Partagez | 
 

 Le Ragnarök est en route... [PV Ezarel, Nevra, Harya, Makura, Camus, Corticarte, Noctem et Lydia] TERMINE



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
pts d'expérience
messages postés
Invité
Aussitôt  à l'extérieur du QG, Ukyo leur fit signe de le suivre le plus rapidement possible, car certes la troupe était en dehors du QG, mais toujours à portée de mains de Miiko et ses sbires...

Le groupe commença donc à s'éloigner rapidement, de sorte à ce que personne ne les rattrapent, ils firent donc un léger détour en plaines et arrivèrent en forêt, prêt d'une source.
Les gardiens décidèrent de s'arrêter  afin qu'ils aient les détails de cette mission, les présentations et qu'ils puissent se ressourcer pour leur grande aventure.
"Bien, pour commencer, je vous remercie tous, infiniment, de venir porter secours à ces gens. Mon nom est Ukyo, je suis un shinigami, et je fais partie de la garde de l'ombre depuis 5 ans, et ma mission principale est l'infiltration.  J'ai voyagé pendant deux ans à travers les terres d'Eel, pour faire un rapport détaillé sur les conséquences du cristal brisé... Cependant, mon périple s'est arrêté, il y a un an et demi de cela, dans un village des hautes montagnes nommé "Haugrclif ou le village de la haute falaise". Quand je suis arrivé là-bas, les gens n'était pas plus affolé que cela à l'idée qu'on leur vole leurs nourritures...Cela a très vite dégénéré, les brigands volaient la nourriture, saccageaient les maisons et ont commencé à kidnapper les enfants sous la menace... Ils revinrent encore et encore passant toujours par des grottes différentes... un vrai labyrinthe... Je n'ai jamais pu les suivre jusqu'au bout..."
Ukyo serra le poing, il s'en voulait, il ne savait pas comment aller les enfants, étaient-ils sain et sauf ? Puis il reprit son récit.
"Et puis, à force de me rendre dans ces grottes, mes cauchemars se sont fait plus intenses, tout ce que je peux vous dire, c'est qu'il y a quelque chose de vraiment, sombres,  diabolique... caché dans les ténèbres de ces  grottes."
Cette chose n'était pas à prendre à la légère , non . Il y avait quelque chose de grand qui émanait de sa seule personne et cette sensation ne procurait rien d'autre à Ukyo qu'une multitude de frissons le glaçant sur place et l'appréhension de l'avenir qui semblait bien plus proche qu'il ne pouvait l'imaginer .
Est-ce que le monde est en déclin ? Ses rêves sont sombres et la nature se fait de plus en plus silencieuse . La lumière ne brillait plus comme avant et Ukyo se sentait chaque jour un peu plus oppressé.
Ce n'était plus le doute qui habitait le jeune homme, mais bien la peur ...
Le mal aurait-il ajouté une nouvelle carte à son jeu ? Bien sûr , Ukyo n'en savait rien .
 
avatar
pts d'expérience
messages postés
Chef de la Garde Ombre
Capitaine de Garde
° Armes

- Fugue, une dague noire aux liserés cyan de 25 cm
- Toccata, une dague bleu nuit aux liserés turquoise de 18 cm
- Bobine de fils explosifs
- 10 couteaux de lancer


° Potions

- 2 potions de soin intermédiaires
Enfin résigné ? Par l'Oracle, tu es aussi froid qu'un cadavre...
Shaïtan - Black Gallytrot
Invisibilité
Magie de Rang C
Maana de rang B
Vampire
188
242
- ON DOIT Y RETOURNER ! Hurlait Nevra.


          À vrai dire, heureusement qu'Ukyo avait quelque peu pris les rênes de la petite compagnie parce que Nevra en était absolument incapable. Il l'avait parfaitement vu. Il l'avait vu et il voulait à tout prix aller l'aider.
          Ezarel s'était fait embarquer par les Obsidiennes qui avaient essayé d'entraver leur mission. L'alchimiste avait voulu se défendre, bien sûr, par pur honneur - puisqu'il comptait de toute façon n'être qu'une diversion - mais ce dernier coup, il ne l'avait sans doute pas vu venir. Un coup de poing magistral qui aurait dû enfoncer la mâchoire de sa victime si cela avait été quelqu'un d'autre.
L'elfe n'avait eu d'autre choix que de tourner la tête, emporté par l'élan du coup de poing et, le nez en sang et sa main tremblante arquée au plus près de sa blessure. Il avait vu Nevra qui ne s'était toujours pas résolu à partir.
          Et Nevra l'avait vu. Il l'avait vu.
          Ce sourire.
          Ezarel lui avait offert un magnifique sourire qui signifiait à la fois qu'il était désolé et que Nevra ferait mieux de déguerpir.


          Chose qui ne fut possible que grâce à Harya et Makura, qui s'étaient chacune saisies d'un bras de leur chef pour le ramener en arrière, lui et ses cris de rage. Après quelques minutes de lutte, Nevra s'était rendu à l'évidence qu'il n'avait pas le choix. Il accepta enfin de courir avec les autres afin de semer les Etincelants de Miiko dont on voyait déjà les silhouettes entourées de cette foutue aura si imposante se dessiner dans le noir. La petite troupe, encouragée par les éclats de voix de Camus et de Corticarte qui avaient pris un peu d'avance sur les trois autres, se réunifia alors et ils fondirent dans la forêt, le plus rapidement possible.
          Ne pas tomber pendant qu'ils dévalaient la pente terrestre de la falaise avait été un peu ardu, d'autant que les idées du chef des Ombres se faisaient un peu troubles. Il allait devoir se faire violence pour ne pas revenir à Eel un peu plus tard dans la nuit, profitant du fait que les troupes seraient toutes déplacées ailleurs pour le chercher alors que lui serait tranquillement en train de chercher son ami.
          Mais, le temps qu'il fasse ça, rien ne protégerait ses quelques précieux alliés du moment. Nevra arriverait à se dissuader lui-même, cela ne faisait aucun doute.


          Dans la forêt, ils coururent encore longtemps pour mettre de la distance entre leurs réfractaires et eux-mêmes. Nevra avait lancé un sort de dissimulation dans le feu de l'action, afin de rendre leur fuite plus aisée. Ainsi, leurs mouvements étaient beaucoup moins facilement remarquables, ainsi que le bruit de leurs pas et de leurs souffles. Étendre ce sort à autant de personne avait néanmoins un effet négatif ; il ne serait jamais aussi efficace que si Nevra l'avait appliqué seulement à lui-même.


          Au bout d'un moment, haletants, ils décrétèrent qu'il était grand temps de faire une pause. Le chef des Ombres remarqua avec soulagement qu'ils étaient encore tous là. Harya, Makura et Ukyo n'avaient pas manqué à l'appel et il avait deux alliés inespérés appartenant à la Garde de Valkyon. D'ailleurs, il mourrait d'envie de les questionner à propos de ce qu'avait dit Ezarel ; ce dernier les avait convaincus ?


          Rapidement, un premier petit campement fut mis en place, en hauteur. Ils avaient élu la plus épaisse branche des arbres et s'étaient installés dessus ou non loin. Ils ne pouvaient reposer au sol, Nevra avait été formel. Ce serait beaucoup trop dangereux. Après tout, il était le chef de la Garde de l'Ombre et ne l'avait jamais été pour rien, aussi il comptait faire savoir qu'il était tout à fait digne de sa place, qu'il n'était pas un déserteur mais bien un honnête gens qui allait sauver ses semblables.
          D'ailleurs, le début du discours d'Ukyo le confortait dans cette idée. Il leur était reconnaissant mais Nevra assura que c'était normal, du moins pour sa part. Plus le jeune missionnaire détaillait la mission, plus son chef se disait que la tâche risquait d'être ardue. S'il fallait s'attaquer à un dédale aussi sombre qu'il y paraissait, il allait falloir se préparer matériellement certes mais surtout psychologiquement. Pour quelqu'un comme Harya qui était plongé dans le noir depuis qu'elle avait des souvenirs, cela ne posait pas problème et son talent pour la pyrokinésie allait être un véritable atout pour s'y retrouver, certes. Cependant, pour les autres, rien ne laissait présager qu'ils étaient prêts à subir ça.
          Cela n'avait l'air de rien comme ça. Quand on en parlait, ça avait juste l'air d'être un jeu et c'était bien risible, mais si on prenait le temps de savoir que ce genre d'épreuves étaient très plébiscitées jadis afin de fortifier l'esprit et que, dans le cas présent, la mort allait épier chacun de ces jeunes gens et faire en sorte que des dangers leur sautent à la figure, c'était un obstacle de grande ampleur. Nevra n'hésita d'ailleurs pas à prendre la parole pour les avertir, entre autres ;


- Merci Ukyo. Je vous suis moi aussi reconnaissant et je tiens à m'excuser pour mon écart de tout à l'heure. Passons. D'après ce que tu nous dis, Ukyo, cela ne va pas être une mince affaire mais je suppose que vous êtes tous au courant. Du moins, chez les Ombre. Quant à vous deux, continua-t-il en se tournant vers les deux Obsidiennes, vous êtes Camus et Corticarte, n'est-ce pas ? J'ai déjà entendu parlé de vous. J'aimerais que vous m'expliquiez pourquoi vous vous êtes laissés convaincre par Ezarel. Je sais qu'à la base, vous étiez missionnés pour nous arrêter et j'espère que vous comprendrez que je me montre méfiant, maintenant, même si ce n'est pas contre vous tout particulièrement. 


          Il reprit son souffle un instant avant de reprendre.


- Si nous devons nous aventurer dans de telles grottes, il va falloir nous préparer. Je vous demande de ne pas prendre à la légère ce que je vais vous dire ; c'est très dangereux. Vous le savez sans doute. Il y a cette chose sombre qu'Ukyo a vu, c'est très vrai, d'accord. Il y aura peut-être d'autres éléments à prendre en compte mais j'aimerais m'attarder sur l'obscurité qui nous y attendra. La nuit, en comparaison, n'est rien. Je ne m'inquiète pas pour Harya pour cela, ni pour moi-même qui suis nyctalope. Néanmoins, le noir ne vous effraie peut-être pas mais si vous devez vous retrouver seul là-dedans avec de supposés ennemis qui n'attendent que de vous trancher la gorge, j'aimerais être sûr que vous soyez préparés. 


          Il jaugea un instant les réactions des autres. Tous l'écoutaient, docilement. C'était une bonne chose.


- Nous allons collecter des morceaux de bois suffisamment long pour qu'ils servent de torche. Il faudrait que chacun en ait au moins trois. Ce sera la première chose à chercher avant de continuer. Je refuse que qui que ce soit entre dans les grottes sans avoir de quoi faire la lumière. J'espère que cela vous semble correct. Vous n'avez pas le choix de toute façon. Toutefois, avant d'entrer dans les grottes, j'aimerais voir le village de mes propres yeux, nous mènerons une enquête approfondie avant d'aller déclarer des coupables. Des objections ?
avatar
pts d'expérience
messages postés
Recrue de l'Obsidienne
Pas de rang
Inventaire vide
I was born to be real, not to be perfect. Smile at strangers and you just might change a life.
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Humain/Humaine
180
138


Le Ragnarök est en route...


Feat Ezarel, Nevra, Harya, Makura, Camus, Ukyo, Noctem et Lydia



Nous étions partis rapidement des remparts du quartier général, marchant d’un pas rapide, même courant parfois, Ezarel s’était sacrifié pour que l’on puisse partir, sans encombres, ou du moins il l’avait espéré…et je pense qu’au final on l’avait tous souhaité.
Après avoir fait un bon bout de chemin, nous nous arrêtâmes en forêt, il y  avait une petite source pour se rafraîchir mais Nevra décida que l’on devait monter aux arbres et se cacher dans les feuillages, bien callé dans les branches.

Ukyo venait de nous raconter tout ce qu’il avait vécu dans ce village en montagnes… Ils méritaient d’avoir des soins, et d’après ce que je pouvais entendre, Nevra pensait surtout à trouver ce qui se trame et arrêter tout ça. Nevra ne nous faisait pas confiance et ça se comprenait tous nos confrères de l’obsidienne avaient tenté de le stopper. Je souris face à sa méfiance.

« Miiko a demandé à ce qu’on suive tes agissements… mais elle n’a pas dit de t’arrêter…du coup pour ma part je serais surement plus utile à vous donner un coup de main à vous et même à ces pauvres villageois. » dis-je toujours avec ce sourire, histoire que sa méfiance s’évapore. Puis je repris la parole :

« Ces gens en montagnes meurent de faim, c’est pourquoi j’ai dévalisé le garde-manger… Etant donné qu’ils ne mangent pas correctement,  le mieux est de leur faire manger une soupe avec du pain sinon leur estomac ne le supporterait pas… avec une petite quantité histoire qu’ils aient également de quoi se réchauffer je dois avoir une ou deux couvertures et … bref il faudra aider les plus mal en point ! » m’exclamai-je alors que je pointai les sacs du doigts. L’un était encore dans mes mains, et Camus avait toujours l’autre sac…

Je soupirai, espérant que la tension, qu’il avait créé envers Camus et moi, était redescendue. Nevra redoutait le fait que l’on soit dans le noir dans les grottes. Cela ne m’effrayait pas plus que cela, enfin je crois… et puis, ensuite il nous informa que nous devions aller au village…Bien sûr, il fallait d’abord y aller et savoir, pendant les deux jours d’absences d’Ukyo, ce qu’il s’était passé, s’il y avait des dommages plus grands, entre temps.

« J’ai pas d’objections mais question… comment penses-tu séparer les troupes dans les grottes et sans repères si c’est un labyrinthe comme l’a signalé Ukyo car d’un point de vue stratégique si on reste groupé et qu’un incident A ou B se produit, il faudra des gens pour le plan B et C … et il faut "Diviser pour mieux régner" donc comment vas-tu nous séparer ? Avec qui va-t-on faire équipe ? »

Je m’étais deviné un ton sérieux pour la stratégie dont je venais de leur faire part… Je ne savais pas si se séparer était une bonne idée, en tout cas c’était mieux que de rester tous ensemble et de se faire ensevelir tous ensemble au même endroit si jamais il devait y avoir des problèmes.







avatar
pts d'expérience
messages postés
Stratège de l'Ombre - Songeur de la Lune
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Elfe
180
55
Nous avions élaborés un plan avec de multiples possibilités mais tout ne se passe pas toujours comme on le souhaite. Et nous enfuir du Q.G pour nous rendre dans ce village contre l'avis de Miiko était une chose peu aisé et pas forcement à la portée de certains selon leurs visions des choses. Je n'avais pas eu de mal à m'échapper mais je ne pouvais pas partir sans Harya et mon chef de garde. J'avais pu voir passer Corticarte et mon cousin avant qu'un brouhaha se fasse entendre un peu plus loin. Je fus surprise de voir Nevra arrêter momentanément par des gardes qui ne lésinèrent pas sur les moyens pour qu'il n'aille plus loin. Je m'apprêtais à sauter du grand mur pour aller l'aider mais Harya puis Ezarel avait été plus rapide et je n'avais plus qu'à regarder la scène en attendant qu'ils partent. Malheureusement, et bien que Ezarel se « sacrifia » pour nous permettre de nous enfuir, Nevra ne pouvait se résoudre à le laisser faire ça...Je sauta finalement du mur pour aller aider Harya en attrapant l'un des bras de mon chef avant de partir en courant vers la sortie du Q.G.
Grâce à ce malheureux événement, Ezarel est largement remonter dans mon estime, même si au final je n'avais rien à lui reprocher. J'aurais juste préféré que se soit dans d'autres circonstances mais ce qui est certain, c'est qu'il ne l'aura pas fait pour rien...Il risque beaucoup pour ça alors nous devons faire en sorte de réussir cette mission quoiqu'ils nous en coûte.

Nevra se calmait enfin après quelques secondes pour se reprendre et courir avec nous pour semer les membres de la garde Étincelantes qui étaient à nos bottes. Autant je respectais ces personnes autant dans cette situation, je ne pouvais que les détester au plus haut point. Un peu plus loin, nous entendions Camus et Corticarte, qui avait pris un peu d'avance sur nous, et avec eux nous nous rendions au plus vite vers la forêt. La suite du chemin avait été plus mouvementé mais nous atteignons rapidement notre premier but, qui est de semer les troupes dans la forêt avant de s'arrêter à une source pour prendre un peu d'eau puis Nevra nous ordonna de monter dans les arbres pour plus de sécurité et de discrétion. Je soupira en m'installant comme je pouvais à l'écart du groupe, histoire de voir si des gardes venaient par ici, écoutant quand même d'une oreille attentive le discours d'Ukyo et de Nevra.
Les deux étaient d'accord sur les grandes lignes et moi je savais simplement que je suivrais les ordres...Comme je les entend mais sans pour autant mettre tout le monde en danger. Je suis  du genre solitaire mais pas dépourvu de jugeote.




Makura Eliacin

Je ne suis pas là pour jouer à la poupée mais protéger Eel et obtenir vengeance.
avatar
pts d'expérience
messages postés
Recrue de l'Obsidienne
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Elfe
180
28
Nous avions dû jouer avec nos têtes et notre vitesse afin de semer les possibles gardes à nos trousses . Corticarte avait réussi distraire temporairement les gardes sur notre chemin pour nous permettre d'avoir une légère brèche avant que nous ne filions vers la sortie pour y retrouver Ukyo. Ils ne restaient plus que Nevra, Harya et ma cousine à attendre. Ceux-ci avaient eu un peu de mal pour se rendre jusqu'à la sortie mais une fois que les filles avaient « résonner » leurs chefs, nous les encouragions à nous suivre pour courir en direction de la forêt. Je n'avais pas regarder derrière moi mais nous avions probablement semer les gardes, pour l'instant, et après un rapide rafraîchissement à une source et sous les ordres de Nevra nous montions dans un arbre pour la discrétion.
Ukyo en profita pour se présenter à nous en raconter sa longue mission et ce qui va être la notre à présent avec son aide. Ce qu'il avait vu là-bas n'était pas joyeux et nous allions avoir du pain sur la planche pour rétablir l'ordre là-bas.
Le chef de la garde de l'ombre pris ensuite la parole et se tourna vers moi ainsi que Corticarte pour nous demander les raisons de notre présence dans cette dangereuse mission avant de continuer à parler sur notre aventure, que j'écoutais avec attention. Ma camarade de garde expliqua ensuite les raison pour laquelle nous les avions rejoints, je m'apprêtais à faire part de mon avis mais elle fut plus rapide et continua au sujet des sacs et des vivres qu'il y avait dedans dont je montra celui que j'avais pris.

<< Je crois bien qu'elle a tout dis sur notre venue. Je n'ai rien à ajouter à ça mise à part que je ne peux pas laisser ces villageois se faire martyriser de cette façon. Et je pense que mes capacités peuvent vous être bien plus utile et aux habitants de ce village qu'au Q.G actuellement. Et concernant l'exploration de cette grotte...Je me demande si être tous ensemble est vraiment une bonne idée Corti'...Imagine qu'ils ont préparer des pièges ? Si nous sommes ensembles, nous risquons d'être tout pris par ceux-ci et nous aurons échoués...Le mieux serait peut-être de composer des groupes de deux personnes selon moi...>>

Je regardais chacun d'eux pour voir ou entendre leur avis sur cette partie de notre plan.




Camus Eliacin

On dit de moi que je suis un prince mais je ne suis qu'un homme anormal...
avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Habitant
A été dépossédée de tous ses biens par les mercenaires.
"Je veux que tu évolues dans la peur qu'en te retournant, tu me vois, prête à te châtier."
Pyrokinésie
Magie de Rang B
Maana de rang C
Faery
180
1048
          Harya avait eu beaucoup de mal à faire entendre raison à Nevra, quand bien même elle avait été aidée de Makura. Ressentir le jeune chef des Ombre hurler et se débattre comme un lion avait autant lacéré le coeur de la jeune femme que la raison qui l'avait poussé à le faire. Le sacrifice d'Ezarel était aussi horrible que réussi et la jeune femme aux cheveux blancs serait volontiers partie pour l'aider et le sortir des griffes acérées de ces badauds de l'Obsidienne. Elle avait toujours difficilement supporté ces gens et pour le moment, seuls Camus et Corticarte trouvaient grâce à ses yeux.


          Ce fut dans un dernier élan que les deux jeunes femmes réussirent à faire entendre raison à Nevra, afin qu'il se tourne définitivement vers cette mission de la dernière chance. Une fois chose faite, Harya laissa les deux autres prendre un peu d'avance et s'affaira à ralentir la route des étincelants, en apposant au sol des sorts de feu très puissants. Aidée par sa connaissance de quelques sorts de l'Ombre, elle les dissimula efficacement, et se mit à fortement à espérer que ses bombes de Napalm n'exploseraient jamais. Même pour l'excellence des Étincelants, une mort par immolation était particulièrement horrible.


          Une fois perchée dans les arbres, elle prit ses aises de la meilleure façon qu'elle pouvait sur une branche. Elle avait l'habitude de faire le mur, la nuit, mais elle aurait préféré que ce soit pour des raisons plus juvéniles, cette fois encore. Ah... Si seulement tout était comme elle le désirait...


          Et alors que ça cherchait la stratégie à adopter pour la mission à venir et que ça essayait de se rassurer les uns les autres sur des possibles trahisons, la jeune femme soupira ; rien n'allait être évident. Bien sûr, les dires de Corticarte et de Camus semblaient sincères et sans doute allaient-ils vraiment les aider mais la blanche n'arrivait pas à se l'assurer complètement. Elle avait entendu le coup que le chef de l'Absynthe s'était pris, suivi de l'appel déchiré par la haine de Nevra. En fait, la jeune femme n'aurait jamais cru que la crise attaquerait autant la cohésion des Gardes en l'espace de deux malheureuses heures. Comment diable plusieurs mois de solidarité dans le semblant de havre de paix que Miiko avait bâti à coups d'espoir avaient-ils pu se faire balayer par la fierté déplacée et la peur trop présente ?
          Cela l'agaçait prodigieusement. 


          Elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle ne participait pas vraiment à la discussion. Elle entendit vaguement parler de l'obscurité qui allait les attendre, mais elle s'en moquait. Faire des groupes, ou être un bloc soudé, elle s'en moquait. Elle suivrait les ordres et puis c'était tout. Elle laissa le flot de ses réflexions l'embarquer tel un torrent insurmontable. Tout était un tel bazar, ces derniers temps. Qu'il était loin, ce temps des fleurs... Jamais elle n'aurait cru ainsi se faire heurter par la panique due à la crise. Non, Harya était forte, pourtant... Quel insupportable sentiment !
          Elle aurait pu continuer à broyer du noir dans son coin mais elle ressentit un petit truc remuer dans son sac. Elle redressa la tête, ébaubie et, voyant que les autres discutaient toujours, se dit qu'elle avait juste dû rêver. Elle décida de se concentrer sur la discussion, cette fois-ci. Elle sentait bien à l'écoute de la respiration tranquille de Nevra qu'il ne craignait plus Corticarte et Camus. Ils faisaient partie de la petite troupe de héros incompris, c'était adorable. Normalement, il aurait dû y avoir un Gardien de l'Absynthe. Harya pesta.
          Ezarel aurait dû être là. Bien qu'il leur avait légué tout un tas de potions, ces dernières ne sauraient être aussi efficaces que sa présence. Harya était profondément dégoûtée et elle ne manquerait pas de flanquer une dérouillée à Ajrarn, ce satané Obsidien qui avait osé poser son pied sur la tête de Nevra et qui avait flanqué sa droite dans la joue d'Ezarel. Et elle en aurait parfaitement le droit parce qu'elle serait une héroïne.

          Parce que Nevra avait raison. 


- Concernant la mission, souffla Harya, je mettrai mes flammes à votre disposition. J'ai néanmoins une crainte. Suivant la forme des grottes, il risque d'y avoir des appels d'air et si cela arrive, mes flammes pourraient connaître des retours inattendus et la fumée vous intoxiquer. Ce fait n'est pas à prendre à la légère. Je risque de ne pas pouvoir me battre comme d'habitude.
- Très juste, commenta Nevra.
- Quant à la formation de groupes... Je ne suis pas spécialement pour, mais je suppose que tu parlais des aléas, n'est-ce pas, Nevra ?
- Tout à fait. Dans le feu de l'action, on risque d'être séparés. Si jamais on doit courir ou quelque chose dans le genre. 
- On devrait baliser notre chemin. Chacun graverait un signe sur le couloir d'où on provient lors d'une intersection et ainsi on pourrait retrouver plus facilement notre sortie...
- Et pour toi, Harya ?
- Je sais que je suis aveugle mais tu as pris une infirme avec toi et j'ai accepté, alors laisse-moi assumer mes choix.
- Mais...
- Taisez-vous, chef. Nous perdons du temps dans des bavardages inut-


          Harya fut surprise de sentir à nouveau une secousse dans son sac. Agacée, elle fit glisser son sac devant elle autour de la lanière et l'ouvrit. Elle en sortit une bestiole par la peau du cou et s'apprêtait à l'envoyer en avant quand elle reconnut la douceur de son pelage et son odeur.


- Lithium ?!


          Son familier. Il ne manquait plus que ça. Bien qu'elle le ramena contre elle en massant son pelage pour se faire pardonner, elle n'était pas ravie que son familier l'accompagne. C'était beaucoup trop dangereux pour lui. Pourtant, ses petites vibrisses contre sa peau eut l'effet d'un panacée pour le cœur ; Harya se détendit instantanément.
          Détente de courte durée puisqu'une explosion se fit soudainement entendre. Harya se redressa vivement sur ses deux jambes et tourna la tête vers la provenance du grondement qui ne tarda pas à les secouer. 


- Bordel, ils n'ont pas lâché l'affaire, maugréa la jeune femme.


          Et elle envoya son poing dans le tronc de l'arbre. Il était très probable qu'elle ait tué des membres de sa Garde. Elle priait pour que ce soit une autre créature.


avatar
pts d'expérience
messages postés
Recrue de l'Obsidienne
Pas de rang
Inventaire vide
I was born to be real, not to be perfect. Smile at strangers and you just might change a life.
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Humain/Humaine
180
138


Le Ragnarök est en route


Feat Ezarel, Nevra, Harya, Makura, Camus, Ukyo, Noctem et Lydia



Nous exposions chacun nos points de vue concernant cette mission… Dans les grottes, Harya, qui maniait le feu, pourrait nous faciliter les choses, sauf en cas de retour de flammes… et risquer de respirer de mauvaises fumées.

« En ce qui concerne la fumée, il serait judicieux, en cas de retour de flammes comme Harya le fait souligner, d’avoir un tissu imbibée d’eau, ça devrait limiter l’asphyxie… et quand à son handicap, entre guillemets, c’est peut-être elle qui est le plus avantagée par rapport à nous, car elle devra faire avec ses autres sens qui doivent être d’avantage développé. Ce qui est un atout non négligeable… »

Alors que nous discutions, quelque chose dans le sac d’Harya bougeait, et qu’elle ne fût pas la surprise de découvrir qu’il s’agissait de son familier. Elle en avait de la chance, moi aussi j’aurai aimé que Lust soit auprès de moi… je soupirai quand soudain un bruit assourdissant ce fit entendre, laissant trembler la terre.

« On ferait mieux de se remettre en route… et l’arbre ne t’a rien fait… » dis-je avant de mettre le sac sur le dos et descendre de l’arbre du mieux que je le pouvais. Monter dessus c’était facile, la descente restait encore très rudimentaire…

Je voyais Harya qui pensait au pire concernant l’explosion. J’allais posé ma main sur son épaule, de quoi essayer de la rassurer.
« Ne t’inquiètes pas, si ce sont ceux de la garde, ils iront bien ! » déclarai-je avant de leur suggérer de poursuivre notre route en leur faisant savoir qu’ils ne mettraient pas longtemps à se relever et continuer de nous suivre.

Nous nous remirent donc en route, Ukyo ouvrait la marche aux cotés de Camus, quant à moi je surveillais les arrières, arc en main, prêt à tirer une flèche sur nos poursuivants, l’expression de mettre des bâtons dans les roues prenait un sens très imagé ! Nous marchions à un bon rythme rapide, après tout rien ne sert de courir il faut juste partir à point…mais des voix se faisaient entendre de plus en plus distinctement.

« Si ça continue ils vont nous rattraper, il faut qu’on fasse quelque chose ! » bougonnai-je.







avatar
pts d'expérience
messages postés
Chef de la Garde Ombre
Capitaine de Garde
° Armes

- Fugue, une dague noire aux liserés cyan de 25 cm
- Toccata, une dague bleu nuit aux liserés turquoise de 18 cm
- Bobine de fils explosifs
- 10 couteaux de lancer


° Potions

- 2 potions de soin intermédiaires
Enfin résigné ? Par l'Oracle, tu es aussi froid qu'un cadavre...
Shaïtan - Black Gallytrot
Invisibilité
Magie de Rang C
Maana de rang B
Vampire
188
242
          Nevra s'était redressé si rapidement à l'entente de la détonation que même la lumière aurait pu en être jalouse. Déjà sur ses jambes, il ne prit pas même le temps de jauger Harya qui persécutait un pauvre arbre ou Corticarte qui se la jouait défenseure de la flore. Il fallait partir, c'était tout ce qui lui importait. Il appela sa petite compagnie avant de prendre ses sacs qu'il lança par-dessus de son épaule et de partir au pas de course, sautant tel un ninja de branche en branche. Il fallait partir le plus à l'ouest possible. Il ne fallait pas faire la moindre boucle qui permettrait à leurs poursuivants de les rattraper, ne serait-ce qu'un mètre. 


          Cela ressemblait surtout à une débandade mal gérée et Nevra avait de plus en plus de mal à supporter cette situation, quand bien même ce n'était que le commencement. Il ne comprenait pas, ne comprendrait pas et se jura de ne même pas essayer de comprendre. Il était devenu l'ennemi de la Garde pour laquelle il avait travaillé.
          C'était comme ça.


          La gorge serrée et les pensées noires, il s'enfonça dans la forêt, suivi des autres. Trouver un abri pour la nuit n'allait pas être facile et même si le jeune homme était persuadé que se cacher dans les feuillages était une idée judicieuse, le danger si proche le faisait douter de lui-même. Il ne put s'empêcher d'augmenter la cadence vers la liberté, n'essayant même plus de savoir si oui ou non les autres le suivaient. De toute façon, Harya était avec eux, alors elle l'entendrait. Il n'avait pas camouflé le bruit de ses pas, ça irait.
          Mais pourquoi diable avait-il peur, comme ça, de ses anciens alliés ? Ce n'était pas comme s'ils allaient le tuer, si ? Il n'en savait rien, à vrai dire et c'était peut-être la perspective qui l'effrayait le plus. Avec le déshonneur. Est-ce que les autres comptaient le relever de ses fonctions s'ils lui mettaient la main dessus ? Sans doute, oui. Du moins, jusqu'à ce qu'il leur prouve qu'il avait raison.
          Oui voilà. Il devait le prouver. 
          Et comment s'y prendre si on se faisait attraper ?
          Alors il sautait de branche en branche à en perdre haleine. À ce rythme effréné, il pourrait quitter la forêt et entrevoir les montagnes qui l'intéressaient en très peu de temps, certes, mais il serait claquer. Ce n'était pas le bon plan. Il devait se ressaisir et garder la tête froide. Il devait se calmer.
          Il n'y arrivait pas.
          Il se stoppa net sur une branche et se retourna une gifle magistrale. 
          Quel crétin ! Quel crétin ! Quel crétin !
          Il méritait chaque gifle qu'il se donnait et se prenait, et même si c'étaient les mêmes, c'était bon de le souligner. L'abruti qu'il était méritait tout ça. Quel idiot, à demander l'aide des autres mais à se barrer en laissant croire d'abandonner le reste de l'équipage ! Quel piètre capitaine ! Il n'était plus le chef de rien ! 
          Il ne pouvait pas courir à la panique de cette façon-là. Il avait entraîné les autres à sa suite alors il se devait d'avoir la décence d'être un chef convenable, même s'il était le dernier à s'appeler chef. Il reprit calmement sa respiration et leva la tête vers les étoiles. Ah, qu'il aurait voulu les prier. Mais sa nature le lui interdisait. Ah ça, oui, il était vraiment une pourriture jusqu'à la moelle. 
          Il poussa un long soupir, désemparé.
          Il se tourna lentement vers les autres qui le rejoignaient peu à peu et eut la surprise de constater qu'à part le bruit de leurs pas, il n'y avait rien. Pas une bête, pas âme qui vive. Juste le bruit du vent qui heurtait les feuillages et sa respiration bestiale, et rien d'autre.


- Excusez-moi, souffla finalement Nevra d'une voix sombre. J'ai dérivé. Il faut que nous trouvions une grotte inhabitée. Vous acceptez de m'y aider ?
avatar
pts d'expérience
messages postés
Chef de la Garde Absynthe
Capitaine de Garde
° Armes

- Alquaramë, rapière argentée et gravée
- Aiguilles de métal
- Aiguilles empoisonnées
- Coutelas de Sélénia x4

° Potions

- Elixir de soin x3
- Potion anti-douleur x1
- Potion Imolsan x2

° Nourriture

- Bonbon au miel x1

° Objets d'alchimie

- Poudre arcanique
- Gaz corrosif des marais
- Rose de poison
IL N'Y A PAS DE PETITES SOUFFRANCES, NEVRA !
Phytokinésie
Magie de Rang A
Maana de rang C
Elfe
189
116
   Il était assis et il pensait. Il était assis les jambes écartées, les coudes sur les cuisses, les doigts entremêlaient et il pensait. Il était assis, le regard fixant la décrépitude de la cellule et il pensait. Il réfléchissait depuis un moment, tentant d'oublier la grande douleur qui lacérait sa joue. Ça lui avait fait un mal de chien et bien qu'il n'avait jamais sous-estimé la force des bras d'un Obsidien, il en avait encore moins envie désormais.
   Et il avait encore cet écœurant goût de sang dans la bouche. Il jura dans sa langue natale avant de finalement se relever. Depuis qu'il avait été enfermé, il ne faisait qu'entendre les vibrations sourdes du tintamarre qu'il devait y avoir en surface à cause de la prétendue désertion de Nevra. Etaient-ils donc tous sots au point penser que quelqu'un comme Nevra pouvait abandonner sa Garde et tout le reste pour aller vivre en ermite ? Il était trop fier et douillet pour ça, ça ne collait pas au personnage. Ezarel était-il vraiment le seul qui avait compris l'enjeu de la mission de Nevra et de sa petite compagnie ?
   Que cela était triste.


   Il se mit à tourner et virer dans sa cellule comme un lion en cage. Il ne voulait pas rester là, il avait pris des engagements auprès de Nevra et il se devait de garder un œil sur sa Garde. Il l'avait promis à son ami. Pourtant, si personne ne venait le chercher, ne serait-ce que pour le faire parler, il aurait dû mal à faire entendre sa voix. L'écho d'un soupir se volatilisa dans l'immensité de la prise et de la solitude d'Ezarel. Combien de temps allait-on le laisser croupir ici, lui, un chef de Garde ?


   Il savait parfaitement que ce qu'il avait fait s'apparentait à une trahison. Il avait levé la main sur un Gardien et avait même supposé essayer de le tuer. Du moins, ce serait forcément comme ça que les autres abrutis auraient interprété ses paroles, histoire de le faire couler, lui aussi. Ils avaient déjà plonger Nevra dans l'oubli, d'après eux, certainement, pourquoi ne pas continuer avec Ezarel, après tout ?
   C'étaient vraiment des crétins. Ezarel respectait fortement Valkyon pour réussir à supporter ces gens-là.


   Soudain, il redressa la tête à l'entente de pas. Des talons de bois. Il soupira en devinant de qui il s'agissait.
   Miiko, hein...
   Il vit la Kitsune entrer dans son champ de vision et il la suivit du regard d'un air neutre. Quand elle s'arrêta devant sa cellule suspendue et qu'elle releva la tête vers lui, l'elfe n'avait même pas envie de la craindre et de baisser le regard. Au contraire, il resta droit, les bras le long du corps, regardant vers le bas.


- Je ne pensais pas te voir ici un jour, souffla Miiko.
- Je ne pensais pas que tu demanderais à m'y envoyer, en fait. 
- Tu sais pourquoi j'ai fait ça.
- Non, explique-moi ? Tu me punis d'avoir remis un Obsidien à sa place, alors qu'il acculait Nevra comme un mal-propre sous son pied, c'est ça ? Tu as vraisemblablement perdu ton sens des priorités, Miiko.
- Ne m'énerve pas.
- Je te fais déjà perdre patience ? Si tu n'as pas envie de m'écouter ou de comprendre, nous n'avons rien à nous dire. Ouvre cette cellule, j'ai des choses à faire. Tu ne peux pas laisser la Garde Absynthe et la Garde de l'Ombre sans chefs.
- Tout ce que tu auras ce soir, c'est un repas, le temps que je décide de ton cas. Je pensais que tu t'excuserais, au moins.
- Je n'ai pas à le faire. Pas pour suivre mes convictions. Ma pauvre Miiko, ta paranoïa te fait devenir bien stupide...


   Miiko frappa le sol de son bâton et des flammes bleues jaillirent, comme plus tôt dans la soirée. Ezarel arqua un sourcil mais n'ajouta rien.


- Passe une bonne nuit, Ezarel, souffla Miiko en remontant l'interminable escalier.
avatar
pts d'expérience
messages postés
Recrue de l'Obsidienne
Pas de rang
Inventaire vide
I was born to be real, not to be perfect. Smile at strangers and you just might change a life.
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Humain/Humaine
180
138


Le Ragnarök est en route


Feat Ezarel, Nevra, Harya, Makura, Camus, Ukyo, Noctem et Lydia



Nevra s’était mis une claque afin qu’il se ressaisisse et cela avait surpris tout le monde, s’excusant de dériver… c’était normal, personne ne souhaitait que nous prenions part à cette mission. Mais si ce n’est pour aider pourquoi les gardes existaient ? Cela ne faisait pas très longtemps que j’étais là mais c’est un point pour lequel je ne comprenais pas la réponse, si fut-elle existante… Le chef de la garde de l’ombre proposa de trouver une grotte inhabitée afin que l’on puisse y passer la nuit en toute sécurité et si on voulait l’y aider. L’y aider ? Non mais je rêve ! Il doute encore de tout cela. Je posais alors ma main sur son épaule.

« Ecoute Nevra, arrête avec tes aides ! On est tous dans le même bateau à l’heure actuelle. On est  là-dedans tous ensemble ! » Dis-je en désignant les autres gardiens du doigt avec mon autre main.

« Certes, vu que je suis sans doute la plus jeune en terme d’ancienneté parmi les gardiens ici présent, je risque pas de trop vous être utiles. Cependant, je suis quand même là et on fera tous en sortes, ensemble, d’arriver à notre but. Arrête de te prendre la tête et battons-nous pour cette mission. » Affirmai-je en retirant ma main de son épaule car au final je trouvais ce geste quelque peu déplacé. Je soupirai et allai attraper une branche sûrement tombée pendant les dernières pluies qu’il y avait eu, retournai quelques pas en arrière et effacer tant bien que mal les traces de nos pas…quelques instants plus tard je revenais au groupe. Il fallait que nos pas soient effacés sur quelques centaines de mètres sauf qu’il n’y avait que dans les films où ça marchait bien.  

« Je crois que ce que je viens de faire est inutile ! »

Je balançai le feuillage plus loin, avant de leur soumettre l’idée de se remettre en route. J’avais étudié une carte d’Eldarya lors de mon arrivée dans ce royaume et de mémoire il y avait de multiples entrées de grottes qui menaient à des grottes sous-marines.

« Dites-moi si c’est une bêtise, mais pour cette nuit, je ne sais pas si on en est loin… mais … il n’y a pas des petites grottes menant à celle qui sont sous-marines ? Je ne sais pas au niveau de la sécurité … » annonçai-je alors que je cherchais mes mots et que j’attendais un quelquonque acquiescement. Je cherchais un regard approbateur de quoi ne pas passer pour une idiote.







avatar
pts d'expérience
messages postés
Stratège de l'Ombre - Songeur de la Lune
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Elfe
180
55
        J'ai vu Nevra fuir. Il fuyait. Je n'avais pas les facultés d'Harya pour savoir ce à quoi il pensait mais cette fois-ci, c'était assez évident. Cette évidence me fit comme une énorme blessure à la poitrine.
        Il se détestait.
        Pourquoi donc ? On était tous d'accord pour le dire. Cela se voyait sans même que l'on élève la voix, en vérité. Le regard nimbé de détermination de Camus, la poursuite rapide d'Harya pour le rattraper... le simple fait que nous nous soyons instinctivement levés pour partir à sa poursuite... bon sang mais tout cela était clair, non ?!
       On croit en toi, Nevra !
       C'est ce que je désirais lui hurler à la figure pour lui remettre les idées en place mais ce bougre partait vite. J'avais cru que l'on ne le rattraperait jamais. Une part de moi le comprenait, aussi. Même si au fond de lui il devait savoir que ses idéaux étaient les bons - parce que moralement, l'altruisme de Nevra était une valeur tellement plus belle que le protectionnisme de Miiko - et qu'on le suivait parce qu'on était d'accord avec lui, il devait aussi ressentir l'amer sentiment d'abandon.
        Les autres gardiens s'étaient retournés contre lui et je pense que je n'arriverai pas à les pardonner quand nous reviendrions victorieux. Ce serait trop dur. Même s'ils s'aplatissaient et se confondaient en excuse devant toute la grandeur de leur connerie, même s'ils avouaient qu'on avait raison, même s'ils nous baisaient les pieds à chacun de nos pas...
        La souffrance de Nevra, je la détestais.
        Alors je les détestais, eux.


        Que le chef se mette une claque une fois que nous l'ayons rattrapé renforça la violence de ma sentence. Quelles personnes haïssables. Si Harya espérait ouvertement n'avoir blessé personne, secrètement, moi, je priais pour l'inverse. Je priais et je prierais encore.


- Excusez-moi, déclara Nevra. J'ai dérivé. Il faut que nous trouvions une grotte inhabitée. Acceptez-vous de m'aider ?
- Ecoute Nevra, arrête avec tes aides ! On est tous dans le même bateau à l’heure actuelle. On est  là-dedans tous ensemble ! Déclara Corticarte en nous désignant de la main.

 
           Elle, il était probable que je me mette à l'apprécier plus que la moyenne.


Certes, vu que je suis sans doute la plus jeune en terme d’ancienneté parmi les gardiens ici présent, je risque pas de trop vous être utile. Cependant, je suis quand même là et on fera tous en sorte, ensemble, d’arriver à notre but. Arrête de te prendre la tête et battons-nous pour cette mission.
- Elle dit vrai, finis-je par intervenir. Nevra, nous n'avons plus le temps de nous demander si on reste ensemble ou non. On reste ensemble, point final. Maintenant, partons avant qu'ils ne nous rattrapent.


          À un moment donné, Corticarte s'évertua à vouloir effacer nos empreintes. Je soupirai puis jetai un coup d'oeil à Camus qui me le rendit, ainsi qu'un signe de tête. Il s'approcha de Corticarte et la souleva, un bras dans le dos et un autre derrière les genoux. L'instant d'après, nous étions tous en train de sauter de branche en branche comme il était de coutume dans la garde de l'Ombre. Bien sûr, Corticarte était humaine et malgré toute sa bonne volonté et son entraînement, c'était dans sa nature et elle ne pouvait pas sauter aussi loin et précisément que nous, deux elfes Eliacin, ainsi que Harya, Ukyo et Nevra, de purs faerys. 


- Effacer nos traces ne servira à rien, expliquai-je. Ce sont des Etincelants, pas des Ombres, qui nous poursuivent. Ils vont se référer à nos énergies plutôt qu'à nos traces de pas que l'on peut facilement brouiller. C'est une de nos spécialités. Nous devons juste être les plus rapides et nous cacher dans l'ombre d'une grotte. Ainsi, le pouvoir de Nevra nous englobera tous beaucoup plus facilement. Toutefois, si nos sources d'énergies sont trop détectables, cela ne servira à rien de nous cacher, ils sauront où nous sommes allés. Nous devons donc mettre de la distance entre eux et nous.




Makura Eliacin

Je ne suis pas là pour jouer à la poupée mais protéger Eel et obtenir vengeance.
pts d'expérience
messages postés
Invité
L'incertitude de Nevra qui, au final, était le seul chef présent, se faisait ressentir dans le groupe. Mais c'était sans compter sur la motivation de la petite humaine rousse, qui essayait de lui remettre les idées à l'endroit.
Cette même jeune fille essaya d'effacer les traces de pas ... Si cela marchait dans son monde, ce n'était surement pas le cas ici-même. L'elfe de l'obsidienne attrapa la demoiselle, la portant comme une princesse... son petit cri de surprise ne passa pas  inaperçu.
Le groupe était  prêt pour reprendre la route. Ils sautèrent d'arbres en arbres afin de semer leurs poursuivants, c'est alors que pour rassurer Harya:

"Ne t'inquiètes pas Harya, ils sont toujours autant à nous poursuivre, leurs âmes sont exitées à l'idée de cette chasse à l'homme.  "La seule moralité qui tienne dans un monde cruel est la chance. Impartiale. Équitable. Vraie. Et la seule façon raisonnable de vivre en ce bas monde, c’est en dehors des règles." S'ils nous mettent des bâtons dans les roues trop longtemps, ils n'auront plus qu'à prier leur bonne étoile !" Sifflait Ukyo

Peu de temps après ils arrivèrent au fameuse grotte suggérée par la rouquine. En effet, cela serait une bonne cachette pour eux, et pour Ukyo, vu la distance du QG et de cette grotte, les troupes de Miiko n'irait surement pas aussi loin, sachant également qu'elle ne voulait pas que les effectifs pour le QG soient amoindris... et pourtant, le shinigami sentait les âmes des gardiens, loyaux envers les ordres de Miiko se rapprochant lentement. Mais où était donc la limite qu'elle leurs avaient donné pour attraper les rénégats.

"Je vais chercher du bois pour le feu de ce soir, je pense qu'il va falloir que nous reprenions des forces avant que l'on arrive  aux pieds des montagnes, il serait judicieux que l'un de vous explore la grotte que l'on puisse s'y enfoncer légèrement... pour mieux se cacher"

Ukyo partit chercher quelques branchages, scruptant les environs de ces prunelles vertes, en haut de la cîme du plus grand arbre, il observait avec quelques brindilles sous l'un des bras, les âmes tourmentées des gardiens face à l'idée que Miiko serait dans une colère noire s'ils revenaient bredouilles.

"Introduire une goutte d’anarchie, déranger l’ordre établi et tout devient brutalement... chaotique..." soupirait-il avant de sauter et de retomber  au sol avec prestance dans son smoking noir. Avant de se rediriger vers la grotte.

"Les chiens de gardes de Miiko se sont perdus en cherchant la baballe, on sera tranquille... Alors cette grotte... convient-elle?"


[HORS RP_ Désolé pour tout ce temps absent...Corti est venu me sonner les cloches ! ]
avatar
pts d'expérience
messages postés
Recrue de l'Obsidienne
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Elfe
180
28
            Une fois dans la grotte et sous l'influence du pouvoir de Nevra, je me permis de faire un petit tour d'horizon. J'avais porté Corticarte pendant que je sautais de branche en branche et je m'étais excusé de l'avoir brusquée de la sorte. Mais le temps pressait. Je n'avais pas pu me permettre de la traiter comme une princesse alors que nos bourreaux nous pourchasser, prêts à nous mordre les jarrets. La Garde... elle était vraiment splendide jusqu'à ce qu'elle décide de nous pourchasser, à vrai dire. 
            Là, elle devenait un véritable cauchemar. 


            Je prenais le temps de me familiariser avec la grotte qui nous entourait et qui allait nous servir d'abri pour la nuit. Si j'avais bien compris, nous devrions prendre les chemins de montagne et même pour des personnes telles que nous, ce n'était pas très prudent de nous aventurer dans la nuit, alors que le stress nous démangeait. Certains plus que d'autres, d'ailleurs. Je voyais bien que Nevra s'inquiétait de nous avoir entraînés là-dedans. Ce n'était pas comme s'il essayait de nous le cacher, bien au contraire, il s'était confessé mais... Il n'était juste pas comme d'habitude. S'il n'avait rien dit, nous le saurions quand même. On n'avait pas même besoin de s'appeler Harya pour ça, ni même de le connaître depuis très longtemps. Cette crainte viscérale qui l'avait saisi était compréhensible mais j'apprécierais vraiment s'il pouvait s'y soustraire. Il avait besoin de garder la tête froide. Il était Nevra, tout de même !
            Pourquoi cet homme doutait tout à coup de ses propres capacités ? 
            Voilà qui était étrange. 
            Après, il y avait Harya. Elle, c'était l'idée d'avoir tué ou blessé ses camarades qui semblait la rendre malade. Ukyo avait tenté de la calmer et cela semblait avoir fonctionné mais il faudrait que les deux de l'Ombre se calment. Il ne restait que Makura et Ukyo de cette garde pour tenir la route. Je ne connaissais pas vraiment ce dernier mais j'avais de bons espoirs. Quant à ma cousine... Elle était trop instable pour juste se plier aux règles. Il fallait que je la surveille, c'était mon propre stress. Et il fallait que je garde un œil sur Corticarte, aussi. Elle est dans la Garde depuis trop peu de temps pour déjà afficher le statut de renégate. Je me demandais comment elle prenait la chose, derrière ses jolies paroles visant à rassurer Nevra.


             Je soufflai en m'enfonçant dans la grotte. Elle n'était pas trop basse de plafond, ni trop escarpée. En pouvait s'y enfoncer un peu mais pas suffisamment pour risquer de croiser un monstre. C'était assez rassurant. Il n'y avait pas non plus de traces de constructions animales qui trahiraient l'existence d'un nid. Cela semblait être sécurisé. Je faisais demi-tour et rejoignais mes camarades. Je leur faisais part de mes observations.


- Nous devrions pouvoir dormir assez tranquillement. Mais peut-être pas assez pour ne pas faire de tour de Garde. Je propose que nous en fassions un. Faisons un roulement avec trois personnes seulement, pour commencer. Deux heures chacun. Cela permettra, la nuit prochaine - si nécessaire - que trois autres personnes fassent le roulement à leur tour. Cela ferait six heures de sommeil par nuit, ce qui me paraît acceptable. Et certains feraient une nuit complète. 
- Je suis d'accord avec toi, Camus, céda Makura.
- Je prends le dernier tour de cette nuit, expliqua Nevra. Ce sera le plus compliqué, c'est à moi de le prendre. Je refuse toute objection.
- Je prends le premier, répondis-je alors. Qui prend le second tour, dans ce cas ?




Camus Eliacin

On dit de moi que je suis un prince mais je ne suis qu'un homme anormal...
avatar
pts d'expérience
messages postés
Recrue de l'Obsidienne
Pas de rang
Inventaire vide
I was born to be real, not to be perfect. Smile at strangers and you just might change a life.
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Humain/Humaine
180
138


Le Ragnarök est en route


Feat Ezarel, Nevra, Harya, Makura, Camus, Ukyo, Noctem et Lydia



Nous étions arrivés dans la grotte et celle-ci semblait correct et sans danger pour le moment. Ukyo avait fait un tour en dehors et à priori tout allait bien, nos assaillants étaient bien loin de l’endroit où nous étions.

A peine remis de cette course effrénée dans les arbres, la décision de monter la garde ne se fut pas attendre, Camus prendrait le premier tour, Nevra le dernier. Ne voulant pas me sentir inutile, je me proposai de prendre le second tour de garde :

« Je m’en occuperais » dis-je avec un petit sourire aux lèvres histoire que l’ambiance soit un peu plus détendue après cette folle poursuite.

« En attendant, je vais voir si je peux préparer un tout petit truc avec nos vivres, il faut que vous repreniez tous des forces. » dis-je en me hâtant vers les sacs de nourritures et regardais ce que j’avais emmené, il y avait de l’avocat et du concombre, j’avais aussi un peu de lait et un peu d’eau. J’épluchais l’avocat et le concombre, râpant les deux légumes comme je pouvais avec le couteau suisse que je sortais de ma poitrine, les mettant dans une gourde mélangés avec de l’eau et un peu de lait… je secouais énergiquement la gourde, puis gouté une gorgée de la mixture préparé, je grimaçais… ça ne ressemblait pas vraiment, mais ça restait un minimum comestible du moins je l’espérais pour eux.

« Soupe froide avocat et concombre, ça n’est pas très goutu mais j’espère que cela vous conviendra » annonçai-je alors que je tendais la gourde à Makura pour qu’elle se nourrisse. J’essuyais mon couteau suisse et le rangé entre mes seins, le plaçant et déplaçant de façon à ce que ce ne soit pas gênant. Une fois fait, je les regardais tous, attendant un quelconque "c’est bon quand même" car ils étaient tous en train de se passer la gourde.

La nuit commença à tomber… Camus prit alors le premier tour de garde. Chacun s’installa aux plus confortables. Je me mis dans un coin recroquevillant mes jambes, les nuits ici étaient fraiches, je grelottais, j’attendais donc mon tour de garde. Je m’endormis rapidement, cette journée mine de rien m’avait épuisé… je n’étais pas du tout habituée…

Soudain, Camus me sortit du royaume des songes, m’informant que c’était à mon tour de veiller. Seulement deux heures s’étaient écoulés, pourtant j’étais très bien reposée. Je jetais un rapide coup d’œil aux autres endormis…ou ils avaient l’air de dormir…
J’allai me mettre en position, la lune était haute dans le ciel est très lumineuse, il fallait donc être discret car l’obscurité de la nuit était inexistante ce soir. Je pris mon arc en main une flèche sur le carquois, en position de défense, au moindre bruit je tirerais.
Mais il n’y eu rien d’autres que le cri de familier ou de créatures dans la forêt… Je soupirais car j’étais tendue… j’avais peur car au final c’était la première fois que je passais la nuit dehors…








avatar
pts d'expérience
messages postés
Chef de la Garde Ombre
Capitaine de Garde
° Armes

- Fugue, une dague noire aux liserés cyan de 25 cm
- Toccata, une dague bleu nuit aux liserés turquoise de 18 cm
- Bobine de fils explosifs
- 10 couteaux de lancer


° Potions

- 2 potions de soin intermédiaires
Enfin résigné ? Par l'Oracle, tu es aussi froid qu'un cadavre...
Shaïtan - Black Gallytrot
Invisibilité
Magie de Rang C
Maana de rang B
Vampire
188
242
         Nevra buvait quelques gorgées du potage de Corticarte, assis à la limite ombragée de la grotte. Il regardait le ciel étoilé en silence et s'adonnait à une activité inhabituelle et secrète.
         Il priait.
         Quémandait la bénédiction des étoiles, des Dieux, de n'importe quelle entité qui voudrait bien l'écouter et l'aider. Même s'il était le chef de l'Ombre aux missions toujours réussies, il était avant tout un faery qui pouvait ressentir des émotions. Son arrogance, son ego... tout cela passait derrière ses inquiétudes du moment. Les mains jointes sur sa jambe repliée, ses doigts entremêlés, il espérait. Que tout se passe bien. Que personne ne soit blessé. Que rien de grave n'arrive nulle part. Qu'il puisse un jour rentrer chez lui malgré sa "trahison".
         Il soupira en buvant encore un peu de la mixture de Corticarte.
         C'était pas terrible, cette chose...
         Et comme chaque aliment d'Eldarya, ce n'était pas très nutritif. Mais que dire à par "merci" ? Corticarte faisait de son mieux, bien qu'elle ne connaissait pas complètement ce monde. Elle le défendait malgré tout. C'était presque émouvant. Alors il la remerciait.


         Bien sûr, sa voix teintée de tristesse ne passa pas inaperçue et quand il se coucha pour dormir, attendant qu'on le réveille un peu plus tard pour remplacer Corticarte qui s'était aimablement proposée, il sentit la main de Harya dans son dos. Elle s'était couchée derrière lui en silence et avait posé sa petite main. Un soutien comme elle en avait le secret. Puis sa main devint l'allonge de son bras puis son corps entier. Ainsi enlacé par derrière par sa protégée aux cheveux blancs, il soupira et ne put avoir qu'un sourire triste. 

- Ca va aller, Harya.

         Pas de réponse. 
         Nevra se tourna légèrement et jeta un regard par-dessus son épaule, vers la jeune femme. Cette dernière avait les yeux clos et la respiration tranquille. Elle dormait déjà. Comment faisait-elle ? Elle n'était pas spécialement détendue, elle non plus, pourtant elle avait encore la force de trouver rapidement le sommeil... Quelle chanceuse. Nevra soupira et se coucha de nouveau, la joue contre son bras replié. Il croisa alors le regard de Makura. Elle le fixait intensément. 

- On aura beau dire ce qu'on veut, tu ne vas pas arrêter de t'en vouloir, déclara-t-elle d'un ton neutre.
- Je ne sais pas comment vous faites mais je ne peux vraiment rien vous cacher, hein, souffla Nevra.
- C'est comme ça. Fais avec. C'est mieux ainsi. Dors, Nevra. Il ne va rien nous arriver. Nous sommes des personnes fortes. Si nous ne l'étions pas, tu ne nous aurais pas conviées ou acceptées dans cette communauté. Respire et crois en nous. Tu es ridicule et insultant.

         Le regard violacé de Nevra s'agrandit sous la surprise tandis que celui de Makura était déterminé. Ces mots acerbes étaient-ils vraiment sortis de la bouche de cette fille qui jusqu'alors avait du mal à tout simplement le tutoyer ? Il fallait le croire... Quelle gifle ! C'était peut-être bien ce dont Nevra avait besoin. Une bonne grosse claque dans la figure pour lui remettre les idées en place. Mais pour l'heure, c'était surtout d'un bon début de sommeil. Après s'être fait souhaiter une bonne nuit par ces camarades d'infortune, il ferma les yeux et essaya de plonger dans les méandres d'une nuit calme en apparence.


__________________________


         Les mèches de cheveux de Corticarte lui chatouillant le nez tandis qu'elle le secouait le firent éternuer et se réveiller. Il se redressa vivement, se séparant de l'étreinte d'une Harya qui se mit à gémir dans son sommeil. Il porta son regard à sa petite protégée endormie, puis à l'autre qui était dans le même état. Il regarda ensuite Corticarte et lui adressa un de ses fameux sourires.

- Cela n'a pas été trop dur ?

         Ce n'était pas une insulte mais juste une façon de s'inquiéter pour elle. Elle en avait tellement fait... Il posa sa main sur sa tête et ébouriffa sa chevelure avec compassion et douceur avant de se lever, intimant à la jeune femme de s'allonger et de se reposer. Aux dires de la jeune femme avant qu'elle ne s'assoupisse, la nuit et la forêt étaient tranquilles. Aucun bruit de pas n'avait inquiété la jeune femme et apparemment, à part eux et les animaux, rien ne peuplait la forêt. Alors le jeune homme se permit de s'éloigner un peu de la grotte en gardant ses sens en alerte.


         Avec son agilité spectrale, il bondit sur une branche et progressa dans les airs, sautant de branche en branche, s'enivrant de la brise nocturne qui balayait son bordel capillaire nuit. Il faisait un peu de reconnaissance dans cette forêt, une sorte de petite patrouille un peu plus utile. Il avait légèrement progressé vers les montagnes et s'informa en relevant la fraîche. Le terrain n'allait pas être escarpé tout de suite, ils pourraient encore marcher sur du plat un moment avant que les choses sérieuses ne reprennent. De même, le terrain n'était pas abimé et la forêt peu dense. Juste ce qu'il fallait pour continuer à avancer dans les arbres et non sur le sol, pour pouvoir se cacher... Et pas trop non plus, de sorte à ce que cela ne soit pas trop dangereux. Heureusement. La nature pouvait bien leur apporté un peu d'aide. Ils étaient dans le vrai, après tout. Nevra parvenait à s'en convaincre.
         S'il était juste resté dans son confort, les bras croisés, à Eel, il s'en serait horriblement voulu. Bien plus que désormais. Bien plus. Il souffla et s'arrêta sur une branche épaisse d'un conifère. Il releva la tête vers la lune et ferma les yeux. 
         Avant de les rouvrir sur une pupille sanguine et luisante. Il huma l'air un moment et sourit, dévoilant ses canines plus longues que la normale. Pourtant, il ne bougea pas. Pas tout de suite. Il attendait, debout sur sa branche, insaisissable. Même le vent n'avait plus de pouvoir sur lui. Il guettait. Il ressentait, cela s'approchait. 


         Et il se laissa tomber.
         En arrière, en silence et tout en beauté.
         Ses pieds martelèrent le sol à l’atterrissage et ses crocs pointus s'enfoncèrent dans la chair du malheureux Lamulin qui passait par là.
pts d'expérience
messages postés
Contenu sponsorisé
 
Le Ragnarök est en route... [PV Ezarel, Nevra, Harya, Makura, Camus, Corticarte, Noctem et Lydia] TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le futur d'Eldarya [Leiftan, Nevra, Ezarel, Staliane, Selen, Harya, Dipree, Kather, Akihiro, Noctem, Xenos, Dànaé et Gwen] [Terminé]
» Cormac McCarthy, La route
» FORSTER sans Ivory: A Passage to India (La Route des Indes)
» [News] Barres anti-roulis pour une meilleure tenue de route
» [diorama] Garage CITROËN de la route de Colmar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldarya RPG ::  Les Contrées d'Eldarya  :: Le Continent :: La Forêt Célimor-
Sauter vers: