lienlien
Navigation
Rapide
Bienvenue sur Eldarya RPG ! Vous êtes nouveau ? Perdu ? Pas de panique ! Cette FAQ simplifiée vous donnera tous les détails nécessaires à la compréhension du forum ! Nous espérons que vous vous plairez sur le forum !
Le Staff ~

CONTEXTE
Récent
Nous sommes actuellement en Magt de l'année 690. Nous nous trouvons en pleine saison de Kylmä, le temps y est au plus froid, des petites neiges viendront agrémenter votre journée ♥

Quelle Saison
Sur Eldarya ?

RP
   S Libres

EVENTs
En cours !
Pas d'événement en cours !


Groupes
Et Recensements !
Etincelants
6 Membres

Obsidiennes
27 Membres

Mercenaires
25 Membres

Habitants
23 Membres
Absynthes
29 Membres

Ombres
30 Membres

Faerys Fous
15 Membres

Terriens
6 Membres

Bienvenue sur Eldarya-RPG ! Grimpez à bord de notre communauté déjantée ! (Pseudos à chiffres interdits) ~
Coucou les p'tits choux ! N'oubliez pas de voter sur les top sites ! On peut voter toutes les 3h ~

Partagez | 
 

 [-18] Akihiro VS Harya (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
parchemins parchemins :
1044

Arrivée Arrivée :
28/12/2014

Age Age :
21

Localisation Localisation :
Prison de Vorn Orgoloth

spécialité spécialité :
Facilité en agilité

Habitant d'Eldarya
En ligne

MessageSujet: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Dim 25 Oct - 19:38

Que le nouveau combat commence !
[Contexte particulier]





Harya n'est pas aveugle pour ce combat et sa magie a été rendue inactive car une nouvelle fracture du cristal a trop fragilisé ce dernier. De même, la folie gagne peu à peu les habitants d'Eldarya sans qu'ils ne soient du côté de Lydia et Gwen.
Harya et Akihiro sont devenus amis entre leur premier combat et celui-ci et ils auront 200 pv chacun. De même, ce combat sera moins formel et les sessions de combat peuvent être entrecoupées de tours sans attaque. Cela ne se passe pas dans une arène. 
Dans tous les cas, ce combat ne sera pas l'objet de paris officiels. 


Bonne lecture pour vous.
Bon combat pour nous.
Que le meilleur gagne !

PS ; Oui, ce combat s'est pris une balise [-18] parce que vues les idées qu'on a... il faut au moins vous prévenir qu'on va pas être très tendres.




Dernière édition par Harya Sath le Lun 5 Déc - 2:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
1044

Arrivée Arrivée :
28/12/2014

Age Age :
21

Localisation Localisation :
Prison de Vorn Orgoloth

spécialité spécialité :
Facilité en agilité

Habitant d'Eldarya
En ligne

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Dim 25 Oct - 19:38

200 / 200


          Harya retira son bandeau noir et se tourna vers Akihiro. Son regard émeraude croisa le sien tandis qu'elle tenait un sourire, en vain. À vrai dire, il était difficile de faire autrement. Depuis le second accident du cristal, la nature s'était peu à peu laissée mourir, tandis que de plus en plus de faeries cédaient à la folie. Ils n'avaient même plus besoin de céder leur volonté à Lydia ou à Gwen pour se faire. La scissure du cristal avait retrouvé un écho dans leur cortex cérébral. Leur raison ayant volé en éclats, il était devenu difficile de contenir ces gens sans recourir à des méthodes peu orthodoxes. Enfermer la plupart des Gardiens dans leurs chambres après avoir calfeutré les fenêtres et vidé leur chambre de tout objet dangereux était une alternative pour le moment suffisante mais cela ne plaisait évidemment pas à Miiko.
          Il fallait aussi prendre en compte que sans la force bienveillante du cristal, la plupart des eldaryens avaient perdu leur force. Comme s'ils avaient été sur Terre, il était devenu impossible d'utiliser ses pouvoirs, excepté pour ceux qui étaient liés à un fragment de cristal encore intact. Comme Hassiri'dar. Comme Akihiro.
          Toutefois, il était devenu, pour tous, difficile de rester debout toute la journée. L'énergie difficilement gagnée pendant le sommeil était dépensée à très grande vitesse la journée suivante. De ce fait, beaucoup de Gardiens restaient couchés toute la journée, persuadés que le moindre geste les ferait mourir de fatigue, et il n'était sans doute pas idiot d'imaginer que c'était la même chose à Vorn.


          Quand Harya avait constaté ça, elle s'était empressée de faire parvenir un message à Akihiro par Seryphon-voyageur pour s'enquérir de son état. 
          Le mercenaire était venu. Elle était rassurée. Elle s'avança vers lui et s'arrêta à son niveau, devant lever la tête pour ne pas quitter son regard. Elle leva doucement les bras vers lui pour les poser sur ses joues comme elle l'avait déjà fait une fois. 
          Même s'il avait déjà semblé plus en forme, il ne paraissait pas non plus au bout de ses forces. Par contre, ce qui paraissait sans doute le plus surprenant, c'était que Harya était égale à elle-même, au niveau de sa santé. Elle n'arrivait peut-être plus à utiliser sa magie - elle avait bien évidemment essayé plusieurs fois, en vain - mais elle pouvait courir, bondir, assurer ses tâches quotidiennes sans être essoufflée au bout de la première. 

Comment ça se passe de ton côté ? Demanda Harya d'un air inquiet. Pas trop de dommages ? De notre côté, on cherche encore le coupable mais il n'y a aucun indice dans la salle. 

          Son regard se perdit dans la nostalgie alors qu'elle croisait les bras. Cette situation était difficilement supportable. Harya avait dû transporter Makura dans sa chambre avec l'aide de Corticarte qui, pour le coup, avait bien de la chance d'être humaine. La chute du taux de maanas dans l'atmosphère n'avait, heureusement, aucun effet sur elle. Du coup, dirigées par Miiko et les autres chefs qui étaient tout aussi épuisés - sauf Valkyon qui devait son salut à son métissage humain - elles combattaient sur tous les fronts pour épauler les autres. Au final, c'était peut-être ce qui fatiguait le plus les deux jeunes femmes. Au final, pour pallier à ça, les journées se faisaient beaucoup plus courtes que les nuits réparatrices. Harya n'avait jamais autant dormi de toute sa vie. 
          Elle avait dû s'éclipser discrètement pour pouvoir rejoindre Akihiro au point de rendez-vous, à l'orée de la forêt au pied des plaines. Elle s'installa debout contre un tronc d'arbre et regarda Akihiro intensément avant de lui adresser, finalement, un sourire franc. Cela faisait longtemps qu'ils avaient eu l'occasion de se voir et cela avait manqué à la jeune femme. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
517

Arrivée Arrivée :
02/05/2015

Age Age :
29

Localisation Localisation :
Quelque part.

spécialité spécialité :
Manipuler les gens

Division I mercenaire - Général

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Lun 26 Oct - 12:23

Harya VS Akihiro [II]




Il était difficile en ces temps, de travailler correctement, sans penser à ce qu'était devenu Eel. Pourtant, Akihiro était toujours derrière son bureau. En vérité, il ne travaillait pas, il était perdu dans ses pensées. Tout avait changé et si rapidement qu'il avait encore du mal à s'y habituer. Certains des membres des mercenaires étaient devenus fou depuis l'accident du cristal, et il était difficile pour tout le monde de gérer ce genre de chose. Pourtant, lui, n'avait pas trop subi de dégât. Juste un peu plus de fatigue.
Il posa sa main gauche sur son cristal incrusté.
Pour une fois, il voulait bien remercier l'Homme en armure. D'ailleurs, cela faisait un bon moment qu'il ne l'avait pas vu.
Perdu dans ses pensées, il pencha la tête en arrière, ses deux mains derrière celle-ci, la tenant, puis il soupira.
Que faire ?

Soudain, la réponse à sa question arriva. Il entendit un toquement sur la vitre de sa fenêtre, qui se trouvait juste derrière lui. Il vit un Seryphon, et plus exactement un Seryphon-voyageur tenant un message dans sa main.
Akihiro se leva et alla le prendre. Il lut attentivement la lettre et y répondit, avec un léger sourire en coin.


***


Akihiro marcha un bon moment, regardant à droite, à gauche de temps en temps. La nature reflétait l'état déplorable de ce monde. Certains arbres perdaient de leurs feuilles autrefois colorées, les fleurs resplendissantes fanaient au fur et à mesure que le temps passait.
Il soupira.

Après avoir marché un bon moment, il vit enfin la silhouette d'Harya. Cette dernière se rapprocha de lui et mit ses mains sur ses joues, ce qui rappela un vieux souvenir au mercenaire. Le grand brun ébouriffa lentement et délicatement les cheveux blancs de l'ombre.

- Comment ça se passe de ton côté ? Demanda Harya d'un air inquiet. Pas trop de dommages ? De notre côté, on cherche encore le coupable, mais il n'y a aucun indice dans la salle.

-  Beaucoup de nos hommes on perdu la raison. Heureusement pas tous. Nous avons un peu de mal à tous les gérer, mais cela devrait s'arranger vite dans les jours à venir. Aucun indice non plus.

Il se mit à sourire légèrement et reprit :

- Tu as l'air d'être en forme. Cela ne t'a pas trop affecté ?

Alors que leur monde autour de ces deux individus tombait à petit feu, ils s'étaient permis de se voir. Était-ce raisonnable ?

- Je suppose que tu as d'autres choses à me dire pour m'avoir fait déplacer ici ? Ou était-ce seulement pour rassurer tes peurs et angoisses ?

Il sourit, tout en regardant Harya.



(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
1044

Arrivée Arrivée :
28/12/2014

Age Age :
21

Localisation Localisation :
Prison de Vorn Orgoloth

spécialité spécialité :
Facilité en agilité

Habitant d'Eldarya
En ligne

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Lun 26 Oct - 12:55

200 / 200

-  Beaucoup de nos hommes on perdu la raison. Heureusement pas tous. Nous avons un peu de mal à tous les gérer, mais cela devrait s'arranger vite dans les jours à venir. Aucun indice non plus.

          Harya souffla en l'apprenant. Ainsi donc, les mercenaires n'étaient pas mieux lottis que les Gardiens. Le seul avantage qu'il y avait à cela, c'était que même les plus belliqueux n'auraient pas la force d'essayer de tirer dans les pattes des autres. Akihiro se mit à sourire légèrement et reprit :

- Tu as l'air d'être en forme. Cela ne t'a pas trop affectée ?

          Pour toute réponse, Harya ouvrit sa paume en l'air et malgré la concentration qui nimbait son regard, aucune flamme n'apparut. La jeune femme soupira en refermant le poing, résignée et attristée. Elle murmura ;

- Ma magie est devenue complètement inefficace. Enfin... autant dire qu'elle n'existe plus. Je ne sais pas si mes autres flammes ont elles aussi été éteintes mais je ne compte pas essayer de les faire sortir. Je ne les maîtrise pas assez et ce monde n'a pas besoin d'un autre cataclysme. Mais à côté de ça, je vais très bien, je ne sais pas pourquoi...

          Sa voix se perdit doucement dans le silence tandis qu'Akihiro reprenait sur un autre sujet ;

- Je suppose que tu as d'autres choses à me dire pour m'avoir fait déplacer ici ? Ou était-ce seulement pour rassurer tes peurs et angoisses ?

          Il sourit, tout en regardant Harya. Cette dernière ferma les yeux et lâcha un petit rire nerveux entre ses lèvres étirées en un sourire en coin. Elle porta sa main droite sur son bras gauche, étalant sans gêne tout son sentiment de faiblesse. Elle avait perdu sa magie, perdrait très probablement des amis, et ne pouvait rien y faire. Elle se mordit la lèvre avant de forcer un nouveau sourire et de reprendre la parole ;

- Tu sais bien que je m'inquiète. Pour ce monde, pour son avenir... et évidemment pour toi. Ne va pas penser que je te pense faible, bien au contraire. Mais cela n'a épargné personne. Donc, oui, je te l'avoue, j'avais peur. Mais ça va. Tu as pu venir, tu tiens debout, donc c'est que ça va.

          Pour le coup, elle l'aurait bien enlacé, emportée par son enthousiasme ressuscité. Elle ne sut pas ce qui l'en empêcha. Leur adversité appartenait au passé, quand bien même leur amitié n'était que difficilement acceptée par ceux qui les connaissaient. Elle était tolérée car ils avaient vécu pas mal de choses ensemble, traversé beaucoup d'épreuves, mais ils n'en restaient pas moins des Gradés de factions ennemies. Les récents événements ne pouvaient pas déloger les vieilles habitudes et faire taire les rancœurs, visiblement. 

- On a bien des soupçons sur l'identité du ou des auteurs de ce crime mais on n'a pas de quoi former une équipe suffisamment bien bâtie et forte pour mener les investigations, sachant qu'elles nous conduiraient à la forêt des ronces. On pense que c'est l'oeuvre des faeries fous. Qui d'autre, de toute façon ? Tes hommes, bien que je ne les apprécie pas... on ne peut pas leur retirer leur intelligence. Ils sont au moins assez futés pour savoir que briser le cristal n'est profitable à personne... Mais les faeries fous... eux... quelle intelligence peut-on leur prêter, hein ?

          Harya gémit en posant les deux paumes des mains contre son front. Elle se laissa glisser le long du tronc d'arbre jusqu'à se retrouver assise. Elle enlaça ses propres genoux de ses bras et regarda droit devant elle. 

- J'en ai tellement marre, si tu savais, souffla-t-elle. 


          Elle tourna la tête vers Akihiro et son regard rencontra de nouveau le sien. 

- Ne t'en fais pas, je ne t'ai pas fait venir pour que tu m'entendes me plaindre pendant quinze ans. Mais je te remercie vraiment d'être venu... C'était... important pour moi de te voir. Considère... que tu me manquais. Mais cela ne va pas pouvoir durer longtemps. J'ai des obligations et je sais que toi aussi. Si tu tiens debout, tu dois gérer les autres, c'est comme ça... Désolée si je te retarde...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
517

Arrivée Arrivée :
02/05/2015

Age Age :
29

Localisation Localisation :
Quelque part.

spécialité spécialité :
Manipuler les gens

Division I mercenaire - Général

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Mar 27 Oct - 14:32

Harya VS Akihiro [II]




- Tu sais bien que je m'inquiète. Pour ce monde, pour son avenir... Et évidemment pour toi. Ne va pas penser que je te pense faible, bien au contraire. Mais cela n'a épargné personne. Donc, oui, je te l'avoue, j'avais peur. Mais ça va. Tu as pu venir, tu tiens debout, donc c'est que ça va.

Akihiro sourit, décidément, elle n'avait toujours pas changé, sauveuse de monde un jour, sauveuse du monde pour toujours, et cela faisait rire le mercenaire vêtu de blanc. D'un coté, il était lui aussi rassuré que la gardienne aille bien. Mais il se tut, répondant par son sourire habituel.

- On a bien des soupçons sur l'identité du ou des auteurs de ce crime mais on n'a pas de quoi former une équipe suffisamment bien bâtie et forte pour mener les investigations, sachant qu'elles nous conduiraient à la forêt des ronces. On pense que c'est l'oeuvre des faeries fous. Qui d'autre, de toute façon ? Tes hommes, bien que je ne les apprécie pas... on ne peut pas leur retirer leur intelligence. Ils sont au moins assez futés pour savoir que briser le cristal n'est profitable à personne... Mais les faeries fous... eux... quelle intelligence peut-on leur prêter, hein

- Certes. Mais qu'aurait à gagner un faeries fou ? Puisqu'ils ne sont pas des lumières... Cela me parait étrange que l'un deux a une volonté et une force aussi grande pour briser le cristal.

Harya n'avait pas tort d'un coté, mais de l'autre, cela paraissait vraiment étonnant pour le mercenaire. Peut-être une nouvelle vérification au sein des mercenaires était nécessaire.
Il sortit de ses pensées et vit Harya, se laisser tomber au pied de l'arbre. Par réflexe, il s'était rapproché d'elle, debout.


pour l'envol ! :
 


- J'en ai tellement marre, si tu savais, souffla-t-elle.

Akihiro la regarda en silence. Ses yeux chocolat croisèrent les yeux verts de la gardienne. Il repensa aux jours où elle était encore aveugle. Cela faisait un bon moment déjà.
Akihiro etait-il nostalgique ?
Où était-ce la situation si déplorable qui le faisait regretter d'anciens bons moments passés ?

- Ne t'en fais pas, je ne t'ai pas fait venir pour que tu m'entendes me plaindre pendant quinze ans. Mais je te remercie vraiment d'être venu... C'était... Important pour moi de te voir. Considère... que tu me manquais. Mais cela ne va pas pouvoir durer longtemps. J'ai des obligations et je sais que toi aussi. Si tu tiens debout, tu dois gérer les autres, c'est comme ça... Désolée si je te retarde...

- Harya.

Il la regarda intensément puis, après réflexion, s'abaissa à sa hauteur.
Il tendit sa main vers elle.

- Donne-moi ta main. Dit-il la voix calme et posée.

Il serra fortement sa main et se mit a sourire très rapidement. Il la tira en se levant, se retourna et se mit à courir, sans lui laisser le temps d'expliquer pourquoi. Sa cape volait au gré du vent, tout comme sa mèche de cheveux. Il se mit à parcourir les plaines, grimpant une légère cote, tira d'un coup sec Harya et se mit à la porter, comme un prince portant sa princesse et...
Il se mit à sauter.
Ses pieds ne touchaient plus le sol, après cette montée, se trouvait une pente, si raide qu'il courrait encore dans le vide. Puis la gravité fait qu'il retomba, serrant fortement Harya, toujours le sourire aux lèvres alors que cette dernière semblait quelque peu effrayé par la situation. Ses pieds touchèrent l'herbe fraîche de la pente et il se mit à glisser, de plus en plus vite pendant un bon moment. Il se remit à courir de temps en temps pour esquiver les rochers ou autres obstacles. Enfin, il sauta, emporté par la vitesse et s'arrêta. Il déposa délicatement Harya au sol, gardant un bras derrière ses épaules au cas où.

Il avança. Et montra à Harya son lieu favori. Un endroit calme et paisible où personne ne pouvait le déranger. Le paysage était fascinant et envoûtant, changeant sans cesse, mais gardait toujours la même beauté. Ce lieu... Akihiro pouvait y rester toute sa vie. Au centre se trouvait un très grand cerisier en fleurs, encerclé par des buissons aux fleurs variées et colorés.

Cependant.

Le grand brun perdit son sourire.

Son lieu, il ne restait que les branches mortes du cerisier en fleur, là où il passait des heures adossées au tronc, tenant une fleur dans sa main. Il ne restait plus rien, pas une fleur autour de cet arbre. Les pétales étaient au sol de ce dernier.
Lui qui espérait montrer un lieu ravissant à Harya. Harya qui avait retrouvé la vue...

- Je suis désolé... De t'avoir fait emmener dans un lieu aussi misérable que celui-ci...

Sa voix s'assombrissait.

Remplit de haine.

Il serra les poings, certes, il était du côté des mercenaires, mais la nature n'avait rien demandé, seuls les gardiens et faeries fou devait payer.
Il resta dos à Harya.
Lui qui voulait remonter le moral à Harya...



(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
1044

Arrivée Arrivée :
28/12/2014

Age Age :
21

Localisation Localisation :
Prison de Vorn Orgoloth

spécialité spécialité :
Facilité en agilité

Habitant d'Eldarya
En ligne

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Mar 27 Oct - 16:19

          Harya s'était agrippée à Akihiro. Les deux bras autour de son cou, ses cheveux voletant au-dessus de sa tête, elle avait écarquillé les yeux et sa voix la précédait encore dans le ciel, seul sillage de leur envol. Finalement, la jeune femme apprécia la sensation de descente. Elle colla son front à la tempe d'Akihiro tandis que l'une de ses mains venait se poser sur son autre joue. Elle souriait de toute ses dents, ravie de pouvoir profiter à nouveau d'un moment avec Akihiro. Ils avaient toujours fonctionné comme ça, de toute façon. Même si ce genre de comportements s'apparentaient davantage aux amants qu'aux amis, ces deux-là s'étaient donné un bon nombre de rendez-vous entre Vorn et Eel après que Harya soit retournée à ses racines. 


          Aaaaahh... Qu'est-ce qu'elle l'adorait. Tandis qu'elle regardait son profil animé d'un sourire qu'elle adorait aussi, elle se rappela de nombreux moments. Cet idiot de mercenaire adoré... Elle l'avait rencontré quand ce qu'elle avait ce jour-là appelé de la malchance l'avait frappée. Au final, c'était peut-être une aubaine. Cet ennemi de la veille était devenu son meilleur ami d'aujourd'hui. Elle passa ses doigts dans la chevelure brune de l'homme alors que le souvenir suivant lui sautait aux yeux. Le bal d'Eel. Ils avaient bien dansé ce soir-là ! Et puis ils s'étaient combattu avec hardiesse, à en mourir dans les bras l'un de l'autre. Mais ils avaient survécu tous les deux, ils s'étaient haï et adoré à la fois.
          Puis Harya avait été contrainte de rallier leur coalition et là une haine viscérale s'était installée entre eux... Puis elle l'avait compris. Et s'était mise à l'adorer tout simplement.


          Ahah ! Quelle sotte ! Elle pensait comme une jeune mariée !
          Elle se tapa mentalement sur le crâne avait d'entourer doucement la tête d'Akihiro entre ses bras, prenant bien garde à ne pas l'étouffer. Elle le couvrit de son regard bienveillant avant de fermer les yeux. Elle laissa le vent balayer sa chevelure jusqu'à ce qu'elle ressente le petit choc de l'atterrissage. Elle se fit déposer sur ses deux jambes et resta contre Akihiro. Quand elle le quitta des yeux pour observer l'endroit, elle fut surprise.

          Elle l'avait compris.
          Le monde était malade.
          L'arbre majestueux avait vraisemblablement perdu la vie il y avait peu. Le linceul de pétales se mouvait encore légèrement au sol. Le monde perdait ses couleurs. La jeune femme s'avança doucement, un poing sur sa poitrine et le regard effaré. Son regard fureta doucement dans chaque recoin du lieu, jusqu'à ce que la voix ténébreuse d'Akihiro ne résonne ;

- Je suis désolé... De t'avoir fait emmenée dans un lieu aussi misérable que celui-ci...

          Elle l'avait compris.
          Ce n'était pas ce qu'il voulait.
          Harya tourna vivement la tête vers Akihiro tandis qu'il la dépassait, le regard sombre. Une moue attristée s'empara du visage de la jeune femme tandis que son ami restait dos à elle. Son regard vert le couvrit de nouveau de tout le soutien possible mais elle finit par s'élancer vers lui. S'arrêtant près de lui, elle le regarda avec un air désolé. Puis ses bras se levèrent, ses mains se posèrent sur les épaules de l'homme avant de dégringoler le long de ses bras, tout en tendresse. Elle recommença mais ses mains descendirent en cascade dans le dos du mercenaire, cette fois. Puis elles s'attardèrent sur ses épaules, ses omoplates avant que Harya ne se colle finalement à son dos, l'enlaçant doucement. Ses mains vinrent se poser, l'une sur l'autre et à plat, sur le torse d'Akihiro au niveau de son cristal, le plus délicatement possible. Elle posa ensuite son oreille contre le dos de son ami et ferma les yeux.

          Elle ne pouvait pas le laisser comme ça. Il fallait qu'il se détende. Elle avait compris ses intentions et elle ne l'en remercierait jamais assez, elle en était sûre. Elle désirait tellement le protéger, en cet instant. Si elle le pouvait, elle l'aurait déjà ramené à Eel pour qu'il puisse se détendre. Les Gardiens auraient été trop amorphes pour réagir ou même le remarquer. Elle se serait occupée de lui comme elle adorait le faire avec les personnes qu'elle aimait. Et il sourirait. 




- Dis, tu me fais confiance ?

         Elle le quitta pour se mettre devant lui. Elle posa ses mains sur ses yeux en lui susurrant de les laisser fermés. Puis elle prit sa main dans la sienne et l'emmena avec douceur un peu plus loin, sur un versant de colline, non loin du cerisier. Elle se saisit alors de l'autre main d'Akihiro et lui murmura de se laisser faire. Ainsi, elle le mena à s'asseoir dans l'herbe. Puis elle s'assit à son tour et emmena doucement son ami pour qu'il s'allonge, la tête sur ses genoux.  

Ferme les yeux, Akihiro. Fais comme moi. Crée ta réalité. Oublie le monde deux secondes... Et imagine. Imagine l'endroit où tu veux être. Décris-le-moi, je suis avec toi... Tout va bien, Akihiro. Nous sommes assis tous les deux dans l'herbe sous un soleil radieux. Qu'est-ce que tu vois, Akihiro ? Raconte-moi...


        En disant cela, elle posa les doigts d'une main sur le visage du jeune homme. D'abord sur son front, ils descendirent doucement le long de sa tempe pour s'abandonner sur sa joue en un massage. Elle voulait tellement qu'il sache qu'elle était là pour lui. Elle se mit à regarder son visage tranquille tandis qu'elle passait ses doigts sur sa peau et ne put s'empêcher de sourire. Elle se pencha sur lui et déposa un baiser sur son front. Si elle pouvait faire passer un message, elle voudrait qu'il comprenne...


         A quel point je t'adore...


         Mais en avait-elle réellement le droit ? Fatalement, quelques souvenirs s'imposèrent à elle, comme une barrière infranchissable. Elle posa sa main libre sur son propre cœur, à l'endroit où chaque jour cette cicatrice lui rappelait qu'elle l'avait un jour trahi. Son propre visage se déforma dans une expression navrée et elle tut le premier sanglot qui voulait la faire tressaillir. 


          Elle passait son index sur les traits du visage d'Akihiro en se rappelant combien elle l'avait fait souffrir lors de cet événement malheureux et elle s'en voudrait toujours pour cela, elle le savait. Et elle se targuait d'être son amie ? Ridicule. Tout chez elle ramenait à la souffrance du jeune homme, pourquoi restait-elle près de lui si au fond, elle le ravageait encore plus ? Quelle égoïste faisait-elle... Même en ce jour, où il avait voulu lui faire plaisir, il n'avait pas pu, car le monde avait sombré. Si elle ne l'avait pas invité, s'il ne l'avait pas vue dans cet état pitoyable... il se serait préservé de ce deuil.





         Ses yeux s'embuèrent de larmes mais elle les essuya rapidement, ne voulait pas que son ami s'en rende compte. Elle n'avait pas le droit de pleurer ! Derrière la barrière de ses larmes, elle continuait à le regarder avec tendresse. 


- ... Akihiro... souffla-t-elle. 


        J'aurais voulu que tu saches... Que je veux te protéger... Même si je suis plus petite, plus frêle et plus jeune que toi... Tu m'es tellement cher, je veux te protéger... Même si je devais le faire de loin, car je sais que je t'ai fait du mal... Un mot et je pars, Akihiro. Un mot et je ne te regarderai que de loin. Un mot... et je cesserai de te causer du malheur...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
517

Arrivée Arrivée :
02/05/2015

Age Age :
29

Localisation Localisation :
Quelque part.

spécialité spécialité :
Manipuler les gens

Division I mercenaire - Général

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Mer 28 Oct - 19:29

Harya VS Akihiro [II]




PV a écrit:
200/200

darknes:
 



Alors voilà...
... Voilà a quoi résumait ce monde.

Akihiro fut alors coupé, comme s'il n'en faisait plus partit. Il entendait comme un sifflement, un ultrason entrer dans l'une de ses oreilles et faire l'intérieur de sa tête.
Longtemps...
Très longtemps...

Il revenait cependant quelque fois à la réalité, mais vaguement. Il pu entendre un autre bruit, non, un autre son, beaucoup plus mélodieux, et rassurant. Il voulait réagir, regarder Harya, l'emmener ailleurs. Cependant, son regard était toujours posé sur cet arbre.
Qui n'était surement plus de ce monde.

Alors qu'il se perdait peu à peu, entrainé par cette rage contre un ennemi invisible, il fut sauvé.
Par un ange ?
Non.
Mais cela n'en était pas loin.

Il cligna plusieurs fois des yeux. Il était... Allongé ?
Il posa sa main au sol et arracha avec rage l'herbe qui s'y trouvait.
Il se sentait bien auprès d'elle, mais.

Mais.

Au fond de lui.

Ça n'allait pas.

Cette sensation, il l'avait déjà ressentit, mais aujourd'hui, c'était différent, beaucoup plus intense beaucoup plus grand.
Beaucoup plus terrifiant...

Il se redressa rapidement, dos a Harya et posa ses mains sur ses oreilles. Il se recroquevilla peu à peu sur lui-même réussissant cependant a lâcher ces quelques mots :



"Harya... Dés-... Va t'en..."


Il se laissa tomber en avant, posant sa main droite sur le sol, agrippant fermement la terre. Une goutte de sueur perla sur sa joue. Il respira de plus en plus vite.

Qu'est-ce... Qu'il m'arrive ? Pensa-t-il.

Il commençait involontairement à respirer de plus en plus vite, sa vision se troublait par moment. Il se retourna lentement vers Harya puis d'un coup, très rapide, posa ses mains sur chaque épaule de la gardienne.

- Harya ! Va-... Va-t'en...

...

- S'il te plaît. Finit-il par une voix rauque.

Puis, alors qu'elle commençait à reculer, le grand brun se laissa tomber au sol.

Il se redressa, lentement, très lentement. Puis regarda Harya, droit dans les yeux. Avec un sourire carnassier sur les lèvres.



"Cela faisait longtemps dit moi, petit ange..."



Ce n'était pas Akihiro qui avait parlé, mais son coté démon.
Son œil gauche n'était plus le même, il était rempli de noir, sombre et se rependait comme se repend le venin.
Vite et douloureusement.

Le mercenaire se leva, difficilement, agrippa sa main droite avec sa main gauche et commença a reculer, fuyant Harya. Or, ses pieds commençaient a ne plus répondre.

" Qui est agaçant celui-là !"

- O-Ordure...

"ahah... AHAHAHAHHAHAHAHHA !!!! N'EST-CE PAS ? PAUVRE INCONSCIENT ! COMMENT OSES-TU ME REJETER AINSI ! SANS MOI TU NE SERAIS JAMAIS DEVENU UN GENERAL, AKIIIHIIIROOOOO !!!"

- Argh !...

Akihiro tomba et commença a crier, alternant entre un rire sadique, violent et a la souffrance. Il ne devait pas se laisser faire, pas par ce démon qu'il n'avait pas encore réussi a contrôler totalement. Il s'était entraîné longtemps et dur pour en contrôler une partie : recouvrir son corps d'une substance blanche décuplant sa force. Mais depuis, a force d'utiliser ce mode, il avait beaucoup de mal à contrôler cet esprit et cet être malfais-



"Que dis-tu narratrice... Un être malfaisant ? Moi ? ahahah"



...

Il se mit a rire sournoisement, montant dans les aigues. Cela devenait insupportable et surtout incontrôlable pour le mercenaire qui...
Qui n'était plus là.

Après plusieurs minutes à se débattre, le mal prit le dessus.
L'homme se releva, droit, la tête haute. Ces deux yeux étaient noirs et son regard effrayant.
Il craqua son cou, le sourire aux lèvres.



"Je n'ai toujours pas accepté ce que tu m'as fait subir... Et je compte bien arranger tout cela."

" A MA manière et non pas par celle d'Akihiro"



On pourrait penser que c'était Akihito, mais non, il avait toujours les mêmes vêtements, les mêmes cheveux, son sabre était là, mais ses yeux... Sa voix...

Il marcha lentement vers elle.
Près à assouvir sa vengeance.

Il leva sa main droite et posa ses doigts sur la joue d'Harya et de ses ongles, lui entailla la peau. Le démon rapprocha son visage de la gardienne, comme s'il était prêt à lui embrasser le nez et lui murmura ses mots sombres.



" Je ne suis pas le même que la dernière fois, mon ange..."



Il lui tira l'oreille gauche vers le bas et approcha ses lèvres de cette dernière pour lui sursurer :


" Je vais te montrer toute la majestueuse puissance que je possède, mais, pas de suite, ce ne serait pas drôle..."


Il recula, pencha la tête sur le côté et dévisagea la gardienne de haut en bas.



"C'est vrai que tu es petite... Cela te rend encore plus craquante..."



Il sourit.

Puis, peu de temps après, s'avança une seconde fois vers elle, toujours se sourire incompréhensible sur les lèvres et lui donna un violent coup de poing dans l'abdomen.
Il perdit son sourire.
Son visage devenait alors beaucoup plus froid et effrayant.
Troublant...
Car l'on pouvait grandement penser que c'était Akihiro...
... Aux yeux du démon



(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
393

Arrivée Arrivée :
17/01/2015

Gardien de l'Etincelante

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Mer 28 Oct - 19:29

Le membre 'Akihiro' a effectué l'action suivante : Action

'Attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
1044

Arrivée Arrivée :
28/12/2014

Age Age :
21

Localisation Localisation :
Prison de Vorn Orgoloth

spécialité spécialité :
Facilité en agilité

Habitant d'Eldarya
En ligne

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Jeu 29 Oct - 0:29

187 / 200



- Harya ! Va-... Va-t'en...


           ...


- S'il te plaît. Finit-il par une voix rauque.


          Son souffle gronda comme un tonnerre lointain, prémice d'un danger dont la proie s'était de toute façon rendue compte beaucoup trop tard. 
          Ces murmures avaient tellement de quoi blesser, pourtant la jeune femme comprit que ces paroles, ces quelques mots, avaient de l'ampleur. Elle le ressentait au plus profond d'elle, Akihiro voulait la maintenir loin de lui pour quelque obscure raison... Obscure, oui, c'était très certainement le terme le plus approprié pour définir l'horreur qui la saisit à la gorge l'instant d'après, lui rappelant un horrible souvenir. Elle se mit à suffoquer tandis que la pression tout autour d'elle se matérialisait peu à peu, devenant palpable. La blanche passa ses deux mains à son cou comme pour se protéger, ne comprenant pas ce qu'il se passait. Pourquoi ce souvenir remontait à la surface ? Pourquoi diable se souvenait-elle du moment où Akihiro faillit lui briser sa vie par strangulation, en même temps que son petit cou fragile qui n'avait pas fait le poids face à sa satanée poigne ?
          Satanée. Satanée, satanée...
          Oui, par moment Akihiro avait tout des plus grands démons.


          Alors pourquoi en cet instant, la personnalité d'Akihiro semblait-elle avoir volé en une myriade d'éclats ? Pourquoi Harya sentait que cela allait rapidement la transpercer ?
          Elle le sut bien vite.


          L'atmosphère changea subitement. Le monde, déjà morne, sembla s'assombrir davantage, plongeant la demoiselle dans un univers différent, aux couleurs d'un coeur animé par une vieille rancoeur. Il avait veillé longtemps sur la flamme de sa vengeance, Il l'avait dorlotée avec tout l'amour dont cet abject personnage était capable, Il avait couvé son irrépressible envie de faire souffrir, la laissant arriver à maturité, pour finalement attendre que le tout puisse éclore à l'intérieur-même d'Akihiro. 
          C'était ça.
          C'était lui.


- Cela faisait longtemps dit moi, petit ange...


          Harya écarquilla les yeux et son visage se mura dans une crainte immense. Autant dire que c'était mal parti. Elle n'avait pas retenu la leçon. 
          Elle étouffa son gémissement craintif tandis qu'elle demeurait là, figée. Incapable de bouger. Comprenez bien, mes bons amis... La peur s'est immiscée en elle. Cette pression malsaine qui se dégageait du Mal, de ce démon roucoulant sous le plaisir de faire souffrir, jubilant déjà à l'idée de prendre sa revanche tant méritée... Elle s'insinuait dans les viscères de la jeune femme, la saisissait à la gorge comme pour l'étrangler. C'était la signature du Vilain, la strangulation. Imaginez donc, imaginez-le... Il aurait pu réussir à être libre, faire sa première victime... Il l'aurait tuée sous les regards ébahis de centaines personnes ! Des centaines de personnes ! Pour l'acclamer ? Ahah ! Sornettes ! Vous, futiles fadaises qui brillez en belle société, qu'est-ce que vous comprenez ? Vous n'êtes point assez démoniaque, vous ne sauriez comprendre. Lui, ce qu'il veut... Il l'a toujours très bien résumé... Et dans la petite mémoire devenue parfaite de Harya, ces dires refirent rapidement surface...


Qu'as-tu fait jusqu'à présent face à cette force ? RIEN ! Tu n'as fait que pleurer et trembler ! Tu as connu ce qu'étaient la crainte et le sentiment d'impuissance ! Bientôt, tu connaîtras celle de la souffrance, de la douleur... Et je me ferai un plaisir de t'apprendre la mort. Ainsi que le désespoir. Je jouis face à ces émotions ~ Montre les moi... Je veux voir les traits de ton visage se transformer...


         Un démon qui tenait ses promesses... Ce démon qui lui avait promis la connaissance de tout ce qui effrayait une personne. Il semblait qu'il n'avait pas raté son coup... Et si tentait qu'il était venu terminé sa besogne, ce charognard devait bien avoir de quoi l'emmener plus bas que terre, la transformer... en une coquille vide. Allait-il bouffer son esprit comme une bête sauvage, la blesser, faire couler son sang, rire aux éclats, ou juste finir ce qu'il avait toujours voulu faire avant de se disperser en palabres et querelles ? Il avait rencontré Harya sur une tentative de strangulation... Allait-il s'affairer à ce que...
         Harya en ait le souffle...
         COUPÉ ?!


         La respiration de la jeune femme se faisait de plus en plus sacchadée, tendrement... Tandis que la peur se faisait lancinante... Elle la berçait, tendrement, en lui disant que tout allait mal se passer. Elle avait peur ? À raison. Elle était sur le point de tout perdre. Tout allait s'écrouler, dans un petit instant... Doucement... Et elle n'en perdrait pas une miette. Et comme un capitaine de navire, on allait s'affairer à ce qu'elle soit la dernière à quitter la barque de l'horreur. C'était la première fois qu'elle voyait, à proprement parler, ce démon qui possédait son si précieux ami. Ah... Peut-être aurait-elle mieux fait de ne jamais revoir... ou tout simplement de passer définitivement l'arme à gauche quand elle en avait eu l'occasion. Cela ne l'aurait plus dérangée après tout...
         Elle aurait été trop MORTE pour être dérangée !


         Petit ange... 
         Harya agrippa sa propre tignasse entre ses doigts extatiques. Elle était terrorisée, le démon avait réussi son coup ! Mais ce n'était pas assez, il fallait qu'il s'amuse avec sa pauvre petite proie... Le lapin blanc et le charognard avide de cher fraîche. 
         Il allait lui en refiler, d'la série noire !


- Qu'il est agaçant, celui-là !


         Harya releva la tête et nota qu'Akihiro s'était reculé. Leurs regards se croisèrent une nouvelle fois et malgré toute la peur qui inondait le corps de Harya et tentait de la noyer dans un flot torrentiel de crainte, elle comprit qu'il essayait encore de la protéger. De la préserver de cette chose qui avait grandi en lui, qui nourrissait une haine viscérale envers son amie. Il insulta ce qui tentait de réaliser le coup d'état dans cette enveloppe charnelle. Finalement, il semblait qu'Akihiro capitulait dans la douleur, prostré à genoux, sa voix oscillant de façon démente entre le rire machiavélique et ses hurlements de douleur. Et Harya le regardait, effaré, les larmes déjà au bord des yeux, ne sachant pas quoi faire, ne parvenant pas à bouger.
         Elle ne bougea pas non plus quand il se releva, le regard nimbé du noir du désespoir. Derrière la vitre de sa conscience s'étendait vraisemblablement le chaos... Et Harya ?
         Elle avait peur...
         Tellement peur...


- Je n'ai toujours pas accepté ce que tu m'as fait subir... Et je compte bien arranger tout cela. À MA manière et non pas par celle d'Akihiro.


         Il semblait roucouler. Il lui promettait monts et merveilles, une ascension dans l'horreur comment elle n'en aurait jamais eu... Et une descente aux Enfers, un terminus où elle aurait l'obligation de se damner jusqu'à la fin des Existences. Une fois arrivé à sa hauteur, il posa ses doigts sur la joue de la jeune femme. D'abord douce, cette caresse devint le premier acte du cauchemar quand il empoigna le pas de son visage, n'hésitant pas à percer sa peau des ongles d'Akihiro. 
         Harya allait se faire tuer.
         Par "Akihiro".


- Je ne suis pas le même que la dernière fois, mon ange, susurra-t-il en approchant son visage. 


        Harya n'eut d'autre choix que de confronter son regard à celui du démon. Celui-ci lui souriait en étant parfaitement satisfait de ce qu'il se passait. Il la força ensuite à se baisser, s'incliner devant lui en la tirant par l'oreille. Il approcha ses lèvres vénales du pavillon auditif de Harya et murmura calmement tandis qu'elle fermait les yeux brusquement en poussant une plainte aigue ;


- Je vais te montrer toute la majestueuse puissance que je possède, mais, pas de suite, ce ne serait pas drôle... C'est vrai que tu es petite... cela te rend encore plus craquante.


         Pendant qu'il parlait, son souffle dans le cou de Harya ne fut qu'une "coquetterie" avec laquelle habiller la peur qui était profondément ancré dans le coeur de la jeune femme. Oui, elle le craignait, il la dominait complètement, autant physiquement que mentalement. Quelle tristesse. Harya ne parvenait pas à faire quoique ce soit pour se sortir de ce cercle infernal  - de cet Enfer, tout court ! - et si tant était qu'elle amorçait une tentative de remontée à la surface, il lui appuyait sur la tête avec hardiesse et un plaisir malsain sans cesse renouvelé. Il la trouvait craquante ? Par l'Oracle, quelle horreur... Qu'est-ce qu'il allait lui faire ?


         Elle le sut bien vite.
         Cette douleur qu'elle ressentit dans l'abdomen... Elle tressauta sur le coup, pendue l'espace d'un instant à ce poing qui venait de compresser ses organes. Elle cracha de la bile, horrifiée, avant de glisser sur le côté et de heurter le sol. Sous le regard du démon qui s'abattait comme des coups de trique, Harya, face à terre, tourna lentement le visage vers lui. Son regard faible se miroitait sans grand peine dans celui de l'Autre, lui renvoyait le reflet de tout ce qu'elle était misérable. Elle réussit néanmoins à rouler pour s'éloigner de lui et de ses coups. Elle se releva, pantelante et s'éloigna, un pied derrière l'autre, avec la mollesse d'un bériflor. 


          Elle avait les mains devant elle, les doigts arqués, comme si elle voulait saisir quelque chose, ou tout du moins pour empêcher qu'on ne la saisisse. Mais alors qu'elle reculait, tentant d'échapper au démon, elle se rappela d'autre chose...


           C'était Akihiro.
           Lui qui souffrait.
           Lui qui subissait.


           Harya regarda le démon face à elle et chercha à voir Akihiro. Elle avait besoin de ressentir qu'il était toujours là, quelque part. 


           Ce valeureux guerrier...
           Son si précieux ami.
           Celui qui lui souriait sincèrement. Aaaah... ses beaux sourires. 
           Le démon souriait.
           Elle repensa à ce qu'ils avaient vécu ensemble, Akihiro et elle. Leurs nombreuses entrevues en secret, à l'abri des regards de Vorn et d'Eel. 
           Le démon l'étranglait.
           Son désir accru de protéger d'Akihiro.
           Le démon l'étranglait.
           Tout ce qu'elle ai- le démon l'étranglait.
           Le démon l'étranglait.


           ...
           Harya se laissa tomber à genoux. Elle resta droite, les deux genoux à terre, tandis qu'elle fixait le démon, son regard ayant emprunté à la fois à la peur et à la haine. Déjà ses joues étaient balafrées par les larmes. Un moment passa, ou peut-être deux, avant que la jeune femme ne craque finalement. Elle se mit à sangloter, fermant les yeux. Elle se recroquevilla en avant, ses bras croisés sur sa poitrine, ses mains empoignant le bras d'en face... Elle semblait avoir fait le saut de l'ange dans la mer du désespoir.


- Rends-le-moi... Rends-moi Akihiro... Je te demanderai bien si tu étais disposé à le laisser revenir à lui si je te laissais me tuer mais... S'il revient dans un monde où il m'aurait tuée d'une façon ou d'une autre... tu reprendras le dessus, tu ne tiendras aucune promesse... Alors... Rends-moi Akihiro, je t'en supplie...


           Une telle demande... 
           La demande de Harya prosternée devant un démon, les larmes aux yeux.




Dernière édition par Harya le Jeu 18 Fév - 21:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
517

Arrivée Arrivée :
02/05/2015

Age Age :
29

Localisation Localisation :
Quelque part.

spécialité spécialité :
Manipuler les gens

Division I mercenaire - Général

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Ven 30 Oct - 18:05

Harya VS Akihiro [II]




Musique Angel Of Death:
 


Rien n'a d'importance.

Ces animaux... Sauvages ou apprivoisés..
Cette nature repoussante...
Ces fleurs...
Ces forêts...

Cet arbre au beau milieu des plaines...

Tout cela n'a d'importante, seule le pouvoir compte !
Ainsi que la haine, car c'est grâce à la haine que l'on dépasse ses limites et devenons plus fort.
Oublions les sentiments, la joie, le bonheur, le courage, la foi... Et l'amour ! Qui ne nous font que ralentir dans notre conquête de la puissance !
L'homme n'a soif que de pouvoir...

Oublions ce dieu de la justice et acclamons la divinité funeste !






Le démon, il était là, revenu des profondeurs de l'âme du mercenaire impuissant.
Il fut entouré d'une étrange aura, sombre, malfaisante. Tout autour de lui semblait être absorbé. L'herbe verte fanait et sombrait dans les tons marron, les fleurs fanaient alors qu'elles resplendissaient il y a une seconde. À chaque pas, le sol semblait fondre et noircir, on pouvait distinguer chaque pas.
Il rependait le chaos et la vengeance.
Nous l'avions bien comprit.
L'âme du pur mercenaire noircit minutes après minutes, effaçant tout espoir.
Tout.

Et sa première victime fut cette gardienne.
Ou plutôt la seconde, car Akihiro avait payé cher, il pensait qu'acquérir cette pierre n'aurait aucun inconvénient.
L'Homme en armure, lui avait confié ce pouvoir, il le surveillait à chaque mission. Avec Notem dans les montagnes, les plaines avec l'ange, dans le vieux temple et pleins d'autres fois encore. Ce n'était pas pour rien.

Il la regarda, toujours ce sourire sinistre parcourant son visage, comme il était grand...
Elle tomba.
Elle craqua.
Et se mit a pleurer...

La satisfaction du démon augmenta, quoi de plus plaisant à voir qu'une jeune fille trembler de peur, alors qu'il n'avait rien fait ?
Oui rien, il ne l'avait fait aucun mal, aucune blessure, juste une coupure sur la joue.
Et l'ange s'était affaissé, rabaissé. Elle avait perdu.
Déjà ?
Il pesta.

Et alors qu'elle se replia sur le peu d'espoir qui lui restait, elle se mit à lui parler :

- Rends-le-moi... Rends-moi Akihiro... Je te demanderai bien si tu étais disposé à le laisser revenir à lui si je te laissais me tuer, mais... S'il revient dans un monde où il m'aurait tuée d'une façon ou d'une autre... tu reprendras le dessus, tu ne tiendras aucune promesse... Alors... Rends-moi Akihiro, je t'en supplie...



"Tu veux vraiment Akihiro ?"



Dit-il sérieusement, reprenant un visage sans expression. Son sourire avait disparu.

Il attendit ensuite la réponse de la jeune fille. Il s'attendait bien évidemment qu'elle le supplie encore une fois puis, soudain,
Posa son index sur ses propres lèvres.
Chhhhhhhhut....


Puis


Il se mit a sourire de plus belle




" MAIS JE SUIS AKIHIRO ! AHAHAHAH !!! NOUS NE FAISONS QU'UN, NE VOIS-TU DONC PAS ?! QUI SE TROUVE EN FACE DE TOI ?!!! AHAHAHHAA!!!!"




Il s'élança dans une longue période de rire exorbitant et terrifiant. Il se foutait d'elle. Sérieusement ?
On ne lui avait jamais fait ce genre de chose, demander quelque chose de si stupide ! Alors qu'il venait tout juste de remonter à la surface ! Elle espérait lui céder Akihiro ?

Elle avait donc perdu tout espoir ?
Bien, fascinant, enrichissant...
Il s'arrêta de rire et se remit à la regarder.



"Comme c'est dramatique..."



Un pas...
Une trace noire sur le sol.



" Tu devrais être heureuse... D'être la première à me voir une fois... Mais surtout chanceuse..."



Trois pas...
Il craqua toutes ses articulations.



"...D'ÊTRE ENCORE EN VIE POUR ME VOIR UNE SECONDE FOIS, HARYA !!!!"



Il écarta ses pieds, ayant une position stable, les bras le long du corps, il se concentra et son aura malfaisante se décupla, créant une onde invisible. Le vent souffla donc plus fort.





Le visage d'Akihiro...
... Il y avait une fissure noire partant de son front droit jusqu'au-dessous de son œil droit...


(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
1044

Arrivée Arrivée :
28/12/2014

Age Age :
21

Localisation Localisation :
Prison de Vorn Orgoloth

spécialité spécialité :
Facilité en agilité

Habitant d'Eldarya
En ligne

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Ven 30 Oct - 20:40

Un ami, c'est celui qui voit clair en vous,
et qui continue d'admirer le spectacle
Profiler_Appv0.3.0.1
En cet instant, tout ce que voulait Harya, c'était le protéger. Le sortir de ce cauchemar, peu importait le moyen. Même si elle devait disparaître de sa vie pour ça. Elle serait prête à tout pour le libérer, même si elle était littéralement ravagée par la peur.
Harya
AKIHIROOOOO !
Age : 20
Occupation : ...
Interests : Sauver Akihiro
More
About Me


- TU N'ES PAS AKIHIRO ! Hurla Harya d'une voix enrouée de colère et de sanglots.


        Elle avait hurlé sans réfléchir, sans prendre le temps de penser aux conséquences de son irrévérence. Sa soumission était bien disgracieuse, un véritable plaisir pour le démon, mais elle était surtout incomplète. Même tétanisée, Harya avait encore et toujours eu de la ressource.


- Tu devrais être heureuse... D'être la première à me voir une fois... Mais surtout chanceuse...


        Harya fronça les sourcils et passa sa main contre ses yeux, chassant ses larmes.


- ... D'ÊTRE ENCORE EN VIE POUR ME VOIR UNE SECONDE FOIS, HARYA !!!!
- T'AVOIR EN FACE DE MOI N'EST QU'UNE AUBAINE POUR ENFIN TE SUPPRIMER ! J'AURAIS DÛ LE FAIRE LA PREMIERE FOIS ! J'AURAIS DÛ UTILISER MON HERITAGE ET INCINERER TON ÂME, QUITTE A EN CREVER ! AKIHIRO N'EN N'AURAIT PAS SOUFFERT A L'EPOQUE IL-... Il me haïssait.


Malheureusement ou heureusement, les choses avaient changé. Akihiro et Harya étaient devenus de très bons amis. C'était un excellent changement, un véritable puits à délicieux souvenirs. Toutefois, elle avait également perdu ses pouvoirs entre temps. Ces mots étaient de très belles frasques, de la provocation vide, sans rien derrière. Elle ne pouvait pas combattre le démon. Si elle l'attaquait, elle serait celle qui serait blessée. Sa magie offensive disparue, à l'instar de la défensive et de celle qui lui permettait d'infliger des coups physiques.
        Elle s'en souvenait de manière très floue, mais elle avait réussi à chasser le démon, il fut un temps. Lors de leur premier combat. Sa magie, si puissante à cet instant, l'avait forcé à dormir jusqu'à ce jour.
        Malheureusement, les choses avaient changé. La Nature s'était dégradée, la nature d'Akihiro aussi. Il était devenu un parfait réceptacle à cet être de haine qui de par sa simple présence limait le monde autour de lui. Harya devait faire attention à ne pas plier un genou, ne pas prêter allégeance aux promesses de torture du Vilain. 


       Il aurait été beaucoup plus sage de fuir, même si elle savait qu'elle ne pourrait pas le faire bien longtemps. Toutefois, elle n'essaya même pas de sauver sa peau. Son ami était là, face à elle, en train de se faire bouffer intérieurement par cette sale petite pute de démon. 


       Que faire ?
       Elle ne pouvait pas l'abandonner. Elle le lui avait promis, pas question de le trahir une seconde fois. Ni par le biais de la mort, ni par celui de la fuite. Mais voilà, en ce jour elle était faible, ses membres tremblaient, elle était au sol face au démon dont la pression spirituelle était aussi monstrueuse que le monstre lui-même. Son regard était plus hargneux que désespéré désormais mais elle en était toujours au même point, elle ne savait pas quoi faire, elle était impuissante. Tellement impuissante.


       Elle se mordit la lèvre inférieure. 


- Pourquoi ? Demanda-t-elle enfin. Pourquoi te sens-tu obligé de voler la vie de quelqu'un pour exister ? Tu es le plus pathétique d'entre nous, Chose. Et c'est quoi l'histoire ? Tu me hais, c'est ça ? C'est pour ça que tu es là, pour supprimer mon existence ? Je peux disparaître de ta vue, disparaître de la vie d'Akihiro si tu le libères ! Ce corps ne t'appartient pas, sale voleur.


Fiche by Dev Nerd Girl




Dernière édition par Harya le Jeu 19 Nov - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
517

Arrivée Arrivée :
02/05/2015

Age Age :
29

Localisation Localisation :
Quelque part.

spécialité spécialité :
Manipuler les gens

Division I mercenaire - Général

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Mer 11 Nov - 14:12



Akihiro VS Harya








Le temps...
Le temps passe vite, tous comme les bons moments.
Mais il peut durer longtemps, comme les mauvais moments.
Le temps est une source de cohésion, d'ordre, il permet au monde, une vie dans des conditions plus ou moins calculé.
Un temps, nous faisions ceci.
Un temps, nous faisions cela.
Puis, tous ces moments se retrouvent coincés dans un passé.
Dans des souvenirs... Longtemps enfouies...
... Ces souvenirs, ces successions d'événements bons ou mauvais, et, en particulier, cet ensemble d' événements malheureux qui affectent l'existence humaine...

Refont surface.







T'éliminer, est juste un amuse-bouche de ce que je prépare à faire. Disons plutôt, que tu es tombée malencontreusement sur mon chemin. Tu n'es pas mon objectif principal.



Tu es plutôt...



Il sourit, son regard noir pouvait plonger le vôtre dans les abysses les plus profonds et terrifiant. Sa cape voletait légèrement, comme si elle voulait s'échapper elle aussi, du démon qui le portait.




Un cadeau de bienvenu.




Il soupira ensuite, comme si quelque chose l’embêtait. Il se rapprocha de la gardienne, lentement, mais le pas lourd.




Ce fut un plaisir de voir ce visage pur changé à ma venue. Mais, je commence à me lasser d'attendre.




Il passa une de ses mains dans ses cheveux. Sa peau semblait avoir changé. Elle était devenue blanche, pale sans aucune raison. Il avait toute l'apparence d'un homme mort. Ou d'un homme dont on a volé son âme, sa vie.
Que faisait Akihiro ?

Que devenait-il lorsque ce démon prenait possession ?

Voyait-il toute la scène ?

Même les sciences les plus avancées ne pouvaient l'expliquer. Cet homme. Un détail échappait à la science.

Lequel ?



Il s'arrêta. Il se mit soudain à avancer sa main droite vers le front de la gardienne. Cette main avait le même geste qu'Akihiro faisait pour donner une pichenette amicale à Harya.
Mais cette main avait une fin bien opposée.
Ses longs doigts se contractèrent pour former un pistolet, comme faisaient les enfants lorsqu'ils jouaient les shérifs et les bandits.
Une boule d'énergie de la taille d'une balle de golf se forma. Elle était sombre, dans les ton noir ou violet foncé et brillait d'énergie malfaisante.




Harya.




Les arbres du cerisier se mirent à grincer sous l'effet du vent.




J'aurai dû serrer ma poigne d'un coup sec ! Au lieu de prendre du plaisir. Mais je n'en suis pas déçu.




La boule d'énergie s'intensifia d'une lueur sombre, comme s'il absorbait la moindre source lumineuse.




Bon voyage dans l'autre monde !




Il sourit et la regarda avec un regard meurtrier. Bien que ses yeux soient imprégnés de noirs refaisant ressortir les pupilles devenues blanches, on pouvait observer une faible lueur. Une lueur de vie, d'espoir, mais cependant impossible de l'amplifier plus, de la protéger du mal.

N'oublions pas, la cicatrice sur son visage qui commençait à se recouvrir d'une substance blanche bien connue, il fut un temps.

Tout semblait noir autour.



Il tira.



Sa main s'éleva, quittant le front, la trajectoire. Il se mit à reculer loin, évitant l'impact agressif qui se produisit. La petite boule d'énergie avait totalement changé et s'était mise à grossir formant une monstrueuse demie-sphère démesurée.

Le lieu se transforma en un terrain sans vie ou presque.

Mais restera dans les souvenirs...




(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
393

Arrivée Arrivée :
17/01/2015

Gardien de l'Etincelante

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Mer 11 Nov - 14:12

Le membre 'Akihiro' a effectué l'action suivante : Action

'Attaque' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
1044

Arrivée Arrivée :
28/12/2014

Age Age :
21

Localisation Localisation :
Prison de Vorn Orgoloth

spécialité spécialité :
Facilité en agilité

Habitant d'Eldarya
En ligne

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Mer 11 Nov - 21:06

Un ami, c'est celui qui voit clair en vous,
et qui continue d'admirer le spectacle
Profiler_Appv0.3.0.1
Harya avait une arme dangereuse braquée sur sa tête, un instrument de mort qui n'était pas sans lui rappelé ce qu'elle avait vécu il y avait pas si longtemps que ça. Pourtant, Akihiro savait ce qu'il s'était passé et il en avait souffert. Une cicatrice sur le coeur de Harya était le stigmate de cette souffrance et de la difficulté qu'il avait rencontré pour s'en remettre. Pourtant, le démon, lui, appuyait là où ça faisait mal.
Harya
Un baiser glacé
Age : 20
Occupation : ...
Interests : Sauver Akihiro
Il m'a semblé que je mourais
Je sentais son plaisir naître dans l'hypothèse de ma disparition
 
 
 

          Un cadeau de bienvenue...
          Cela sonnait plutôt bien.
          C'était tout ce que Harya était capable de se dire alors qu'elle expérimentait, consciemment cette fois, le fait d'avoir une arme braquée sur son front. Elle regardait le démon au-dessus de cette main, en silence, attendant que vienne la sentence. Est-ce qu'il se rendait compte ? Est-ce qu'il prenait un plaisir intense à sciemment choisir une gestuelle qui rappelle de douloureux souvenirs ? Avait-il vu cette balle transpercer sa poitrine ?
          Connaissait-il la douleur d'Akihiro face à cet événement ?
          Le choisissait-il en connaissance de cause ?
          Ou était-ce le hasard qui faisait des coups de pute aux deux amis ?

          Le coup du démon partit finalement et c'était une descente aux enfers qui était promise à Harya, horrible à en devenir fou, avec pour cadeau de bienvenue une ascension démentielle d'une douleur à faire se lever les morts. Il lui semblait que cette sensation, lancinante et perfide, se glissait dans chaque repli de ses muscles. Dans chaque parcelle de sa peau, dans chaque bribe de son esprit traumatisé. 
           Elle ne sut pas ce qui lui arrivait. Elle ne le comprendrait sans doute jamais. Le bruit l'entourait, l'enlaçait, la déchirait, la tirant de part et d'autre de son esprit affolé. Tiraillée par les démons de ses souvenirs, malmenée par celui qui avait volé ce qu'elle aimait le plus au monde...

           Elle attrapa sa tête dans ses mains, perdue entre deux mondes. Ses ongles s'enfoncèrent dans sa propre peau, agrippant dans leur machination saccadée les mèches de cheveux avec lesquelles il avait l'habitude de jouer quand il s'ennuyait ou qu'il voulait taquiner la demoiselle.
           Ah ! Vils souvenirs ! Cessez !
           Cessez donc !
           Arrêtez !
           Arrêtez ! Arrêtez ! ARRÊTEZ ! Stoppez cette mascarade ! 
           N'importunez plus la jeune demoiselle ! Quelle est faible ! Quelle est mignonne ! Quelle est triste !
           Oui, quelle tristesse ! Quelle ignominie ! Quelle infamie !
           Maudit sois-tu, Akihiro ! AH ! Vilain garnement ! Tu es mauvais ! Pourquoi tu t'es accroché ?! Pourquoi ?! Tu sais ce que tu es ! Tu sais qui elle est pour toi ! Tu sais comment tu as souffert ! Tu sais comment elle t'a fait souffrir ! Mais tu t'es accroché ! Misérablement, tu t'es accroché ! Parce que tu refuseras toujours de l'admettre, mais cette femme, cette petite rose qui n'est épineuse qu'avec ceux qu'elle souhaite chasser, tu l'adores !
           Mais tu n'as pas su la protéger ! Tu t'es laissé avoir alors qu'elle déposait sur toi sa tendresse en de multiples caresses ! Tu es un incapable ! tu laisses le démon détruire ce que tu aimes le plus ?! Quel lâche ! Tu es immonde, Akihiro !
           Dis-moi pourquoi !
           POURQUOI EST-CE QUE TOUT CE QUE TU AIMES T'EST ARRACHE PENDANT QUE TU JOUES LES SPECTATEURS OISIFS ?!

           Harya serra sa main, empoignant la terre qui soutenait son corps devenu lourd. Le visage contre terre, le corps entièrement étendu au beau milieu de la crevasse créée par l'attaque du démon...
           Elle était en vie. 
           Il lui semblait que son corps était brisé en des millions de petits bouts parsemés, disséminés aux quatre coins du désespoir. À moins que ce ne fut son âme. Un corps brisé, cela ne pouvait pas bouger. Une âme brisée... ça faisait bouger sans but.
           Harya était un fantôme. 
           Elle força sur son avant-bras pour se relever lentement. Elle toussa de nombreuses fois, face à la terre, soutenue fébrilement par ses deux bras repliés. Mais bientôt, sa toux se transformait en un grondement rauque, un râle sordide et guttural.
           Et elle vomit son sang.
           Le liquide visqueux se déversa au sol, mouillant les coudes de la jeune femme, longeant les bras de cette dernière, tâchant ses mains. Alors qu'elle se relevait encore un peu, le reste du liquide chaud se mit à dégouliner le long de son menton, lentement, avant de venir habiller sa gorge de sa couleur purpurine, la déguisant en jonction égorgée entre une tête sanguinolente et un corps raidi. Le trajet de ce ruisseau persista, stagnant entre ses clavicules... puis il déborda, continuant sa course sur la poitrine, s'insinuant entre ses seins avant de sombrer dans les abysses de ses vêtements, les tâchant à l'intérieur telle une blessure interne qui n'existait pas vraiment. 

            Harya n'était plus en mesure de craindre ce liquide qui ne restait pas à sa place. Quand elle ouvrit les yeux, elle constata avec horreur qu'elle voyait à moitié rouge. Pour cela, elle pouvait remercier le coup direct du démon qui avait manqué de perforer son crâne. Un coup de vent sur sa mèche laissait entrevoir entre ces fils de soie destinés à ternir une plaie ridiculement petite, mais une véritable brèche vers l'enfer. De ce petit orifice circulaire qui laissait voir le blanc de l'os s'écoulait un autre torrent sanguin à deux rameaux qui traversaient son œil gauche. La ligne rougeâtre contourna tout l’œil avant de déborder à son tour, se substituant aux larmes, pour faire pleurer la pauvre veuve de l'amitié. 
           Ce filin irrégulier n'était qu'une coquetterie de plus au niveau du cou de la jeune femme où le sang commençait à stagner. Même s'il semblait huileux par endroit, il se durcissait et craquelait ailleurs, dessinant des motifs, des silhouettes décharnées et rachitiques. 

           Harya releva doucement la tête vers le démon, sa perception visuelle rendue épileptique par le papillonnement de son œil droit, cerné d'une large bande rouge irrégulière, une suite de petites blessures hasardeuses. Harya avait fait un vol plané et avait atterri face au sol, sans pouvoir se protéger, car trop inconsciente. Sa joue était limée par le sol, à l'instar de son nez qui, vraisemblablement brisé, laissait échapper un autre filet de sang, très épais. 
          En d'autres termes...
          Ce si joli visage, qu'Akihiro affectionnait tant...
          Il était défiguré.
          Par Akihiro lui-même.
         Enfin... par la sale chose qui l'habitait.

          Pourtant, quelque chose l'avait protégée. Jamais la chance n'aurait sauvé cette femme. Elle s'était damnée. Pour preuve, quelques volutes noirâtres, se tordaientt comme des débris de flammes, de petites braises pernicieuses autour de Harya. Il semblait que son pouvoir s'était éveillé pendant un court laps de temps, suffisant pour épargner - quelle ironie ! - la jeune femme. Ces flammes disparurent après avoir été chassées sur le côté par une entité invisible, une onde puissante mais locale.

          Les larmes de Harya n'existaient plus. Séchées sur son visage terreux, elles étaient les vestiges indélébiles d'une faiblesse qui s'étalait dans toute sa longueur. La blanche ne pouvait pas le combattre, elle n'y arrivait plus. Son corps même ne parvenait pas à la soulever. Elle ne pouvait plus rien faire, elle se sentait déjà vidée de ses forces.
          Il était loin, le temps où Harya était supérieure à cet homme, à ce démon.
          Il la dominait complètement.

          La jeune femme se laissa choir sur le côté, sur un bras. Sa respiration rendue difficile était néanmoins bruyante. Et elle attendait. Elle attendait.
          Qu'il l'achève enfin.

          Pourtant, elle voulait se battre.
          Se battre...
          Elle souffla cette phrase.
          Même si Akihiro lui faisait atrocement mal, elle ne voulait pas l'abandonner, au nom de leur amitié, ou tout du moins de son souvenir. Elle faisait de moins en moins bien la distinction entre Akihiro et le démon qui le possédait. Elle comprenait de moins en moins bien toutes les choses qui l'entouraient. Elle les voyait moins bien, également. Elle murmura un...



Pardon, Akihiro...

           Pourquoi, après tout, s'était-il attifé d'une fille aussi faible ? Pourquoi l'avait-il appelée "amie" si, au final, elle ne savait pas mériter son titre ? Elle ne voulait pas abandonner Akihiro... Mais elle n'y arrivait pas, elle était trop faible...
            Elle n'attendait qu'une chose, telle une lâche.
            Qu'il l'achève enfin.


Fiche by Dev Nerd Girl




Dernière édition par Harya le Dim 15 Nov - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
parchemins parchemins :
517

Arrivée Arrivée :
02/05/2015

Age Age :
29

Localisation Localisation :
Quelque part.

spécialité spécialité :
Manipuler les gens

Division I mercenaire - Général

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   Dim 15 Nov - 14:18

Akihiro VS Harya II







Il observait la scène, un peu plus loin de l'explosion.
Un grand nuage de poussière, mélangé de tout autres éléments s’éleva dans le ciel au point de l'attaque.
Que le paysage serait beau...
... S'il n'était pas gâché par ce qu'il y avait, juste là.
Elle tait encore vivante.
Il pesta et se dirigea vers elle, il avait déjà perdu assez de temps avec elle, il voulait s'amuser ailleurs, mettre la zizanie partout là où il passe.
Ce monde avait besoin de changer.
Il en avait plus qu'assez de cette vie monotone. Tous les jours à la recherche d'un foutu morceau de cristal, du coupable. De plus, tout le monde semblait être mal en point, incapable de se lever.
Il aurait préféré se réveiller un autre jour. Se battre contre des mollusques, déjà qu'ils étaient faibles de base, ne l’intéressait pas.
N'y avait-il personne a sa hauteur ?
Il réfléchit un instant.
Peut-être les chefs de garde réunit ? Peut-être que le mystérieux homme masqué ferait l'affaire ?
Pour l'instant, il devait en finir avec elle une bonne fois pour toute.

Il arriva donc à ses pieds, debout, face à ce qu'il restait de l'humaine.
Répugnant.
Elle était dans un sale état. Il ne s'était pas loupé ! Plutôt fier de lui, il sourit.
Il se baissa, la regarda droit dans les yeux. Elle ne semblait plus tenir à la vie. Elle avait enfin compris.
Inutile de persister à s'attacher à une vie qui n'en vaut pas la peine.
Surtout lorsque vous êtes une faerie comme elle.
Il leva son bras et sa main se dirigea vers le coup de cette dernière.
Il allait exaucer son souhait.
Il se releva ensuite, le va son bras. Harya était suspendu au-dessus du sol.

Petit à petit...

... Il se mit à serrer l'étreinte.

Non.
Il ne pouvait pas simplement l'achever d'un coup.
Il ne pouvait pas.
Il était obligé de la faire souffrir encore plus.
Et cette attaque n’était pas le fruit du hasard. C'était la même qu'à une époque.



Toujours aussi coriace... Tu ne m'auras pas facilité la tache. Mais c'est fini. Tu vas mourir. Cela ne semble pas de te déplaire. Tu en as envie. Que je t'achève.



Il resserra sa poigne.



Qu'est-ce que ça fait ? De sentir la mort frapper à ta porte ? Qu'est-ce que ça fait, de ce dire que tu ne pourras plus ouvrir les yeux pour voir le monde, tes amis, toi.



Il resserra encore un peu plus, un sourire malsain se dessina sur son visage.



C'est vrai que tu étais déjà habitué, étant aveugle. Peut-être qu'il aurait fallu que tu ne retrouves jamais la vue.



Encore un peu plus et...



Alors dit moi ? Pourquoi restes-tu silencieuse ? Tu as du mal à parler ? Tu es soudainement devenu timide, mon ange ?



Il posa sa seconde main sur le cou d'Harya et força.
Il se mit a rire, c'était fini, cette fois. Enfin ! Il allait pouvoir continuer son jeu. Cette fois-ci sur plus de monde. Comment vont-ils réagir face à ce démon ? Qu'elles seront les expressions sur leurs visages ? Que diront-ils de lui ? Quel surnom vont-ils lui donner ?
Un programme bien charger se prépare.

Mais, alors qu'il s’apprêtait à l'achever, un rictus se forma sur son visage. Sur le coin de ses lèvres, à droite. Il semblait sourire à moitié, comme si son visage était divisé en deux, d'une part un sourire et de l'autre de la colère.

Alors qu'il ne restait quasiment plus rien du cerisier en fleur, un dernier pétale se détacha de l’arbre et vola, flottant au milieu de cette végétation morte. Il passa au-dessus des deux individus, le pétale, se balançait régulièrement et passa subtilement devant le visage du démon.
Soudain, ce fut comme si le temps ralentissait subitement, très lentement et alors que tout espoir semblait perdu, Akihiro, le vrai semblait être revenu. Combien de temps ?
Ce visage, ce regard noisette d'un naturel charmeur...
Regardait au plus profond, les yeux d'Harya. D'une intensité jamais vue, il la scruta.
Puis, le pétale dépassa ce visage.
Plus rien, il avait disparu.
Plus tard, ils sauront que cette apparition avait une signification importante.
Il tomba au sol.



Tssss.... Il m'a fichu une de ses frousses ce con... Assez perdu de temps.



Pour finir, il resserra une dernière fois sa poigne.



(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [-18] Akihiro VS Harya (2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-18] Akihiro VS Harya (2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 4
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires
-
» [-18] Akihiro VS Harya (2)
» Présentation ; Harya l'Enflammée
» Harya Sath.
» Le futur d'Eldarya [Leiftan, Nevra, Ezarel, Staliane, Selen, Harya, Dipree, Kather, Akihiro, Noctem, Xenos, Dànaé et Gwen] [Terminé]
» 1/43 made in Japan Akihiro-kamimura

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldarya RPG :: ARENE :: Interfactions (RP)-
Sauter vers: