Partagez | 
 

 Le Ragnarök est en route... [PV Ezarel, Nevra, Harya, Makura, Camus, Corticarte, Noctem et Lydia] TERMINE



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Habitant
A été dépossédée de tous ses biens par les mercenaires.
"Je veux que tu évolues dans la peur qu'en te retournant, tu me vois, prête à te châtier."
Pyrokinésie
Magie de Rang B
Maana de rang C
Faery
180
1048
  Il fut un peu compliqué pour la petite communauté des désespérés de se réveiller quand Nevra vint leur sonner les cloches. Que ce fût parce qu'ils avaient mal dormi à cause de possibles cauchemars ou autres angoisses nocturnes, ou tout simplement parce qu'il faisait trop froid dans cette grotte, l'effet était le même ; ils n'avaient vraiment pas envie de se lever, plutôt celle d'envoyer balader le chef de l'Ombre. Toutefois, personne ne le fit ; chacun ne connaissait que trop bien les troubles qui rongeaient la conscience de Nevra depuis leur départ et mieux valait de pas en rajouter. 


        Le soleil était timide en cette matinée-là. Il posait délicatement des reflets pâles sur la végétation où brillait la rosée. Détail qui fit immédiatement tiquer Nevra, d'ailleurs, puisqu'il annonça dès que le groupe eût émergé ;

- Personne n'est encore passé par là. Maintenant qu'il fait jour, il ne va pas falloir qu'on traîne, mon arcane est beaucoup moins efficace.

         Cela tombait sous le sens. Harya hocha la tête, suivie de Makura. Pour les Gardiens de l'Ombre, cela coulait de source et avec un peu de logique, cela paraîtrait évident pour tout le monde. La magie de Nevra n'était pas spécialement puissante, ne lui en déplaise ; si elle leur avait permis de dormir un peu tranquilles, c'était bien parce qu'elle était aidée par l'obscurité inquisitrice de la nuit. 
         Désormais, il fallait foutre le camp. Rapidement et en silence, les camarades d'infortune passèrent leurs affaires sur le dos. Harya fit s'évanouir les traces de sa magie rapidement tandis que Makura faisait de même avec celles de leur passage. Une fois la grotte rendue à son état de nature, ils partirent. Nevra demanda à ce que tout le monde escalade un peu la grotte pour atteindre ensuite les premiers arbres ; la rosée, c'était vraiment beau quand on avait le temps, mais le pire ennemi de ceux qui voulaient être discrets. Il fallait donc la laisser intacte. 


         Harya déposa Lithium dans son col, plaqué dans le petit val de sa poitrine, pour ne pas qu'il tombe ou se fasse trop secouer par leur course, comme il avait dû l'être la veille. Elle grattouilla avec bienveillance la tête du petit animal et lui sourit. Il lui répondit par un couinement somme tout adorable et demeura docile pour le voyage. La première partie de l'escapade dura bien deux heures durant lesquelles Nevra avait eu le loisir de déterminer leur futur champ d'action ;

- Nous allons bientôt bifurquer vers le Nord. Après cela, nous quitterons assez rapidement la forêt et ses Ombres. Comme Miiko connaissait la teneur et l'endroit de ta mission, Ukyo, il est très probable que certains nous aient devancé en utilisant d'autres chemins et nous attendent à la sortie. Il va falloir être prudents.
- Ou plus malins, déclara Makura. Il n'y a pas moyen que l'on fasse un détour ?
- La route vers cette montagne se resserre considérablement, il n'y a pas beaucoup de possibilités avant que nous soyons obligés de faire quelques brasses. 
- Et tu as un problème avec ça ?
- Nager, non, escalader la falaise, oui.
- Ah.

          Makura se mordit le pouce, coincée. Escalader n'était aisé pour personne ici, pas même pour elle. Il ne fallait surtout pas rajouter de la difficulté à la tâche. 

- Eh bien nous combattrons, Nevra, déclara-t-elle enfin.

          Nevra garda le silence mais tourna légèrement la tête vers les jeunes gens qui le suivaient. Il les regarda intensément avant de faire de nouveau face à sa voie.

- Vous... Vous êtes tous d'accord avec ça ? Il se peut que ce soient vos amis qui tentent de vous arrêter. Vous seriez capables de leur mettre un poing dans la figure ?
- Je n'ai pas d'amis.
- Les rares personnes que j'apprécie sont ici, déclara Harya. Quant aux quelques autres que j'ai côtoyées, j'attends d'elles qu'elles comprennent mon choix et, connaissant les spécimens, je ne m'inquiète pas pour ça. 
- ... Ce n'est pas faux. 

          Nevra eut un sourire que les autres ne virent pas. Il était vraiment content d'avoir ces personnes-là avec lui. Ils décidèrent alors de migrer vers le Nord et ils augmentèrent leur cadence. Devancer les Gardiens avait dû être fait depuis bien longtemps, conformément aux habitudes de Miiko mais si dans son équation se glissait des éléments nouveaux, peut-être que cela pourrait faire pencher la balance. Nevra décida alors qu'il était bon de ne plus respecter la moindre estimation, pas même les siennes. Les autres ne bronchèrent pas. Après tout, plus vite ils seraient arrivés, mieux ce serait. 


         L'orée de la forêt pointa enfin le bout de son nez et les voyageurs s'extirpèrent en un bond magistral des hauteurs sylvestres. Ils se réceptionnèrent au sol en glissant avec souplesse et relevèrent la tête. Ils l'avaient senti depuis plusieurs minutes, déjà.


         On les attendait.
         Comme prévu. 


         Cinq gradés de la Garde Étincelante - rien que ça - les regardaient fixement. Leurs visages étaient fermés, leurs regards sévères, leurs postures bien trop belliqueuse pour des personnes venant discuter. Ainsi, ils en étaient déjà arrivés à de telles sanctions, au quartier général.
         Foutue Miiko. 
         Nevra eut un sourire carnassier.

- On ne va pas vous demander de nous laisser passer, j'imagine.
- Vous allez devoir nous suivre. C'est votre dernière chance. 
- Sinon quoi ? Persifla Harya.
- C'est votre dernière chance de pouvoir revenir au Quartier Général. Si vous nous dépassez, nous vous éliminerons. 


         Harya fronça les sourcils. Etait-il vraiment possible que Miiko ferme les yeux sur toutes les années de bons et loyaux services de Nevra, Ukyo, Camus, Makura et elle et qu'elle néglige une vie humaine pour avoir simplement voulu suivre leurs idéaux ? C'était complètement fou. Jamais elle n'aurait imaginé que Miiko aurait cette faiblesse d'esprit. Au contraire, la renarde aurait dû avoir un esprit noble, une véritable éthique, une gratitude, même, envers ceux qu'elle dirigeait d'une main de fer et qui faisaient le boulot qu'elle attendait d'eux. Cette idée d'être ainsi rejetée d'un revers de main pour une divergence d'opinion aussi ridicule la révulsait.
          Harya s'avança d'un pas mais rien dans sa démarche impétueuse ne laissait présageait qu'elle allait juste obéir, cela se ressentait. Les Etincelants la regardèrent, sévères ;


- Ne bougez plus, Gardienne Harya. 
- Je vais vous faire taire et je vais continuer ma mission. Parce que ce que nous faisons est juste. Vous êtes d'accord avec l'idée que des innocents souffrent parce qu'ils sont trop loin pour être sauvés ? Et votre honneur, vous l'avez envoyé aller se faire foutre, aussi ?

Le Gardien se rembrunit mais visiblement, il manquait d'argumentation puisqu'il poursuivit ;


- Nous sommes des Etincelants, l'Elite. Ne faites rien de stupide, nous sommes plus forts que vous.
- T'as pas regardé ce qui fourmillait sous tes pieds. Tu connais mon nom parce qu'on te la dit, mais ma renommée t'est en tout point étrangère. Celui qui va se faire battre, c'est toi.

        En disant cela, Harya fit deux pas en avant pour bondir. Elle traça une ligne de son bras tendu. Le dessin se répercuta dans l'air, sous le nez du Gardien, si bien qu'une fine ligne rougeoyante apparut avant de servir de foyer à une explosion enflammée de petite envergure bien que, aussi près du visage, cela était suffisant. Harya vociféra ;

- ON PASSE MAINTENANT !

        Et elle contourna les Gardiens surpris par la détonation. Malgré ses menaces, le but de Harya n'était pas de tuer ses "collègues" mais juste de faire en sorte qu'ils ne la dérangent plus.


pts d'expérience
messages postés
Invité
Au réveil, la troupe reprit la route mais ce n'était pas sans compter sur l'abandon des recherches des fuyants... Miiko n'avait pas lacher et avait même envoyer les étincelants. Harya était plus que jamais déterminée à outre-passer les règles, comme tous, ici présents...

Harya avait fait en sorte de les aveugler via une déflagration, le groupe en profita pour passer. Ukyo était le dernier à passer si bien qu'il en profita pour chuchoter quelques mots aux interférents. Quelque chose qu'il ne fallait surtout pas entendre. Lorsque la vie est une animostié permanente, lachez prise et recommencez tout à zéro... Ukyo avait un regard noir, jamais il n'aurait pensé avoir autant d'ennemie pour une simple demande d'aide sous prétexte que le village se trouvait dans les montagnes d'Heimdall. Est-ce que Miiko serait-elle déjà au courant de ce qu'il y a dans cette montagne et a feint l'ignorance ? Impossible...

La nébulosité qui accompagnait cette montagne était grandissante...
Ukyo avait accéléré le pas pour reprendre la marche et s'arrêta quelques instants après.

"Bien écoutez moi, tous, c'est maintenant que les choses se compliquent, nous sommes encore à un kilomètre du premier chemin de montagne, celui-ci est très escarpé, soyez prudents, qui plus est, un peu plus loin, les brigands surveillent, il est donc plus que probable, que nous commencions à avoir des problèmes supplémentaires, êtes vous prêt ?" demanda-t-il sérieusement.

Tout le monde acquiesça. C'est ainsi, que la division continua la route. Commençant leur ascension du mont maudit... L'air devenait lourd et il remarqua que la petite humaine avait du mal, elle n'était surement pas habituée.

"Ca va, la petite rouquine?
- Je ne suis pas rousse ! l'air est opressant car c'est de la montée mais ça ira" souffla-t-elle. Corticarte devait aller plutôt bien au final.

L'escadron finit par s'arrêter, et fort heuresement aucun bandit n'était à déclarer à l'horizon, pour l'instant. Cependant, un éboulement avait eu lieu, fermant le peu de route qu'il y avait encore. Ukyo mit ses mains dans ses poches, relevant la tête.

"Je suppose que nous n'avons plus le choix, il va falloir escalader  ce versant. Attention, aux  glissements de roches! Une fois arrivée,  au renfoncement en haut sur votre droite, on devrait pouvoir retrouver un passage, je dis bien on devrait, mais vu que la route est barré, il est fort possible que cet affaissement ne soit pas naturel... Les bandits de cette montagne ont une âme difficile à cerner puisqu'elles sont quasi-inexistantes, les étincelants contrairement à ces choses en montagnes ne sont que des paillettes. Soyez vigilants. Et autre chose, une fois que nous aurons dépassé cet autre chemin de montagne nous arriverons à Haugrclif ."

Ils se mirent donc à escalader la paroi roccailleuse et furent rapidement en haut, au point nommé précédemment par le shinigami. Une ascension d'une centaine de mètres, plutôt facile, même pour l'humaine qui nous avait dit que ce n'était pas si différent de monter aux arbres, malgré le fait qu'elle ne soit montée qu'une dizaine de mètres avant de rester coincée. Cette fille avait le don de faire redescendre la pression, même à quelques heures de l'apothéose de ce voyage sans fin.
avatar
pts d'expérience
messages postés
Stratège de l'Ombre - Songeur de la Lune
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Elfe
180
55
          Tout était allé très vite. Harya avait été très réactive, elle avait rétorqué et attaqué la première alors que je pensais vraiment qu'elle allait hésiter. Elle s'était tellement sentie mal quand elle avait cru les avoir tués... Peut-être était-ce parce que cette fois, elle avait géré son attaque d'elle-même et savait donc quelle intensité donner...
          Toujours était-il qu'en me retournant après avoir dépassé les Étincelants, j'ai vu qu'ils étaient toujours en vie. Surpris par cette technique certes, mais suffisamment vivants pour l'être, c'était le principal. Cette diversion valut à Harya des félicitations pendant que nous courions mais nous n'avions pas le temps de nous étaler davantage sur le sujet. Ukyo abattit sa sentence ;

- Je suppose que nous n'avons plus le choix, il va falloir escalader  ce versant. Attention, aux  glissements de roches! Une fois arrivée,  au renfoncement en haut sur votre droite, on devrait pouvoir retrouver un passage, je dis bien on devrait, mais vu que la route est barré, il est fort possible que cet affaissement ne soit pas naturel... Les bandits de cette montagne ont une âme difficile à cerner puisqu'elles sont quasi-inexistantes, les étincelants contrairement à ces choses en montagnes ne sont que des paillettes. Soyez vigilants. Et autre chose, une fois que nous aurons dépassé cet autre chemin de montagne nous arriverons à Haugrclif .




          Cela fit l'effet d'une bombe. L'escalade ? Bien trop fastidieux. Et encore, nous avions de la chance de ne pas nous trouver sur les plateaux Tarkin. Pourtant, j'aurais beau me lamenter, cela ne servirait à rien alors je préférait me taire. Il n'y avait aucune route pour accueillir un voyage sécurisant, alors nous devions prendre des hauteurs à la force de nos bras. Je soufflai. Je détestais devoir me conformer de la sorte mais je ne pouvais pas non plus quitter le groupe en quête d'un meilleur chemin. Nous n'avions pas le temps pour ça. Alors je pris simplement mon fouet et entamait mon ascension en me tenant à celui-ci après avoir planté son extrémité dans la roche meuble. Je jetais un coup d’œil rapide vers le reste de la communauté pendant que je grimpais et force était de constater que je n'étais pas si mal entourée que cela, même si les missions de groupe n'étaient pas ce que je préférais. Là non plus, je n'avais pas eu le choix et à force je me rendais compte que mon périple était bien contraignant. J'avais simplement choisi de suivre Nevra car il m'était impossible de le laisser tomber et je ne regrettais en rien ma décision. Toutefois... je ne sais pas, peut-être que j'avais pensé pouvoir être dans un plus petit comité même si, en soi, j'avais déjà accompli des missions avec Harya, Nevra et Corticarte. Camus était mon cousin donc il ne me posait aucun souci. Il n'y avait qu'Ukyo que je ne connaissais pas mais comme il n'ouvrait la bouche que pour dire des choses en rapport avec la mission, je n'avais pas à me plaindre.

          J'attrapai une nouvelle prise dans la roche et me hissai de plus en plus haut. Je ne savais pas combien de mètres j'avais déjà grimpé et je ne comptais pas chercher à le savoir. Je ne visualisais que ceux que j'avais encore à avaler et j'évitais soigneusement de regarder vers le bas. Pourtant, je n'eus pas trop le choix que baisser la tête à l'entente de la voix de Corticarte qui se plaignait de ne pas savoir par où aller pour continuer à monter. Je soupirai, quelque peu lasse et pressée, avant de lui donner quelques indications ;

- Descends un peu ta main droite, ton bras est trop tendu pour que tu puisses monter... Non, pas aussi bas ! Là, un peu sur ta droite... Pousse avec ton pied gauche, ta jambe est toute repliée ! ... Rhaa !

          J'abandonnai bien vite. Mes explications n'étaient pas assez claires et mon angle de vue trop mauvais. Il faudrait un bien meilleur instructeur que moi et, justement, mon cher cousin se proposa pour aider l'humaine en détresse.




Makura Eliacin

Je ne suis pas là pour jouer à la poupée mais protéger Eel et obtenir vengeance.
avatar
pts d'expérience
messages postés
Recrue de l'Obsidienne
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Elfe
180
28
          On avait commencé à grimper et ce n'était qu'une petite promenade de santé pour moi. J'avais comme qui dirait l'habitude. Membre de l'Obsidienne oblige. Du moins depuis six ans parce que Corticarte avait beau faire partie de cette Garde, elle avait un peu plus de mal. Mais je ne lui en tenais pas rigueur. N'importe quel humain aurait un peu plus de mal, surtout dans une telle situation. En y repensant, Ezarel n'avait pas hésité à nous embarquer dans cette histoire en faisant l'éloge de Nevra devant tout le monde. Visiblement, peu lui importait de faire partir une humaine pour une mission aussi dangereuse, tant que cela pouvait aider Nevra. 


          Dire que j'aurais dû la dissuader de partir reviendrait à faire d'elle une chose fragile et à protéger. Même si j'avais en effet envie de la protéger, je savais que cette affaire ne concernait pas une femme faible. Je le voyais dans son regard déterminé. Elle avait vu des choses dans sa vies, avait peut-être dû plutôt que choisi apprendre le maniement de ses armes, optimiser leur puissance, améliorer ses compétences, dictée par quelque chose qui, peut-être, la dépassait. Ou peut-être que je me trompais.
          Peut-être que Corticarte était une femme naturellement forte, qui n'avait pas eu besoin d'épreuves pour le devenir.


          Elle avait bien entendu ses fragilités, ses limites, comme tout le monde et même si ces dernières étaient globalement plus rapidement atteintes que celles d'un faery, Corticarte était une femme respectable. Bien sûr, j'aurais préféré qu'elle reste en sécurité mais je m'imaginais qu'elle avait aussi besoin de faire quelque chose. C'était le genre de femme qui ne pouvait pas juste rester les bras croisés à ne rien faire.
          Sinon, elle n'aurait jamais intégré la Garde.

          Elle aurait pu vivre tranquillement dans le village d'Eel, se trouver un petit travail sans danger mais rémunéré tout de même... et elle n'aurait pas à faire tous ces efforts aujourd'hui. Et pourtant... elle était là... À se donner autant que n'importe qui d'autre.


          Je ne pus m'empêcher de lui adresser un sourire bienveillant et me remettant à son niveau. La désescalade avait été un peu lente mais je m'en étais bien sorti. Il fallait toutefois que l'on se dépêche. J'approchais donc ma tête de celle de Corti et lui murmurait ;


- Décale ta main droite sur la pierre un peu plus à droite encore. De même, appuie sur ta jambe repliée, tu vas pouvoir atteindre les prises supérieures. Prends confiance en toi. Je sais que tu sais grimper. Et si il y a un problème, je te promets de ne pas te laisser tomber, d'accord ?


          Elle s'exécuta et put reprendre son ascension. Je fis le choix de ne grimper qu'à sa suite, au cas où que la roche de cède sous ses pieds. Makura et moi étions des elfes, nous ressentions plus facilement ce qu'il y avait sous nos pieds, du coup fermer la marche n'était pas dangereux pour nous. Il en était de même pour les trois ombres qui de toute façon avaient appris à se rendre invisibles et légers pour ne pas que leurs pas les trahissent. 
          L'escalade reprit rapidement. Je vis alors les corps des trois ombres disparaître sur l'esplanade. J'entendis enfin une voix dire que l'on pourrait passer. Je soufflai, rassuré, avant de continuer à grimper. Ce fut bientôt à mon tour de me hisser sur la plateforme et je me tournai vers l'endroit d'où on venait. Sous la cape de brouillard, Eel n'était même plus visible, pas plus que la fin de la forêt Célimor. Je m'étonnai un peu du chemin que nous avions fait en aussi peu de temps. Il fallait bien que notre liberté soit en danger pour que nous allions aussi vite. 


          Je ne pus cependant pas réfléchir plus longtemps là-dessus puisque Nevra voulait déjà entamer la nouvelle partie de leur périple. Il nous tournait le dos et regardait l'intérieur de la grotte qui constituait notre seule façon de continuer la route. Je soufflai, quelque peu dérangé par le lieu en lui-même, sans que je ne comprenne pourquoi. Cela ne m'avait jamais fait ça. Je fronçai les sourcils avant de me tourner complètement vers la grotte où disparaissait déjà l'ombre d'un Nevra silencieux.




Camus Eliacin

On dit de moi que je suis un prince mais je ne suis qu'un homme anormal...
pts d'expérience
messages postés
Contenu sponsorisé
 
Le Ragnarök est en route... [PV Ezarel, Nevra, Harya, Makura, Camus, Corticarte, Noctem et Lydia] TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le futur d'Eldarya [Leiftan, Nevra, Ezarel, Staliane, Selen, Harya, Dipree, Kather, Akihiro, Noctem, Xenos, Dànaé et Gwen] [Terminé]
» Cormac McCarthy, La route
» FORSTER sans Ivory: A Passage to India (La Route des Indes)
» [News] Barres anti-roulis pour une meilleure tenue de route
» [diorama] Garage CITROËN de la route de Colmar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldarya RPG ::  Les Contrées d'Eldarya  :: Le Continent :: La Forêt Célimor-
Sauter vers: