Partagez | 
 

 Jiao - Diplomate des Fenghuangs [Terminé]



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Habitant
Epée dont le fourreau en bois rouge est finement gravé
Petite dague cachée contre son torse
Eventail
Kiseru (pipe traditionnelle en bois) gravée avec incrustation d'éclats de nacre.
"Apprendre sans réfléchir est vain. Réfléchir sans apprendre est dangereux." (Confucius)
Aérokinésie
Magie de Rang B
Pas de maana
Fenghuang
104
9
Habitant
Jiao Feng-Long


Age: 128 ans
Sexe: Homme
Métier: Diplomate - Conseiller
Race: Fenghuang
Taille: 1m90
Magie de race: Transformation animale --> >>ici<<
Pouvoir: Maîtrise de l'air
Inventaire:

  • Epée dont le fourreau en bois rouge est finement gravé
  • Petite dague cachée contre son torse
  • Eventail
  • Kiseru (pipe traditionnelle en bois) gravée avec incrustation d'éclats de nacre.

Original de l'artiste Ibuki Satsuki

Physique

Difficile d'imaginer quelle stature cet homme peut réellement avoir avec tous les vêtements qu'il a sur le dos. Toujours habillé des meilleures étoffes, il favorise les couleurs claires et foncées mais jamais criardes si ce n'est quelques notes par-ci par-là . Si les étoffes sont fines et d'une qualité sans pareil, les ornements demeurent simples et les habits les plus richement décorés sont réservés aux rencontres officielles ou aux invitations.
Il est particulièrement fier de sa posture et de l'élégance qu'il s'applique à mettre dans ses gestes, son apparence doit être soignée, ses cheveux toujours coiffés et au final, seule la rugueur de ses mains atteste qu'il ne se consacre pas qu'aux lettres.

Jiao met un point d'honneur à entretenir sa forme physique et s'impose un entraînement quotidien avec son maître d'armes. Avec son mètre 90 et sa carrure, il aurait pu aisément se tourner vers une vie manuelle ou militaire mais pour la première, sa famille aurait refusé et pour la deuxième... à vrai dire il a hésité avant d'opter pour les lettres.

Son visage est très souvent neutre et il est au final plus facile de lire ses émotions à travers son regard azur plutôt qu'espérer voir un sourire franc, le 'jeune' homme se contentant en général d'un plissement de lèvres en public.
Un dernier élément à préciser: malgré son centenaire dépassé, le conseiller n'affiche pas plus de 35 ans. Les seules marques sur son corps sont des souvenirs des entraînements poussés ou même de quelques attaques subies lors de ses déplacements à cause de quelques bandits attirés par la richesse.


Caractère

Jiao est cultivé et a soif de connaissance. Malgré son amour du grand air et de l'exercice physique, le fenghuang savoure tout autant le calme de sa résidence et les longues heures assis à lire les rapports venant de tout Eldarya afin de s'informer sur la situation actuelle. C'est un homme très curieux qui ne montre pas ses émotions. Il montrera si quelque chose lui plait par les questions qu'il va poser ou par des petites attentions discrètes. Il est donc celui qui peut paraître indifférent mais pourtant est capable d'enregistrer les plus petits détails pour s'en servir après.

Cette excellente mémoire, presque eidétique, lui a beaucoup servi à atteindre sa place actuelle. Il est très fier de sa position et se battra pour la garder si besoin est. On ne peut pas non plus l'accuser de lâcheté, il sait assumer toutes les conséquences de ses actions bien qu'il mette un point d'honneur à toujours savoir peser le pour et le contre.

L'observation et la concentration sont ses points forts, tout comme sa loyauté. Avec son espérance de vie, il serait stupide de s'attirer les foudres de ses semblables, bien que les tensions soient inévitables avec certains.
Certains ne le voient pas pourtant tout de suite comme quelqu'un de constant, la cause étant sa maîtresse. Il est en effet de notoriété publique que Jiao a imposé à sa femme un ménage à trois et qu'en plus, il lui arrive encore d'aller voir ailleurs. Ca n'arrive pas si souvent mais cela ternit quelque peu sa réputation d'homme sérieux et fiable. C'est même un point sur lequel il lui arrive de s'énerver car il ne supporte pas les reproches sur sa vie privée alors que son travail lui, n'a jamais été bâclé ou de mauvais conseil.  

Histoire

- Jiao, rentre à l'intérieur au lieu de rester en plein vent.

La voix féminine resta sans réponses et son regard désespérément fixé sur l'étoffe qui lui tournait le dos. Encore une fois, il était tellement plongé dans sa lecture qu'il n'entendait pas l'extérieur. Avait-il seulement remarqué qu'il s'était mis à pleuvoir averses et que les serviteurs lui avaient apporté des cristaux de lumière parce que la nuit était tombée? Peu probable, tout comme il était peu probable qu'il ait mangé. C'était une de ces fameuses journées où rien ne pouvait le perturber, quand bien même un cyclone pourrait s'abattre sur sa demeure. Seulement il était temps qu'il pense à dormir. Heureusement, Yi-Mei, celle qu'il considérait comme sa deuxième épouse mais non reconnue comme telle -pour résumé c'était sa maîtresse officielle-, pensait à ça pour lui. Elle s'approcha donc de lui et remarqua une tasse sur la table. Voulant vérifier si son contenu était encore chaud, elle tendit la main pour s'en saisir.
Au bruit de la porcelaine s'entrechoquant doucement et à la vue des étoffes pâles s'agitant dans un coin de son champ de vision, Jiao leva enfin les yeux de sa lecture et intervint.

- N'y touche pas.

La femme stoppa son geste et le regarda, l'interrogeant du regard.

- Ce n'est pas du thé, mais un poison, expliqua t-il calmement tout en reprenant la tasse pour la remettre à sa place.
- Qu'est-ce que ça fait là alors? Tu avais promis de les mettre à l'écart.
- On vient de me l'apporter, je dois l'étudier.

Le fenghuang avait une culture assez étendue, c'était un fait. Seulement, c'était également un expert en poisons. Passe-temps macabre? Oui et non mais ce n'était pas le moment de s'étendre sur le sujet.
Il commença à remballer ses affaires et reprit délicatement la tasse pour ensuite rentrer dans sa maison, suivi de Yi-Mei.

_________________________

"Jiao Feng-Long, reçu"

Une phrase anodine de quelques mots qui fit grand bruit. Sa famille pouvait enfin se rassurer, elle demeurait parmi les plus influentes de leur peuple. Avec le fils aîné chargé de la sécurité du territoire et le cadet désormais officiellement lettré amené à assister le conseil, ils avaient un pied dans deux domaines importants.

Jiao pour sa part reçut la nouvelle sans grand étonnement. Il avait toujours été porté sur les lettres et détenait une mémoire et capacité d'analyse exceptionnelles rendant ses études beaucoup plus aisées.
Sa famille vint le féliciter, y compris son frère mais surtout une jeune femme nommée Lian-Hua, pupille du père des deux frères. Jiao ne l'aimait pas. Pas dans le sens 'amour'. Elle était belle, sans être d'une grande beauté non plus, assez petite, douce dans ses manières et intelligente bien qu'elle parlait peu mais rien qui le fasse basculer vers un profond attachement. Il n'était pas assez stupide cela dit pour ne pas se douter que si elle restait parmi eux, c'est bien qu'un projet de mariage aurait lieu un jour. Quant à savoir si elle l'épouserait lui ou son frère... leur père refusait de dire quoique ce soit.

En attendant, il ne s'en préoccupait pas plus que cela. Dès le lendemain de l'annonce des résultats et de la remise de la plaque attestant de sa fonction, le fenghuang se rendit au palais où se tenait le conseil. Il avait 20 ans.

"Je l'imaginais plus imposant"

Première pensée qui traversa l'esprit de Jiao lorsque celui-ci vit le Cristal pour la première fois. Accompagnant son mentor à Eel en tant qu'ambassadeur, le jeune homme de 35 ans s'était en effet attendu à voir quelque chose de plus...gros. Pas que le Cristal ne l'était pas, seulement il avait encore du mal à réaliser que cette masse parvenait à maintenir l'équilibre de maana pour tout Eldarya.
Il ne garda pas un grand souvenir de sa première visite à Eel. C'était intéressant certes, mais à cette époque leur bibliothèque était assez pauvre et il ne se souvenait surtout que des curieux qui s'amassaient autour de lui pour l'analyser sous tous les angles. Il s'efforca de garder un air impassible même s'il était à deux doigts de leur demander de le laisser en paix -pour rester diplomate-. Il semblait tout de même y avoir des personnalités intéressantes mais on ne lui demandait que de rester en retrait puisqu'il n'était qu'assistant.

"Tu es le nouveau chef de famille désormais"

47 ans, jour de son mariage. Comme il s'y attendait, Lian-Hua était restée pour épouser l'un d'entre eux et c'est sur lui que c'était tombé. Les futurs époux s'étaient promis, comme il est coutume, fidélité, honneur etc...
Jiao savait que sa future épouse l'aimait mais, comme autrefois, il ne pouvait pas lui rendre les même sentiments. Le couple s'engageait donc sur un accord tacite de respect mutuel sans espérer quoique ce soit d'autre, avec pour but, un jour, de fonder leur propre famille. Cependant,
ils ne désiraient pas encore avoir d'enfants alors ils se contenteraient de vivre ensemble le plus paisiblement possible.

Après la cérémonie, la tradition était au banquet et toute la famille s'était déplacée pour célébrer l'événement. Tout aurait pu être grandiose, tout...
si cela n'avait pas été brutalement arrêté par la mort de son frère. Jiao se souviendra toujours du silence qui règna lorsqu'il s'effondra puis cessa de bouger. Un silence choqué de voir la mort frapper si rapidement. La suite?
Il s'en souvient encore parfaitement et ne pourra jamais oublier le verdict: mort par empoisonnement. Certes, son frère avait des ennemis mais qui était assez lâche pour utiliser le poison?
Le soir même, son père lui dit ces fameux mots qui le plaçaient comme héritier en titre de la famille. Des mots dont le ton laissait entendre que cet événemement n'était pas pour déplaire au vieillard.

"Elle restera ici, tu n'as pas le choix"

92 ans.
Un scandale frappa la famille Feng-Long. Après 45 ans de mariage sans accroc -si ce n'est quelques maîtresses-, Jiao installa chez lui, dans une chambre proche de celle de son épouse, sa favorite et maîtresse en titre désormais: Yi-Mei. Fenghuang issue d'une bonne famille sans être d'un très haut rang, elle avait travaillé au service de la mère du diplomate et l'avait rencontré ainsi.
Lian-Hua avait explosé lorsque cette femme posa le pied dans sa maison,
au point qu'une partie de celle-ci partit en fumée suite à un pouvoir pas très bien contrôlé. Bien que Jiao ait déjà eu des maîtresses, elle avait toujours fermé les yeux car il s'était toujours montré d'une grande déférence à son égard, mais en ramener une dans leur domaine, dans sa maison, celle qu'elle dirigeait, c'était trop. Malheureusement pour elle,
son époux aimait cette femme. Peut-être pas le grand amour, mais il éprouvait un attachement sentimental qu'il n'avait jamais eu avec Lian.

On mit toutefois cet écart sur le compte du chagrin du fenghuang puisque son père était décédé deux semaines plus tôt... S'ils savaient... Jiao n'avait éprouvé aucun chacun envers le vieillard. 45 ans, ça lui avait pris 45 ans pour remonter la piste ayant ôté la vie à son frère. Celle-ci l'avait mené à un homme: leur propre père. Il faut savoir qu'à l'époque, le fils aîné avait provoqué plusieurs scandales qui n'étaient pas acceptables pour leur famille. Le père, un homme froid qui avait toujours exigé le meilleur,
avait donc préféré commanditer cet assassinat que s'acharner à masquer les frasques de son fils. Une excuse loin d'être valable pour Jiao qui mit alors en place une lâche vengeance comme il le fit: une mort par poison.
A la différence qu'après s'être renseigné aux quatre coins d'Eldarya sur les poisons connus, le fenghuang avait réussi à trouver un poison rare mais indétectable. Afin de brouiller un peu plus les pistes, il avait confié ce dernier à une personne qui avait sa confiance et vivait alors dans le domaine de ses parents: Yi-Mei. Cela faisait déjà plusieurs mois qu'il la fréquentait et il était assuré de sa loyauté, le jeune homme lui avait donc demandé ce service.
Le père finalement hors circuit, Jiao récompensa sa maîtresse en lui demandant de vivre avec lui. Ils sont les deux seuls à connaître la vérité sur cette histoire et nul ne dira jamais la vérité.

"Enchanté"

Jiao courba respectueusement la tête devant Miiko, nouvelle chef de la garde d'Eel. En tant que diplomate et membre d'un peuple depuis longtemps allié à la Garde, Jiao avait tenu à se déplacer jusque leur QG pour présenter ses respects. Il avait déjà entendu parler de la kitsune au travers de rapports mais voulait la rencontrer en personne et échanger quelques mots. Il fit de même avec les chefs des différentes gardes et promit d'échanger régulièrement avec eux.

Il y eut d'autres rencontres, d'autres visites qu'il organisa sans forcément assiter, comme celle de Huang Hua qui fit grand bruit. Cependant, il devait admettre qu'il voyageait peut-être moins qu'autrefois, du moins de manière officielle.
Avec le Cristal qui s'était brisé, Jiao se penchait désormais sur les répercussions et allait souvent sur le terrain lui-même. Il accueillit toutefois des envoyés mais, bien qu'il le cache, devient de plus en plus inquiet des tensions actuelles qui risquent de les atteindre.

Pseudo: Erika, ouai encore moi
Age: Plus que toi alors chut èwé
Quelque chose à nous dire? Vive les cookies
Opinion sur la Garde et les autres groupes, clans et ethnies vivant à Eldarya:


Jiao s'est rendu, et se rend encore, régulièrement sur le continent afin d'aller à la rencontre des personnes, de basse ou haute extraction. Celui lui permet de voir de ses propres yeux ce qui se passe au lieu d'attendre les rapports. Ces voyages ne sont pas toujours officiels et il se déplace d'ailleurs beaucoup plus simplement quand ça n'est pas le cas.
Il ne sait pas encore comment se positionner après les événements récents. Il est toutefois conscient que ça devra bien arriver et que le conflit venant d'éclater avec Eel ne tardera pas à venir jusqu'à leurs frontières. La question sur laquelle il se penche actuellement est la suivante: doivent-ils s'annoncer clairement comme allié d'Eel et leur prêter assistance et ainsi, s'attirer les foudres des ennemis de la Garde ou rester neutre et ne se préoccuper que de leur territoire, sachant que si le Cristal vient à être menacé, il en va de la survie de leur monde?

Code by Frosty Blue de never Utopia




avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Habitant
Epée dont le fourreau en bois rouge est finement gravé
Petite dague cachée contre son torse
Eventail
Kiseru (pipe traditionnelle en bois) gravée avec incrustation d'éclats de nacre.
"Apprendre sans réfléchir est vain. Réfléchir sans apprendre est dangereux." (Confucius)
Aérokinésie
Magie de Rang B
Pas de maana
Fenghuang
104
9
Fiche enfin terminée!

Je suis restée vague dans l'histoire donc j'espère que ça ira.



avatar
pts d'expérience
messages postés
Division I mercenaire - Général
Général Mercenaire
Nourriture pour familier:
Bonbons d'amûre : 0

Equipement:
Long manteau noir à capuchon (ce manteau a la capacité de supprimer l'aura de son propriétaire. Il supprime aussi les odeurs.)

Armes:
Céléritaté : Épée courte magique. Elle se téléporte dans la main de son maître ou permet à son maître de se téléporter sur elle. Elle n'a qu'un seul maître.
Poignards

Potions:
Potions de soins - x1

Magie :
Force level 2 : Endurance
Force level 3 : Endurcissement de la peau

Vitesse level 5 : Célérité

Enchantement level 1 : Perception du maana
Red like roses fills my head with dreams
Cryokinésie
Magie de Rang O
Maana de rang C
Faery
101
1056
Tout est bon, je te valide.


Présentation: cliquez ici
Carnet de bord: cliquez ici
Fiche de liens: cliquez ici

pts d'expérience
messages postés
Contenu sponsorisé
 
Jiao - Diplomate des Fenghuangs [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldarya RPG ::  Personnages  :: présentations admises!-
Sauter vers: