lienlien
Navigation
Rapide
Bienvenue sur Eldarya RPG ! Vous êtes nouveau ? Perdu ? Pas de panique ! Cette FAQ simplifiée vous donnera tous les détails nécessaires à la compréhension du forum ! Nous espérons que vous vous plairez sur le forum !
Le Staff ~

CONTEXTE
Récent
Nous sommes actuellement en Magt de l'année 690. Nous nous trouvons en pleine saison de Kylmä, le temps y est au plus froid, des petites neiges viendront agrémenter votre journée ♥

Quelle Saison
Sur Eldarya ?

RP
   S Libres

EVENTs
En cours !
Pas d'événement en cours !


Groupes
Et Recensements !
Etincelants
6 Membres

Obsidiennes
27 Membres

Mercenaires
25 Membres

Habitants
23 Membres
Absynthes
29 Membres

Ombres
30 Membres

Faerys Fous
15 Membres

Terriens
6 Membres

Bienvenue sur Eldarya-RPG ! Grimpez à bord de notre communauté déjantée ! (Pseudos à chiffres interdits) ~
Coucou les p'tits choux ! N'oubliez pas de voter sur les top sites ! On peut voter toutes les 3h ~

Partagez | 
 

 Quand on vole son manteau à une Selkie, il ne faut pas s'attendre qu'elle obéisse docilement. | Fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
parchemins parchemins :
12

Arrivée Arrivée :
22/08/2015

Age Age :
20

Localisation Localisation :
Là où tu t'y attend le moins.

spécialité spécialité :
L'Espionnage

Recrue de l'Ombre

MessageSujet: Quand on vole son manteau à une Selkie, il ne faut pas s'attendre qu'elle obéisse docilement. | Fini   Sam 22 Aoû - 6:25

Dubheasa, la sombre cascade.
« L'Assassin, fidèle amant de la Nuit, se présente devant sa maîtresse à l'épouvantement du paysage qui voit les deux figures blêmes s'accoler au milieu des fleurs d'aconit. »
PRENOM: Dubheasa, qui signifie Sombre et Cascade. Il parait que c'est un prénom de la contrée d'origine de sa mère, et elle l'a nommée ainsi parce que ses cheveux sont d'un noir profond et qu'ils lui évoquaient une cascade.
AGE: Cela fait 22 ans qu'elle a été procrée.
SEXE: Féminin, jusqu'à preuve du contraire.





On ne choisit pas d'où l'on vient...

FACTION: La fameuse Garde de l'Ombre.
SPÉCIALITÉ: Espionnage.
RACE: La demoiselle est une Selkie. Une Selkie est une lointaine cousine des sirènes. En règle générale, elle vit dans l'eau sous la forme d'un phoque, qu'elle prend grâce à une peau de cette créature qu'elle possède dès la naissance et qui grandi avec elle. Et certain soirs, elle sort de l'eau, enlève sa peau et danse sur la plage sous forme humaine. Elle sait aussi très bien chanter, comme ses cousines les sirènes. Cependant, si une personne s'approprie le manteau de la Selkie, elle devra lui obéir. Mais si l'imprudent ne fait pas attention à garder la peau hors de portée, ou s'il ne la brûle pas, elle s'enfuira pour retourner d'où elle vient.
POUVOIR(S): Elle ne possède plus sa peau, mais elle à une certaine affinité avec les magies de modification d’apparence et d'illusions grâce à sa race reliée à l'élément de l'eau, qui est lui même apparenté à ce genre de magies. Elle peut très facilement changer de cheveux, de visage et de corps d'un simple claquement de doigt. Sa faible magie d'illusion lui permet simplement de modifier ses vêtements aux yeux des gens, ce qui est déjà pas mal en soit. Cela lui demande une réelle concentration pour maintenir l'illusion sur la durée, et si elle l'utilise trop longtemps, une migraine pointe le bout de son nez, qui empire rapidement en crescendo. Elle n'use donc de ces pouvoir que quand elle est en mission pour récolter des informations, car elle ne trouve pas l'utilité de se jouer des autres de la sorte.


...On choisit ce que l'on devient.

CARACTERE: Dubheasa est de nature très mystérieuse. Elle ne dit rien sur son passé quand on lui pose la question, et se mure dans un silence glacial. Elle est plutôt calme et préfère généralement rester dans son coin, seule, ou avec son familier. Elle s'exprime rarement en public sur certain sujets, non pas parce qu'elle est timide, mais qu'elle estime que tout le monde est un traite potentiel. Elle fait toujours ses missions en solo, car elle ne veut personne dans ses pattes pour tout faire foirer ses plans. Elle ne fait confiance à personne, et si jamais cela devait arriver, si la personne en question fait une grave erreur à son encontre, elle pourra considérer celle-ci comme une inconnue. Ce n'est même pas la peine de penser avoir une seconde chance. Vous avez perdu sa confiance une fois, c'est fini. Étrangement, quand elle fait une mission, un léger sourire s’installe sur ses lèvres, comme si elle s'amusait, mais il lui arrive quand même d'afficher ce sourire en entendant des gens parler de choses stupides ou évidentes... Mine de rien, elle est plutôt douée pour faire parler les gens quand elle cherche des renseignements, même si on pourrait en douter vu le manque total d'investissement au niveau des discutions, au QG. On pourrait presque la croire hautaine, quand on viens d'arriver et qu'on la vois pour la première fois. Certes, elle peut l'être, et elle a ses raison. C'est une grande adepte de l'ironie. Et elle exècre l'esclavagisme et tout ce qui s'y approche de près ou de loin. Ah, et elle déteste qu'on la touche.
PHYSIQUE: Notre cher Selkie ne laisse personne indifférent de par son physique anormalement parfait. Elle n'y peut pas grand chose, car sa race en est la cause toute simple. Seulement, ses vêtements cachent quand même les rares imperfections qu'elle possède, des cicatrices et une marque fait au fer rouge abîmé par des traces de griffures se trouvant sur le rein droit, au bas du dos. Elle n'accorde pourtant aucune attention à celles-ci. Quelles soient visibles ou cachées, celui lui est égal. Mais pour les missions, le moindre détail doit être invisible, pour être une véritable ombre. Bon, ses vêtements, ou plutôt, son armure légère n'est peut être pas l'idéal pour passer incognito, mais elle la trouve plus pratiques à porter que d'autres. D'ailleurs, même ses cheveux pourraient permettre à la reconnaître. Avez-vous déjà vu pareille longueur de chevelure ? Ils toucheraient le sol si elle ne les attachait pas. Et puis ses yeux... Violets sombres. On croirait plonger dans des abysses profondes, glaciales et hostiles. On la voit toujours accompagnée d'une épée plutôt grande, qui décrit un croissant de lune. Alors, pourquoi une ombre aurait une telle épée ? Eh bien, c'est juste qu'elle appartenait à son... maître. C'est la seule chose qu'elle à récupéré, en souvenir. Alors elle la garde, et sait même s'en servir. Après, elle ne part pas toujours avec, ça ne serait pas discret.
HISTOIRE: Dubheasa est née d'une mère selkie et d'un père... dont elle ne sait absolument rien au final. Il a surement dû se défiler quand il à su que sa mère était enceinte, ou alors il devait faire partie de la garde d'Eel ou encore des mercenaires. Ce ne sont que des suppositions qui resteront sans doute sans réponse, mais ce n'est pas comme si elle voulait le voir et taper la discussion avec.

Elle a vécu beaucoup de choses dont elle préfère ne pas parler. J’imagine que vous connaissez tous le trafic d’enfants kappa, qui sont enlevés à leurs familles ? Non ? Allez, faites un effort, bon sang, on ne parle que de ça ces dernier temps... Les selkies étant réputées pour être magnifiques, il peut survenir quelques incidents les nuits où elles décident d’aller danser sur une plage. Simple blague du destin, elle fut enlevée par des trafiquants ayant réussi à subtiliser sa peau et qui comptaient la revendre au plus offrant. A cette époque, elle n’avait guère plus de quinze ans. Et elle n’était pas seule prévue à la vente. Il y avait plusieurs enfants de race différentes, réputée pour leur force, leur agilité, leur résistance. A croire qu’ils voulaient appâter plusieurs genres de clients.

Certain pleuraient, d’autre appelaient leurs mère, d’autres, restaient silencieux. C’était son cas à elle. A quoi bon ? Elle savait que cela n’allait pas changer grand-chose à la situation. Le temps du chemin, elle a sympathisé avec un tigre garou, qui semblait être dans le même état d’esprit qu’elle. Mais cette amitié naissante prit finalement fin au moment des ventes. Comme c’était un marché noir, les vendeurs ne pouvaient faire ceci sans prendre des précautions. Ils se trouvaient donc dans une cave plutôt grande, avec des sièges pour les acheteurs, et une estrade pour présenter les produits, c’est-à-dire, des enfants, voire même, des adolescents.

Les « marchandises » de races différentes se succédaient sur l’estrade, chacun vendu à prix d’or pour leurs particularités. Quand ce fut le tour de Dubheasa, la seule selkie à vendre de ces enchères, ça en surpris certains. Que faisait une selkie au milieu de ces enfants et adolescents de races faites pour le combat ? Quant à elle, elle les regardait avec un regard si froid qu’il semblait geler l’air ambiant.

Profitons-en pour parler d’elle, avant qu’elle ne se retrouve dans cette situation. Elle n’avait jamais été comme les autres selkie. Elle préférait de loin la solitude plutôt que de jouer. Mais il arrivait quand même qu’une amie la pousse à jouer avec les autres. Dans ces cas-là, elle s’amusait bien, mais elle ne l’aurait jamais avoué. Et puis un jour, cette amie, disparut sans laisser de trace. Elle entendait très bien les adultes parler dans le dos des enfants, qui disaient que ça devait être un coup de trafiquants de faery. Voici le pourquoi de son regard. Elle déteste les trafiquants depuis assez longtemps.

Mais elle ne tentera pas de résister. Du moins… Pour le moment. Les acheteurs enchérissent assez rapidement, ne voulant pas louper cette rare occasion de posséder une créature dont on vante tant la beauté. Bien sûr, histoire de gagner plus d’argent, celui qui gagnera la selkie devra payer un supplément conséquent pour avoir sa peau. Le dernier qui enchérit proposa une telle somme que certaines personnes se retournèrent, surprise. C’était un elfe aux cheveux d’ébène très long, ayant des yeux rouges écarlates, et un sourire qui en fit frissonner plus d’un. Elle fut ensuite tirée par la chaîne qui reliait son cou et ses poignets, et emmenée au bout de l’estrade, là où les clients récupéraient leurs nouvelles acquisitions. Dubheasa avait un très mauvais pressentiment envers cet elfe, et elle avait raison…

Quand il récupéra la chaîne, il la souleva de manière à l’avoir les yeux dans les yeux. Autant dire que cette expérience n’était pas très agréable. Il prononça une seule phrase. « Tu es à présent ma créature. »  Son regard flancha légèrement, mais elle ne voulait pas laisser à cet elfe le plaisir de le remarquer. Elle lui cracha au visage, et lui, essuya la salive avec un mouchoir, avec un sourire inchangé. Elle commençait à prendre peur intérieurement. Une personne ne réagissant pas, cela voulait dire qu’elle le payerait cher plus tard. Elle le savait. Il récupéra ensuite sa peau de phoque, et paya la somme due, avant de partir, tirant sur les entraves de sa « propriété » pour la faire avancer. Elle gardait la tête haute, fusillant du regard les gens la regardant. Aurais-je oublié de préciser que pour la vente, les « marchandises » sont très légèrement vêtues pour appâter les acheteurs et les pousser à dépenser ? Oui ? Eh bien maintenant vous savez.

Le temps du trajet jusqu’au manoir fut d’une longueur atroce, d’autant plus que cet elfe détestable la regardait sans interruption. Elle veillait donc à regarder le paysage pour faire comme si ça n’avait aucune espèce d’importance. Elle redoutait la suite des évènements. L’endroit où vivait cet elfe semblait tout, sauf accueillant, à première vue. Il la traina jusqu’à l’entrée, et deux molosse ouvrirent les porte pour qu’il entre. Il lui fit un sourire, air de dire que cet endroit était à lui, et qu’elle ne pourrait jamais partir même si elle le tentait. Il traversa la grande salle, et quelques couloirs, Dubheasa sur ses talons, de toute façon, elle n’avait pas le choix, vu qu’il tirait sur la chaine, et que les deux gros balourds suivaient derrière. Puis il ouvrit une porte qui laissait entrevoir une pièce sombre, malgré l’âtre qui s’y trouvait. « Cela risque de faire un peu… mal. » fit l’elfe en prenant une barre de fer qui se trouvait justement au milieu des baises. « Alors, où pourrait-on te marquer ?... Hum… Pas sur le devant, ça serait dommage de t’abîmer… Le bas du dos me semble parfait. » Elle le regardait d’un air horrifié. Cet elfe était un monstre.

Il claqua des doigts et elle se retrouva dos à lui, tenue aux bras par les deux faery baraqués pour ne pas qu’elle bouge. Elle senti le faible tissu qui recouvrait son dos se déchirer, puis ce fut la douleur. Ça sentait la chair brulée. Elle ne pouvait retenir ses cris et ses larmes. Mais même après qu’il ait arrêté, la douleur était toujours aussi présente. Ses jambes n’étaient plus capables de la retenir pour le moment. Sa tête fut relevée par une main et elle regardait à présent l’elfe dans les yeux. « Tu ne pourras pas m’échapper, tu m’appartient grâce à cette marque. D’ailleurs… Je doute que tu puisses repartir maintenant. Regarde. » Il inclina sa tête vers l’âtre, et elle écarquilla les yeux. Sa peau de phoque était en train de brûler au milieu des braises. C’est la dernière chose qu’elle vit avant de sombrer dans l’inconscience.

Nul ne sait combien et quel genre de sévices elle eut à supporter de la part de cet elfe diabolique. Mais jamais il n’arriva à la briser, bien qu’il failli y arriver à plusieurs reprises la poussant dans ses derniers retranchement. Il aimait la montrer à ses invités, et ne se gênait pas pour faire des gestes quelque peu déplacés sur sa personne, et la faisait habiller de manière très légère pour ne pas laisser place à l’imagination, et bien d’autres choses dégradantes. Ces années furent les plus pénibles, mais c’est grâce à ça qu’elle sait parfaitement jouer la comédie dans des situations les plus étranges les unes que les autres sans sourciller, ainsi que de se déplacer furtivement d’un endroit à un autre. Et au passage se construire un mur intérieur très solide pour que personne ne puisse lui faire du mal une seconde fois. Bien que l’on pourrait faire difficilement pire.

Ce n’est qu’à ses vingt ans qu’elle décida qu’il était temps pour elle de mettre les voiles de cet endroit, et partir loin de cet être malfaisant, malgré le fait qu’elle ne pouvait plus rentrer chez elle, dans la mer. Elle connaissait la propriété et ce qu’elle contenait, par cœur. Il y avait une salle particulière où il entreposait des objets en tout genre, mais aussi des armes de collection, historiques, magiques, payées à prix forts. Il y avait aussi, dans une pièce voisine, des familiers rares, en cage. Quand elle avait le temps, elle allait les voir, leur apporter un minimum de réconfort dans ces endroits clos les retenant prisonniers. Elle s’était liée d’amitié avec un Chestok, qui n’avait pas de nom. Si bien que quand elle décida de d’abord libérer les familiers pour mettre de la pagaille dans le manoir, il resta avec elle, malgré ses protestations. Quand elle ouvrit la porte de la pièce, ils partirent tous en courant.

Il restait cependant d’autres créatures plus dangereuses qui n’étaient pas des familiers… Quelques Blackdogs notamment, qu’elle décida de faire sortir quand même, avec une infinie précaution. Elle n’avait pas très envie de devenir leur casse-croûte. Une fois qu’ils furent partis, elle avait champ libre pour le reste. Elle se hâta d’aller dans la pièce d’armes pour en prendre une. Malheureusement, il n’avait pas de dagues… Elle dû prendre une épée en forme de croissant de lune, plutôt jolie, pas trop lourde et bien sculptée.

Certes, elle n’avait pas appris ni ne savait se servir correctement d’une arme, mais qui ne tente rien n’a rien. Et la liberté ne se gagne pas comme ça. Si elle ne le tuait pas, elle était sure qu’il la poursuivrait jusques en enfer pour lui faire subir les pires supplices n’ayant jamais existé pour lui avoir échappé, en plus d’avoir libéré ses « créatures ». Bien sûr, il ne tarda pas à aller voir pourquoi les familiers étaient sortis des cages. Impossible qu’ils puissent le faire tout seuls, après tout. Elle profita du fait qu’il était dos à elle pour l’attaquer avec l’épée. S’il s’y attendait, elle n’aurait certainement jamais réussi à le blesser. Mais il devait être trop sûr de lui par rapport au fait qu’elle lui sera toujours soumise car il avait brûlé sa  peau. Grave erreur de sa part.

Elle n’hésita pas une seconde à se jeter sur lui pour qu’il tombe à terre. Elle était à présent sur lui, la lame sur sa gorge. Il la regarda d’abord avec surprise, puis il se mit à sourire. « Tu ne pourras pas le faire. Tu te rappelles que je suis ton maître ? J’ai brûlé ta peau il me semble… Tu n’as plus nulle part où aller. » Elle émit un sourire, quelque chose qu’elle n’avait plus fait depuis longtemps. « Je ne peux peut-être plus retourner chez moi, mais je préfère vivre librement. Vous connaissez le proverbe « mieux vaux mourir debout que de vivre à genoux » ? Je compte bien l’appliquer. Mais ce n’est pas moi qui vais mourir, c’est loin d’être mon intention, « maître ». » Elle lui laissa le temps d’imprimer ses paroles dans son esprit avant de lui trancher la gorge avec une froideur macabre. Elle le regarda s’étouffer dans son propre sang, pensant qu’il méritait sans doute pire que ça.

Elle garda l’épée ensanglantée comme souvenir de sa libération, et parti avec le Chestok qui la suivait comme son ombre, après avoir récupéré la bourse d’argent que l’elfe gardait toujours sur lui. Elle devait forcément passer par l’entrée pour sortir, sinon cela aurait été trop facile de s’enfuir. Comme les gardes étaient occupés avec les familiers et les Blackdogs, elle put aisément se faufiler et ouvrir les portes. Elle se mit ensuite à courir comme si sa vie en dépendait, et mine de rien, c’était le cas. Elle passa plusieurs semaines à trouver son chemin pour revenir à la plage où elle avait été enlevée. Elle savait que ce lieu était un endroit de rassemblement pour son espèce, et justement, le soir où elle arriva, c’était la pleine lune, le moment le plus propice pour croiser une de ses semblables. Elle regarda la mer se brouiller et observa les selkie sortir et ôter leurs mentaux. Elle s’approcha lentement du groupe, qui la remarqua, et cela les stoppa dans leur démarche. Comme elle s’était procuré une cape à capuche sur le chemin, il était normal qu’elles se méfient. Elle l’ôta. Certaines semblèrent la reconnaître. « Si vous pouviez dire à Aithbhreac que Dubheasa est revenue pour lui dire adieu… » Une selkie replongea et elle revint quelques minutes plus tard, avec sa mère. Celle-ci se précipita vers elle pour voir si elle ne rêvait pas. Si son enfant était vraiment revenue. Puis elle comprit soudain le sens des mots qui lui avait rapporté. Elle ne pouvait plus revenir dans l’océan. « Oh, ma fille, que t’ont-ils donc fait ?... » Elle émit un sourire douloureux. « Je pense qu’il faut mieux que tu ne le sache pas, mère. »

Après avoir fait ses adieux à sa mère, elle partit. Elle ne savait pas vraiment quoi faire de cette vie sur terre, incapable de revenir chez elle. C’est ainsi qu’elle finit par atterrir dans la garde d’Eel. Elle était apparemment prédestinée à être une ombre. Ces deux ans passèrent très vite, car elle apprenait à maîtriser sa magie, et ce, malgré le fait que le cristal était brisé. La voici donc, toujours aujourd’hui, gardienne peu intégrée, mais néanmoins impliquée dans la protection de ce qu’il reste du grand cristal et des habitant d'Eel.


Behind the scenes

PSEUDO/PRENOM: Hebi, Arcana, Arcanananas & Marion.
PSEUDO ELDARYA: Arcanananias
AGE: 18 ans
NIVEAU DE RP: Je fais du RP depuis la 3e, je vous laisse calculer ;3
AVIS SUR LE FORUM: Il rappelle le jeu, mais le fait que les images soient pixelisée gâche un peu le tout. (Conseil: toujours mettre les images en png, ça évite la perte de données.) Sinon, ça va, c'est pas mal, même si le fait que l'on puisse modifier la couleur de son titre, ça donne vraiment mal au yeux pour ceux qui ont décidé d'utiliser des couleurs qui pètent les yeux :')

Fiche créée par Madouce pour Epicode, ne pas retirer le copyright


Dernière édition par Dubheasa le Sam 29 Aoû - 4:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
12

Arrivée Arrivée :
22/08/2015

Age Age :
20

Localisation Localisation :
Là où tu t'y attend le moins.

spécialité spécialité :
L'Espionnage

Recrue de l'Ombre

MessageSujet: Re: Quand on vole son manteau à une Selkie, il ne faut pas s'attendre qu'elle obéisse docilement. | Fini   Sam 29 Aoû - 1:55

J'AI ENFIIIIIIN FINI MA FICHE ! YUPIIII ! /PARPAING/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
1044

Arrivée Arrivée :
28/12/2014

Age Age :
22

Localisation Localisation :
Prison de Vorn Orgoloth

spécialité spécialité :
Facilité en agilité

Habitant d'Eldarya

MessageSujet: Re: Quand on vole son manteau à une Selkie, il ne faut pas s'attendre qu'elle obéisse docilement. | Fini   Sam 29 Aoû - 10:19

Je te valide !
Quelle enflure cet elfe…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
12

Arrivée Arrivée :
22/08/2015

Age Age :
20

Localisation Localisation :
Là où tu t'y attend le moins.

spécialité spécialité :
L'Espionnage

Recrue de l'Ombre

MessageSujet: Re: Quand on vole son manteau à une Selkie, il ne faut pas s'attendre qu'elle obéisse docilement. | Fini   Sam 29 Aoû - 17:18

Imagine deux seconde sa réaction quand elle à vu Ezarel pour la première fois ! /OUT/
(même si la couleur de ses yeux et ses cheveux était différente, il lui ressemble assez pour lui faire peur xD)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand on vole son manteau à une Selkie, il ne faut pas s'attendre qu'elle obéisse docilement. | Fini   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on vole son manteau à une Selkie, il ne faut pas s'attendre qu'elle obéisse docilement. | Fini
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Wrestling World
» GH2 en manteau d'hiver saison 2012 2013
» [REQUETE] garder le wifi en continu meme quand telephone vérrouiller
» [RESOLU] Quand mon tel est en veille, il ne sonne pas...
» TSR HD, c'est pour quand?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldarya RPG :: PERSONNAGES :: présentations admises!-
Sauter vers: