avait eu plus de sentiments envers lui que l'inverse alors il ne devait pas avoir si mal pris la chose. Cependant elle était mal à l'aise et ne saurait comment agir s'il venait lui parler. Certes, la rupture était de son fait, mais Erika n'était pas du genre à prendre de haut les autres et les rabaisser, même si elle considérait un peu, avec le recul, qu'il avait dû bien se marrer en voyant la petite terrienne lui courir après…


(c) Nyyx | Never Utopia



avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Kitsune
181
19

Luban n’avait pas bouger de son emplacement. Qu’est-ce qu’elle en avait à faire qu’elle gênait le monde ? Elle était ailleurs, un peu choquée de cette retrouvaille mais aussi un peu mal dans sa peau. La kitsune avait très mal prit le départ d’Erika. Elle lui en avait d’abord voulu beaucoup, très rancunière. Puis peu à peu elle n’avait plus que ressentit de la tristesse. Elle avait bien une idée de ce qui avait pu pousser l’humaine à s’éloigner autant d’elle, sans plus jamais venir lui donner de nouvelles. A chaque fois qu’elle s’approchait trop, celle qui se faisait passer pour un homme ne pouvait s'empêcher de la repousser, de peur qu’elle découvre son secret. Erika avait dû beaucoup en souffrir. Elle devait même peut être toujours lui en vouloir, au point de la détester peut être. Mais en bonne chieuse, ou tout simplement parce qu’elle ne s’y était toujours pas fait ( qu’est-ce qu’on s’en foutait de la raison après tout ? ) elle s’avança vers elle. Il fallait qu’elle lui parle. Qu’elles aient cette discussion qu’elles n’avaient jamais eut. Quitte à la forcer à lui parler, Luban en serait parfaitement capable après tout. Elle posa sa main sur l’épaule de la jeune femme. Luban remarqua qu’elle avait l’air de mauvaise humeur. Erika devait ne pas avoir la patate ! Luban se racla la gorge et durcit un peu sa voix.

“ Erika..?”
avatar
pts d'expérience
messages postés
Spécialiste - Collectionneur d'arcanes
Gardien Confirmé
- Une dague Agdo
- Une spalière du Corbeau
L'enfer a une allée pavée uniquement de mes bonnes intentions
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faelien/Faelienne
189
119





Malaise


Erika faisait mine de se concentrer sur son carnet. Enfin "mine de"... elle était vraiment contrariée que son carnet soit recouvert de vin et devait se débrouiller pour le sécher au plus vite. Cela dit cette réflexion professionnelle avait surtout pour but de ne plus penser à la surprise du jour: sa rencontre avec Luban. De tout les moments où il pouvait refaire surface, il fallait que ça soit à CETTE période, celle où la terrienne était sans aucun doute la plus fragile et la moins disposée à évoquer le passé et ses ratés. Car oui, leur relation pouvait être qualifiée de ratée.
Peut-être que partir et dormir dehors était en fait la meilleure solution. Erika finit par se ranger à cette idée et tendit la main pour se saisir de sa veste, mais on posa une main sur son épaule.

- Erika..?

L'humaine stoppa son geste, trop tard. Cette voix, elle la reconnut sans problème, même sans voir la personne à qui elle appartenait.

- Comme tu peux le voir...

Elle ne savait pas quoi dire, ni comment se comporter. Elle osa juste lever les yeux vers lui pour essayer de déchiffrer les traits de son visage, sans grand succès. Ceux de la gardienne en revanche devaient être assez faciles à lire puisqu'elle n'avait jamais su paraître impassible.
Ces doigts pianotaient son carnet. Que dire d'autre? "Ca va depuis le temps?", "T'es devenu quoi?". Voilà pourquoi ensuite elle avait préféré les histoires d'un ou plusieurs soirs, mais uniquement avec des personnes qui, comme elle, n'attendaient rien ensuite. Il y avait bien eu une autre romance mais... elle ne souhaitait pas en parler.

- J'étais sur le point de partir.

Fuir était lâche, sans aucun doute, mais elle ne tenait pas à ressasser cette rupture. Quand bien même sa veste gouttant au sol et ses vêtements
en partie trempés montraient qu'elle était arrivée depuis peu, non, rester n'était pas possible. Elle se dégagea donc de la main sur son épaule et reprit son sac pour ranger ses affaires et prendre de quoi payer son repas, à défaut d'avoir pu trouver une chambre.


(c) Nyyx | Never Utopia



avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Kitsune
181
19

Luban s’attendait à un tel comportement de la part d’Erika. En réalité, elle n’avait jamais réellement su mentir ou cacher ce qu’elle ressentait à la kitsune, et encore cette fois cela se prouvait, pourtant cela faisait bien des années qu’elles ne s’étaient pas revu. Erika était partie sans rien dire, ni prévenir, Luban avait eut le coeur brisés par son départ, et tout ce qu’elle avait fait n’avait été que de se renfermer un peu plus sur elle même. Après tout Erika avait été son seul et unique amour. Le premier et le dernier.

“J’étais sur le point de partir.”, finit-elle par dire.

Elle fuyait ? Encore ? Apr-s tout ce temps ? En mentant en plus de tout cela ..? Enfin, Luban ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, aussi rancunière qu’elle soit. C’était bien la kitsune la plus grande menteuse des deux jeunes femme. Et Erika était bien une des seules personnes à qui elle détestait mentir. Puis, Luban décida que cela ne se passerait pas comme cela. Elle ne voulait pas laisser partir Erika, elle avait bien trop de choses à lui dire...ou lui avouer. Dans tous les cas, avec ce temps, elle ne pouvait pas se permettre de la laisser s’en aller.

“Non, tu n’allais pas partir, Erika.”

Elle prit la veste de son aînée dans ses mains. Puis regarda son visage avant de bouger les oreilles, nerveusement. Elle prit juste après cela son carnet et fit signe à la gardienne de la suivre.

“Cela fait des années que j’ai besoin de te parler. Je ne perdrais pas cette occasion..”

La kitsune lui prit l’avant bras et se dirigea vers les escaliers menant aux chambres. Bien que cela n’était pas dans ses habitudes, une petite boule d’angoisse se formait dans son bas ventre. Erika devait bel et bien être la seule personne était capable de lui faire ressentir cela...Peut-être réussirait-elle...à tout lui expliquer...à retrouver sa Erika.
avatar
pts d'expérience
messages postés
Spécialiste - Collectionneur d'arcanes
Gardien Confirmé
- Une dague Agdo
- Une spalière du Corbeau
L'enfer a une allée pavée uniquement de mes bonnes intentions
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faelien/Faelienne
189
119





Mauvais timing
Cinq ans trop tard
Erika comptait bel et bien repartir, qu'importe s'il pleuvait averses dehors et si elle devait finir gelée jusqu'aux os. Elle ne tenait pas à lui parler, pas par rancoeur envers lui spécifiquement, juste qu'elle se savait ne pas du tout être dans de bonnes dispositions pour avoir une discussion sur le passé.

- Non, tu n'allais pas partir, Erika.

La gardienne serra les dents. Ca ne présageait rien de bon. Le kitsune avait toujours été borné, un trait de caractère qui avait à la fois amusé et contrarié la jeune femme. En l'instant présent, on se doute d'ailleurs que l'amusement n'était pas vraiment l'effet provoqué alors qu'elle voyait Luban se saisir de son manteau.
Erika l'assassina du regard, hésitant quant à la marche à suivre. Une hésitation qui permit à son ex de prendre ensuite son carnet dont elle avait tant besoin.

- Cela fait des années que j'ai besoin de te parler. Je ne perdrais pas cette occasion.

- Qu… Luban lâche moi !

Erika était en colère et elle tenta de se dégager de la poigne de l'autre. Malheureusement Luban semblait avoir encore gagné en force depuis la dernière fois. D'ailleurs… la terrienne était tout à coup tentée de voir jusqu'à quel point la sienne s'était renforcée elle-aussi.

- Bordel tu vas me lâcher !

La poigne se relâcha quand ils arrivèrent dans la chambre. Il y a quelques minutes encore, la jeune femme aurait été heureuse de pouvoir en obtenir une, mais dans ces conditions… Se mordant la lèvre inférieure pour se retenir de cracher le venin qui montait à ses lèvres, elle posa toutefois une main sur sa dague accrochée à sa ceinture.

- Bien… Tu veux « me parler » maintenant que tu as une « occasion »… L'occasion de parler et de t'expliquer c'était il y a cinq ans, tu es en retard…

Erika le fixa, se demandant comment il allait réagir devant cette froideur et cette hostilité. Même dans les derniers jours avant son départ, la gardienne n'avait jamais été si sèche car ses sentiments l'avaient émue, alors qu'en cet instant…

- Tu as intérêt à avoir une excellente raison de m'avoir traînée ici sinon je te jure que je me casse quitte à te passer sur le corps.

La main sur sa dague signifiait qu'elle hésiterait pas à mettre sa menace à exécution. Bien entendu qu'elle n'irait pas jusqu'à « lui passer sur le corps » au sens figuré du terme. Cela dit au sens propre, elle en serait bien capable, ne serait-ce que pour tester sa propre force...


(c) Nyyx | Never Utopia



avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Kitsune
181
19
Luban avait attendu en silence tout le temps que celle qu'elle avait aimé parle. Elle était sacrément remontée contre la kitsune d'ailleurs, enfin, c'était compréhensif. Mais celle qui se faisait passer pour un garçon ne voulait pas laisser tomber. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle s'accrochait tant à Erika après tout ce temps, mais elle avait toujours regretter de ne pas lui avoir dit la vérité...par pur lacheté en plus de cela. Luban croisa les bras et regarda la petite humaine hargneuse qui était prête à l'attaquer.

« Écoutes, j't'ai mentis dès l'instant où l'on s'est rencontrer. J't'ai mentis sur ce que j'étais, et sur c'que je suis. Les seuls mots qui n'étaient pas des mensonges quand j'te parlais c'était mes « je t'aime ». Le reste, c'était faux. Je suis un menteur….enfin une menteuse. »

Après ces mots, Luban baissa la tête, les oreilles baissées. Elle ne se comportait que rarement comme cela.

« Je suis une.. femme, Erika. Et j'ai tout fais pour que tu ne le sache pas, j'avais peur que tu t'enfuis, et finalement tu es quand même partie... Je m'en veux.»
avatar
pts d'expérience
messages postés
Spécialiste - Collectionneur d'arcanes
Gardien Confirmé
- Une dague Agdo
- Une spalière du Corbeau
L'enfer a une allée pavée uniquement de mes bonnes intentions
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faelien/Faelienne
189
119





Révélations
Mensonge ou vérité?

Erika écouta le kitsune et en resta... sans voix. Son regard le fixait tandis que son esprit tentait d'assimiler ce qu'on venait de lui révéler. C'était sérieux? Réellement? Non... ça ne pouvait pas... Non, non, non... La terrienne n'avait pas pu se laisser berner.
Elle ne le lâchait pas du regard, incapable pendant de longues secondes de trouver ses mots. Sa voix finit enfin par lui revenir.

- Je ne te crois pas... En fait... ... J'hésite... j'ignore si tu essaies de me faire gober ça comme une basse vengeance ou si c'est la vérité, auquel cas tu m'aurais menti pendant près d'un an de bout en bout en ne me faisant pas confiance une seconde... Je ne sais pas quelle version je préfère.

Non, impossible de décider. Peut-être préférait-elle simplement la version où il restait un homme et où leur histoire s'était simplement mal finie? Car ce qu'il lui disait là... ou "elle" d'après ses dires, c'est qu'Erika avait été assez stupide pour se laisser avoir pendant presque un an? Pouvait-elle l'avoir été? Cela justifierait bien sûr pourquoi il ne l'avait pas laissé approcher mais... c'était vraiment dur à croire qu'elle ait pu ne rien voir venir...
Redevenue étrangement silencieuse et sans trace d'agressivité directe -elle avait lâché sa dague-, l'absynthe fit quelques pas vers le kitsune et tendit la main.

- Rends-moi mes affaires s'il te plait.

Au final, elle avait opté pour l'option "vengeance", ne pouvant croire qu'elle n'avait rien remarqué pendant toute leur relation. A être continuellement rejetée ou presque, avec seulement quelques déclarations, Erika avait finit par comprendre qu'elle n'était pas désirée. Et malgré la mine abattue de Luban devant elle en ce moment précis pendant ces 'aveux', cette impression restait fixée dans son esprit.


(c) Nyyx | Never Utopia



avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Kitsune
181
19
Elle n’avait pas répondu directement. Liban n’était pas surprise, elle venait de lui annoncer qu’elle lui avait menti durant toute une année !
Ah, elle était forte pour cela...hum, justement : Erika la connaissait bien...peut être allait elle penser que la kitsune lui mentait..?

“Je ne te crois pas….En fait…. J'hésite...j’ignore si tu essaie de me faire gober ça comme une basse vengeance ou si c’est la vérité, auquel cas tu m'aurais menti pendant près d’un an de bout en bout en ne me faisant pas confiance une seconde…. Je ne sais pas quelle version je préfère.”

Prévisible, il n’y avait que son agressivité qui était inconnue à Luban. Et, elle ne l'aurait jamais avoué, mais cela l’affectait beaucoup. Elle ne savait tout simplement pas quoi répondre. Ce n’était pas tout les jours qu’elle avouait son secret à quelqu’un !

Finalement, l’humaine la tira de ses pensées. Lui tendant la main...Luban leva les oreilles…

“Rends moi mes affaires s’il te plait.”

Froide. La kitsune baissa de nouveau les oreilles. Que faire ? Luban avait décidé qu'elle ne la laisserait pas partir...et quand elle avait décidé quelque chose...ah…

“Non.”

Elle avala sa salive, jamais la kitsune ne lui avait adressé un regard aussi sincère.

“Je ne veux pas me venger Erika. Jamais je ne me suis VRAIMENT vengé de toi. Tu l’sais. Sérieusement, j’ai aucune raison de t’en vouloir c’est moi l’con…la conne. J’ai des raisons pour tout ça...reste..parlons..Si j’avais pu je ne t’aurais pas mentit . Et tu sais très bien que je ne m’excuse jamais...alors si je le fais...c’est que j’m’en veux !”

Une idée germa dans son esprit…

“Tu sais que je suis pudique…Malgré ça….”

...Elle avala sa salive.

“Tu veux que je te prouve que je ne te mens pas ?”
avatar
pts d'expérience
messages postés
Spécialiste - Collectionneur d'arcanes
Gardien Confirmé
- Une dague Agdo
- Une spalière du Corbeau
L'enfer a une allée pavée uniquement de mes bonnes intentions
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faelien/Faelienne
189
119
RetrouvaillesLubanLife asked Death: "Why do people love me, but hate you?"
Death responded: "Because you are a beautiful lie, and I am a painful truth"
Lorsque Luban refusa de lui rendre ses affaires, Erika fut à deux doigts d'en venir à nouveau aux mains et lancer sa dague à deux millimètres du visage du kitsune. La Terrienne n'était toujours pas décidée à discuter, encore moins après la révélation de ce mensonge qu'elle ne parvenait toujours pas à avaler.
Cela dit, il fallait reconnaître qu'en effet, Luban n'était pas connu pour son humilité et ses plates excuses. A se demande même comment ils avaient fini ensemble tant ça contrastait avec le caractère d'Erika, du moins quand elle 'était elle-même, pas comme maintenant.
La gardienne voulait partir, rester seule comme ça en était devenuune triste habitude ces derniers temps. Malheureusement pour sa volonté, le calme relatif et la tiédeur de la chambre ainsi que le bruit de la pluie martelant la fenêtre était une invitation à rester assez forte.

La proposition de Luban fit donc son chemin dans son esprit coléreux. Au fond, bien au fond, elle voulait savoir si, effectivement, elle avait été assez stupide pour se laisser berner aussi longtemps. Erika s'assit donc sur le bord du lit et croisa les bras.

- Très bien. Je ne sais toujours pas si je tiens vraiment à savoir la vérité mais soit, fais-le.

Dire que le kitsune était pudique était un euphémisme. La jeune femme n'avait pas souvenir avoir pu toucher ou voir la moindre parcelle de son corps en dehors de ses mains ou son visage. La gardienne également était assez discrète vis à vis de son corps, n'aimant pas les marques qui étaient apparues au fur et à mesure des années, seulement elle n'avait jamais prétendu mentir sur son sexe. Et il n'y avait pas trente six manières de découvrir la vérité à ce sujet...
Elle espérait presque que c'était une blague, un coup monté, mais impossible de savoir si Luban aurait alors été capable de jouer la comédie si bien, et surtout de la pousser jusque là. Seulement son 'ex' avait déjà une idée de sa réaction si effectivement le kitsune était en réalité UNE kitsune. Un oeil attentif aurait d'ailleurs pu deviner même ce qui risquait d'arriver à la simple crispation du corps de la terrienne.
©️ 2981 12289 0



pts d'expérience
messages postés
Contenu sponsorisé
 
Les meilleures retrouvailles se passent sous la pluie... sauf celle-ci [En cours - Pv Luban]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amfreville, sous la pluie.
» Rose sous la pluie
» Parades et spectacles sous la pluie
» Champ de course de Ghlin (Mons) Nocturne sous la pluie
» papillon sous la pluie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldarya RPG ::  Les Contrées d'Eldarya  :: Le Continent :: La Forêt Célimor :: Micellis-
Sauter vers: