Partagez | 
 

 [-18] Akihiro VS Harya (2)



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
pts d'expérience
messages postés
Gardien de l'Etincelante
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faery
180
405
Le membre 'Akihiro' a effectué l'action suivante : Action

'Attaque' :
avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Habitant
A été dépossédée de tous ses biens par les mercenaires.
"Je veux que tu évolues dans la peur qu'en te retournant, tu me vois, prête à te châtier."
Pyrokinésie
Magie de Rang B
Maana de rang C
Faery
180
1048
Un ami, c'est celui qui voit clair en vous,
et qui continue d'admirer le spectacle
Profiler_Appv0.3.0.1
Bordel... Akihiro, ce regard... C'était lui... Il est toujours là... Comment puis-je te sauver, mon Akihiro ? Mon bel Akihiro ? Je suis tellement désolée... Je veux te libérer mais je ne veux pas de tuer, est-ce que c'est compatible ? Par l'Oracle, faites que oui...
Harya
Je...
Age : 20
Occupation : ...
Interests : Sauver Akihiro
J'ai croisé son regard
J'ai compris qu'il me fallait le sauver.
 

161 / 200 PV 
        La sensation d'avoir été ramassée. Voilà ce que cela évoquait à Harya. Le démon l'avait juste ramassée au sol comme une petite chose fragile, ou comme une ordure. Il était d'ailleurs plus probable qu'il la considère comme un déchet. Toutefois, si c'était une petite chose fragile qu'il ramassait... Cela ne voulait dire qu'une seule chose.
        Il allait la briser. 
        Au début, c'était ce que voulait Harya, elle n'espérait rien d'autre que la mort. C'était terminé, c'était comme ça, les pensées fatalistes s'étaient alliées au désespoir dans la conquête de l'esprit désordonné de la jeune fille et, de concert, ils avaient planté leur drapeau en signe de victoire. En plein milieu de leur cible.

        Le regard émeraude de Harya glissa vers le bas et plus particulièrement dans le regard du démon. Elle le scruta longuement, se confrontant à l'immensité de sa haine. Elle était bien l'origine de cette satanée poigne qui enlaçait son cou. Il était près à craquer, Harya se demandait pourquoi ses vertèbres n'avaient pas encore implosé sous cette si horrible pression. Son œil gauche était fermé et caché par sa mèche, tandis que l'autre affrontait la réalité. La jeune femme n'arrivait pas à arrêter de regarder ce démon. Il lui avait volé Akihiro...

- Alors dit moi ? Pourquoi restes-tu silencieuse ? Tu as du mal à parler ? Tu es soudainement devenue timide, mon ange ?

         Harya détestait ce surnom. Elle n'était pas un ange. Elle ne voulait plus être l'opposée de cet homme. La relation entre Akihiro et elle avait grandi, exacerbée par ces différences sur tous les niveaux, ce qui n'avait pas manqué de le faire souffrir. Bien sûr, elle aussi avait souffert mais elle n'en avait cure. Depuis un bon moment déjà, rien n'avait été plus important que la sérénité du mercenaire. 
         Elle n'était pas un ange.
         Il n'était pas un démon.

         La jeune femme tendit doucement ses bras vers le visage du dém-. Non, vers le visage d'Akihiro. C'était un tort d'attribuer les traits fins de son ami à un tel parasite. Elle sourit tandis que ses doigts se déposaient délicatement sur la peau diaphane du jeune homme. 

- Tu es... Akihiro, souffla Harya d'une voix étranglée. Comme dernière vision... Cela ne me dérange pas que ce soit ton beau visage. Je ne vois qu'Akihiro. Pas toi, le démon. Tu n'existes pas pour moi. Tu ne signifies rien. Ton existence n'a pas de définition. 

          Et alors...
          Quand la voix de Harya s'évapora vers les cieux, ces spectateurs impuissants... Un unique pétale, une unique note de couleur... Une symphonie à lui tout seul, traversa la distance entre les deux individus. 
          Harya écarquilla les yeux. 
          Le regard noisette d'Akihiro...

          Il y avait tellement de chose dans cette petite bille chocolatée. C'était quelque chose d'encore plus perturbant que tout le reste, même si cela avait duré bien trop peu de temps. Tant de choses étaient passées... Harya avait vu l'horreur dans son regard. Elle se profilait de façon vorace dans la profondeur de sa seule pupille redevenue normale. Puis elle avait vu la douceur du regard d'un ami inquiet, et à partir de ce moment-là, son sourire s'était fait plus franc. Enfin, il y avait eu CE regard.
          Celui qui appelait à l'aide.
          Celui qui disait...

          Tue-moi.

           Harya avait eu tort de vouloir abandonner. Akihiro était toujours en vie, quelque part, perdu dans les abysses de son esprit tourmenté. Le regard de la blanche se durcit tandis qu'elle s'effondrait au sol avec le démon, surpris de la résurrection mentale du mercenaire. Il avait peur de perdre sa place, amusant. Il voulut reprendre le cou de Harya...
           Sans succès. Elle chassa sa main de la sienne.


- On dirait que tu n'as vraiment pas appris de ta dernière défaite.

         Une voix sombre.

- Oui, une défaite. Une défaite cuisante. Je t'avais chassé à grands coups dans la trogne.

          De la provocation. Une insolence abjecte.

- Mais comme je te l'ai déjà dit, tu n'es pas le seul à avoir de la puissance, à être fort. Mais tu erres sans but. Tu n'es que destruction et tu vas faire un avec elle. Je vais te détruire, être sans nom. 

          C'était bien elle. La "elle" qui avait combattu le démon, l'avait chassé, et avait manqué de tuer Akihiro. Cette Harya un peu différente, ce fantôme étrange, cette nymphe infernale.
           Elle se releva en une souplesse arrière, parfaitement contrôlée. Qui aurait cru que son esprit combatif reviendrait au grand galop ? Mais bon, tout cela n'était que paroles et selon le démon, sans faits, sans puissance, elle n'était rien d'autre qu'un insecte qui s'accrochait une dernière fois à la vie.

           Sauf que.
           Harya releva une jambe, tendue en avant. Elle plia lentement le genou et abattit violemment son talon au sol, créant une petite crevasse de laquelle sortirent et se déchaînèrent des flammes aussi noires que les âmes des plus grands bourreaux du monde. Les volutes extatiques de ces flammes se mirent à danser tout autour de Harya et du démon, les entourant de leur leur cafardeuse. 
           Ces flammes noires n'étaient pas mortes avec le cristal. Au grand dam du démon peut-être. Harya leva son bras droit vers le ciel, le tranchant de la main face au démon. Sans tergiverser davantage, elle abattit son bras et, comme un ordre d'exécution, elle envoya une lame de flammes noires filer vers lui.

- Meurs.


Fiche by Dev Nerd Girl


avatar
pts d'expérience
messages postés
Gardien de l'Etincelante
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faery
180
405
Le membre 'Harya' a effectué l'action suivante : Action

'Attaque' :
avatar
pts d'expérience
messages postés
Division I mercenaire - Général
Général Mercenaire
►Un katana tout neuf, forgé par un célèbre forgerons et grâce à un ami.
Il est temps de vous montrer notre vrai pouvoir.
Magie noire
Magie de Rang E
Maana de rang O
Faery
180
521
Akihiro VS Harya II




Je te conseille de ne pas mettre la seconde musique dès que la première est finie. Il y a d'autre musiques plus loins, qui sont très bien aussi !!
Bonne lecture mon Ange...



183/200



   ─   On dirait que tu n'as vraiment pas appris de ta dernière défaite.


         Une voix sombre.


   ─   Oui, une défaite. Une défaite cuisante. Je t'avais chassé à grands coups dans la trogne.


          De la provocation. Une insolence abjecte.


- Mais comme je te l'ai déjà dit, tu n'es pas le seul à avoir de la puissance, à être fort. Mais tu erres sans but. Tu n'es que destruction et tu vas faire un avec elle. Je vais te détruire, être sans nom. 


    Le démon arqua un sourcil et la regarda de travers. Qu'est-ce qui lui prenait tout d'un coup ? Elle avait réussi à chasser sa main de la sienne, sa voix était grave, presque aussi sombre que la sienne. Son regard était beaucoup plus intense et transperça l’œil du démon.
Il frissonna, tout son corps. Comme s'il venait de rencontrer quelqu'un d'autre. Une sensation amère, désagréable.
Alors qu'il la regarda, toujours un peu étonné de ce changement d'attitude, elle se releva en une souplesse arrière. Impossible. Est-ce a cause de la réapparition d'Akihiro ? Il n'avait pas réussi à le contrôler et à le garder au fond de lui. Maudit soit cet imbécile ! Quand va-t-il comprendre qu'ils sont du même camp ?
Elle, qui appelait la mort a son secours...
... L'avait tout bonnement rejeter d'un simple geste de la main.

    Soudain, Harya releva une jambe, tendue en avant. Elle plia lentement le genou et abattit violemment son talon au sol, créant une petite crevasse de laquelle sortirent et se déchaînèrent des flammes aussi noires que les âmes des plus grands bourreaux du monde. Les volutes extatiques de ces flammes se mirent à danser tout autour de Harya et du démon, les entourant de lueur cafardeuse. Le visage du démon était d'avantage plus sombre qu'au par avant. Il se rattrapa et se rééquilibra, manquant de peu de tomber.
Il recula ensuite d'un pas, comme s'il venait de voir un autre démon tout aussi effrayant que lui.
Ces flammes noires...


(musique a 1:55)



Que...





    Harya leva son bras droit vers le ciel, le tranchant de la main face au démon. Sans tergiverser davantage, elle abattit son bras et, comme un ordre d'exécution, elle envoya une lame de flammes noires filer vers lui.



   ─   Meurs.



    Elle ne lui laissa pas le temps de réagir. Il écarquilla fortement ses yeux noirs et prit de pleins fouet l'attaque. Il fut alors projeté avec violence avec ces flammes noires.
Puis le choc, une grosse explosion. Des débris volèrent dans tous les sens se réduisant à l'état de poussière. Un grand nuage se créa. Il se releva, le dos courbé, les cheveux en bataille, cachant partiellement ses yeux effroyables. Sa cape n'était plus, et son torse était à moitié visible.

Il se mit à rire.

Timidement puis, de plus en plus fort.
Un rire gras.
Celui d'un monstre.





Te re voilà...






Cela faisait longtemps, ces flammes m'avaient manqué !






    Il se dressa droit, le sourire d'un fou sur les lèvres, un fin filet de sang perla sur son visage. Son torse était bombé vers l'avant comme si vous vous étiriez. Il leva légèrement les mains et les ferma fortement, alternativement.
Il ne semblait pas déçu, même plutôt heureux.
Affronter un adversaire, qui jadis, l'avait renfermé dans sa cage, pendant plusieurs années.





ENFIN ! JE CROIS QU'IL EST DÉSORMAIS GRAND TEMPS DE PASSER AUX CHOSES SÉRIEUSES !!!





    Il ne fallait pas qu'il perde l’avantage et devienne plus faible. Le morceau de cristal se mit à luire énormément. L'énergie dégagée était si grande, que ses pieds s’enfoncèrent dans le sol. Puis la substance blanche commença à entourer tout son corps. Le démon, celui de l’arène était de retour, mais beaucoup plus fort puisqu'il contrôlait parfaitement son corps.
Qu'il dorme.
Que le mercenaire se couche.
Dans les ténèbres qu'il a créées.

    Une aura malfaisante suivait tout le long du corps du démon, la nature paya le prit. Elle noircissait à ses pas, comme avant, mais beaucoup plus instantanément. L’atmosphère était pesante, lourde du a la grande force spirituelle qu'il dégageait.
Le chaos.
Fait de chair et d'os.





QUE LE CHÂTIMENT DIVIN COMMENCE PAR CELUI DE TON CADAVRE SOUILLÉ !





    Il se mit a rire grossièrement, à glacer le sang qui coulent encore dans vos veines.

Fuyez.
Fuyez tant qu'il en est encore temps.
Il arrive.
Lentement.
Il arrive.
Il vient jouer avec vous.
Ne jouez pas.
Cachez-vous.
Il arrive.
Il est là.


    Il leva sa main droite vers le ciel et concentra une sphère ronde noire, comme s'il elle aspirait toutes formes de vie autour.




AH ! AH ! AH ! AH ! AH !!!!




Il semblait s'amuser.
Fuyez.
Il rabaisse son bras.
Fuyez, vous dis-je.
Lançant de toutes ses forces cette boule d'énergie démoniaque.
Il arrive.

Le Diable en personne est là, face à vous.

Je vous avait prévenu.


(C) Galimybé - Mini BN
avatar
pts d'expérience
messages postés
Gardien de l'Etincelante
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faery
180
405
Le membre 'Akihiro' a effectué l'action suivante : Action

'Attaque' :
avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Habitant
A été dépossédée de tous ses biens par les mercenaires.
"Je veux que tu évolues dans la peur qu'en te retournant, tu me vois, prête à te châtier."
Pyrokinésie
Magie de Rang B
Maana de rang C
Faery
180
1048
Un ami, c'est celui qui voit clair en vous,
et qui continue d'admirer le spectacle
Profiler_Appv0.3.0.1
[Lien avec l'esprit de Harya perdu]
Harya
...
Age : 20
Occupation : ...
Interests : Sauver Akihiro
Il faut l'accepter.
Ma propre puissance. Je dois l'accepter.
 


...
...
.....
.......
Oh.

        Harya arqua un sourcil tandis qu'elle atterrissait avec la grâce d'une voltigeuse. Posant avec délicatesse un genou au sol, elle releva la tête vers le démon qui s'esclaffait comme un dernier de la classe. Cette promptitude à rire de tout et surtout pour rien l'horripilait au plus haut point. Sa voix irritante aurait eu mieux fait de rester dans les tréfonds de l'oubli, tout comme cette saleté d'entité à qui elle appartenait. Harya aborrait ce démon. Elle cligna lentement des yeux, les rouvrant sur un regard toujours plus haineux que la fois précédente.
       Chaque éclat de voix. Chaque rictus déformant le visage d'ordinaire si beau d'Akihiro, chaque geste, chaque mimique qui n'appartenait qu'à cet être ridicule... Chaque pensée qu'elle n'entendait pas, chaque pensée qu'il laissait échapper, chaque respiration, chaque seconde qu'il passait à vivre... Chaque souvenir, chaque symbole, chaque chose qui faisait ce qu'il était, tout ce qu'il était, comment il existait, comment il trouvait le moyen de survivre tel un sale parasite...

- Je vais annihiler chacune de ces choses, gronda Harya d'une voix monocorde.

       On aurait presque dit qu'il n'y avait pas de volonté dans la voix de Harya. Pas davantage dans son pas lent et contrôlé. Un pied exactement dans l'axe de l'autre, un balancé de hanche volupteux, un claquement de talons audacieux et cet incroyable sourire de jouissance aux lèvres à la simple idée de faire souffrir cet être qui n'avait pas le droit d'exister. Il était trop occupé à rire, il n'avait rien à faire dans cet endroit. C'était le sanctuaire d'Akihiro.

- Te revoilà... Souffla le démon alors qu'il se relevait avec un abominable sourire sur la gueule. Cela faisait longtemps, ces flammes m'avaient manqué !
- Tu aurais dû comprendre, marmonait Harya. Tu aurais dû comprendre...

      Quelques pas de plus.

- Tu aurais dû comprendre que rater un meurtre à mon égard signifiait suicide. La chance a eu pitié de toi la dernière fois, car tu ne savais pas à qui tu t'adressais, mais elle n'aura plus cette clémence. La sottise n'est pas source de pardon. Et je ne saurais rien te pardonner. Ni ton vol, ni mon malheur, ni chaque inspiration que tu gaspilles. L'air siérait mieux aux autres.

      Il ne l'écoutait pas. Il ne la voyait pas assez bien. Pourtant, comment pouvait-il rater cette accumulation de pouvoir si grande qu'elle débordait de cet aussi petit corps ? Chaque pas marquait la terre d'une empreinte enflammée, chaque balancement de mèches de cheveux était suivi d'un souvenir sombre. Les flammes s'échappaient du coprs de Harya, l'atmosphère était chargée de leurs énergies négatives. Il n'y avait pas que celle du démon, celle de Harya avait elle aussi une grande part de responsabilité. Et cette femme, aussi dangereuse fût-elle...
      Il ne la regardait pas.

- ENFIN ! JE CROIS QU'IL EST DÉSORMAIS GRAND TEMPS DE PASSER AUX CHOSES SÉRIEUSES !!!

      Il fallait l'être dès le départ.
      Harya se stoppa quand le démon prit de nouveau la parole, la main vers le ciel ;

- QUE LE CHÂTIMENT DIVIN COMMENCE PAR CELUI DE TON CADAVRE SOUILLÉ !

      ... Quel culot.
      Au-dessus de la paume grande ouverte de ce mendiant à puissance, une boule d'énergie ténébreuse se forma. Grandissant peu à peu, elle semblait pareille à un vortex prêt à tout dévorer sur son passage. La jeune femme arqua de nouveau un sourcil mais resta bien ancrée dans le sol, laissant sa négligence la déplacer d'un pas sur le côtélorsqu'une pierre voulait rejoindre le monde infernal du démon. Harya le regardait rire plus fort qu'un rival imaginaire et soupira.
      Avec lenteur...
      Elle souleva son pied droit, amorçant un pas.
      ...
      Elle termina son pas avec la même lenteur.

      Au plus près du démon.
      Les mètres qui les séparaient... c'était comme s'ils n'avaient jamais existé.
      Harya releva son regard vers le démon, toujours aussi lentement que précédemment. Elle le regardait intensément, un air austère et supérieur flanqué sur son visage brisé. Elle lui fit un horrible cadeau.
      Un sourire radieux.

      Ensuite, elle attrapa son bras relevé avant de bondir. Pliant les genoux tout en subissant le poids de la gravité, elle ne devint qu'un poids pour le démon qui laissa son bras s'affaisser. Toutefois, dans son élan, Harya reprit appui au sol et exécuta une pirouette autour du bras qu'elle tenait, tordant se dernier si bien que le démon répondit à cette danse par un salto avant incontrôlé... au moins autant que l'atterrissage qui se fit sur le dos et dans la douleur. Rien de suffisant pour le blesser, bien sûr, aussi Harya ne s'arrêta pas là. Elle l'avait suivi dans sa chute et tomba sur son torse, ses jambes de chaque côté. Elle baissa la tête vers le démon qu'elle dominait en cet instant. Elle souriait toujours quand elle leva une main au-dessus du visage de ce dernier pour poser deux doigts sur son front. Deux doigts qu'elle fit glisser lentement le long des traits de son visage. Elle passa son index de droit à gauche sur ce qui aurait été ses lèvres.

- Tt, tt, tt... Combien de temps ? Sérieusement... Encore un masque ? N'en as-tu pas marre de te cacher ? As-tu si peu confiance en toi pour avoir besoin de te cacher sous une autre apparence ? Je me fiche de la raison que tu évoqueras, tu ne ressembles à rien d'autre qu'un adolescent mal dans sa peau. Mon pauvre, tu n'as pas été assez écouté quand tu étais au printemps de ton existence. Tu t'en remets vraiment à cette apparence hideuse pour vaincre ? Quelle tristesse... Le blanc ne te sied pas du tout. Pour un amouraché de la destruction tel que toi, il t'aurait fallu mes couleurs... Ah oui...

      Elle se pencha sur lui, posant son menton contre sa clavicule. Elle susurra :

- Ne te méprends pas, trésor. Ce n'est pas la vraie Harya que tu affrontes. Pas la vraie de vraie. Mais tu n'affrontes pas non plus un de tes pairs. Je te saurais gré de ne pas me confondre avec ton abjecte nature. On va dire que je suis une copie un peu plus sombre de ce qu'elle pense vraiment... Alors... Regarde-moi bien.

      Elle se redressa lentement et le regard une nouvelle fois dans les yeux, y mettant du coeur dans ce magnifique regard émeraude. Puis...
      Elle sourit de toutes ses dents. Un sourire qui en disant long sur son état d'esprit. Peu importait que le démon le prenne pour le reflet d'un plaisir pervers ou d'une sérénité étrange, le message était là...


- Je n'ai pas peur de toi... ~

      Elle prit le visage du démon en coupe et se pencha de nouveau au-dessus de lui.

- Maintenant que tu m'as écoutée sagement... Je vais pouvoir te tuer, peu importe le moyen. Si tu as voulu me châtier à ta manière... Laisse-moi te faire le si petit honneur d'en faire de même. Quant à toi, Akihiro, qui dort comme un lâche... Survis ou crève, je ne souffrirais plus à cause de toi.

      ... Le reflet de sa pensée ?
      Vraiment ?

      Harya fit quitter le visage d'Akihiro à sa main droite qu'elle releva doucement, pliant délicatement son coude. Ses doigts se tendirent lentement et se firent enrouler d'une lueur noire... qui devint rapidement flamme. Elle abattit ensuite sa main, la laissant transpercer sa cible de part en part.
      La gorge.

- Bonne nuit, mon amour.



Fiche by Dev Nerd Girl


avatar
pts d'expérience
messages postés
Gardien de l'Etincelante
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faery
180
405
Le membre 'Harya' a effectué l'action suivante : Action

'Attaque' :
avatar
pts d'expérience
messages postés
Division I mercenaire - Général
Général Mercenaire
►Un katana tout neuf, forgé par un célèbre forgerons et grâce à un ami.
Il est temps de vous montrer notre vrai pouvoir.
Magie noire
Magie de Rang E
Maana de rang O
Faery
180
521
Akihiro VS Harya II




J'ai choisi celle-ci finalement.






Cette femme...
Alors qu'elle devait fuir...
Se rapprocha lentement de lui, comme s'il n'était pas une menace, comme s'il ne représentait aucun danger. Ses pas assurés et déterminés. Il la regardait, quittant son sourire peu à peu.
Il ne voyait aucune peur en elle.
Je devrais me méfier, pourtant... Pensa-t-il
Elle était face à lui. Lentement, elle leva la tête et le démon vit un regard qu'il n'avait jamais vu à ce jour : un air austère et supérieur s'exprimait dans son regard, sur son visage fatigué.

Non...

Son visage sombre, sale n'était pas fatigué. Il voyait en elle un personnage sombre.

Mais... Le pire...

Etait son sourire. Si sincère... Ce n'était pas un sourire plein de mauvaises pensées, mais, un sourire radieux. Le démon commençait à craindre ce sourire... Il n'aimait pas la voir ainsi, cela n'allait tout simplement pas à cette humaine modique. Heureusement ou non, ce sourire s’arrêta.
Il ne s'était pas rendu compte, mais il n'avait pas encore attaqué.
Que se passait-il dans sa tête ?

Trop tard.

En quelques secondes, elle avait réussi à maîtriser aisément son adversaire, en bondissant, attrapant son bras effectuant des prises. Le démon avait écarquillé les yeux et tomba au sol. Lors de sa chute, il fut suivi, par elle, tombant sur son torse, ses jambes de chaque côté. Le démon ne souriait plus, il avait un visage sérieux. De toute façon, elle ne pouvait pas voir ces expressions du visage derrière cette substance blanche.
Passons...

Alors qu'elle pensait vraiment le dominer, elle baissa sa tête vers lui. Elle posa deux doigts sur son front, les fit glisser lentement, allant même jusqu'à faire le contour de ses lèvres.
Quelle femme dominatrice...
Et elle le pensait sincèrement...

Comme s'en est tragique.

  ─   Tt, tt, tt... Combien de temps ? Sérieusement... Encore un masque ? N'en as-tu pas marre de te cacher ? As-tu si peu confiance en toi pour avoir besoin de te cacher sous une autre apparence ? Je me fiche de la raison que tu évoqueras, tu ne ressembles à rien d'autre qu'un adolescent mal dans sa peau. Mon pauvre, tu n'as pas été assez écouté quand tu étais au printemps de ton existence. Tu t'en remets vraiment à cette apparence hideuse pour vaincre ? Quelle tristesse... Le blanc ne te sied pas du tout. Pour un amouraché de la destruction tel que toi, il t'aurait fallu mes couleurs... Ah oui...

Il ne dit rien.
Il pensait seulement.
Elle ne l'aurait pas écouté sérieusement, quoiqu'il dit.
Un masque ?
Elle ne comprenait pas. Et il n'allait pas se donner la peine d'expliquer.

D'expliquer le vrai rôle de cette substance qui joue, apparemment, un "masque".

Peu de confiance ?
Peut-être elle, elle en avait de trop.
Trop confiance.

Peut importe comment il allait la vaincre.
Il allait la vaincre.

Le sourire aux lèvres, différent que ce qu'il avait vu, elle se pencha vers lui, se rapprochant dangereusement de sa clavicule.
Quelle femme dissidente...



  ─   Ne te méprends pas, trésor. Ce n'est pas la vraie Harya que tu affrontes. Pas la vraie de vraie. Mais tu n'affrontes pas non plus un de tes pairs. Je te saurais gré de ne pas me confondre avec ton abjecte nature. On va dire que je suis une copie un peu plus sombre de ce qu'elle pense vraiment... Alors... Regarde-moi bien.



Il pouvait sentir sa respiration caresser sa fausse peau qu'était la substance blanche.
Il la regarda, sérieusement. Il essayait de lire dans ses pensées, ses ambitions.

Elle se redressa lentement et le regard une nouvelle fois dans les yeux, y mettant du cœur dans ce magnifique regard émeraude. Puis...
Elle sourit de toutes ses dents. Un sourire qui en disant long sur son état d'esprit. Peu importait que le démon le prenne pour le reflet d'un plaisir pervers ou d'une sérénité étrange, le message était là...



Je n'ai pas peur de toi... ~




  ─   Maintenant que tu m'as écoutée sagement... Je vais pouvoir te tuer, peu importe le moyen. Si tu as voulu me châtier à ta manière... Laisse-moi te faire le si petit honneur d'en faire de même. Quant à toi, Akihiro, qui dort comme un lâche... Survis ou crève, je ne souffrirais plus à cause de toi.



Akihiro...

Il sourit, c’était grâce à lui qu'il existait. Cependant, il ne l'aidait pas. A cause d'elle...
Akihiro a passé beaucoup de temps avec cette chose, le démon pouvait tout voir, tout ressentir. Cette grande flamme de haine qui s'estompait petit à petit et qui était remplacée par un visage resplendissant de bonheur.
A cause d'elle...

Akihiro devait payer aussi.
Pour sa trahison, envers ses ambitions.
Et il avait une idée.

Harya se releva un peu, lentement, elle quitta le visage d'Akihiro. Ses doigts se tendirent lentement et se firent enrouler d'une lueur noire... Qui devint rapidement flamme. Elle abattit ensuite sa main, la laissant transpercer sa cible. Akihiro.
La gorge d'Akihiro.




  ─   Bonne nuit, mon amour.




La lance noire s'abattu vers lui.





...






Elle fut stoppée avec une étrange délicatesse, la main d'Akihiro agrippa doucement l'arme qui se pointait il y a peu vers sa gorge. Il regarda Harya, un regard doux totalement différent. Et avec une voix familière...



Harya, tu es resplendissante...



La même voix qu'Akihiro. Son visage était caché par cette substance et il était impossible de savoir qui avait le dessus.

Etait-ce le démon ?

Etait-ce l'ami, Akihiro ?


Ce changement si soudain mit le trouble et un doute profond.
Il souriait.
Il se mit à réagir en premier et tordit la main d'Harya, la poussa et inversa les rôles.
Akihiro ou le démon se trouvait au-dessus d'elle les jambes de chaque côté. Ses genoux étaient sur ses épaules, l’empêchant de bouger.

Ces deux personnes jouent avec la mort dans un combat dont on ne peut deviner la fin. Une lutte sans merci où aucun ne laisse d'opportunité à l'autre.


─  Tu veux me tuer ? Le veux-tu réellement ? As-tu assez de courage et de volonté pour me trancher la gorge ?

Il posa son index sur la gorge d'Harya et le glissa lentement vers le bas du cou.

─  Comment cela ce fait-il que j'ai pu facilement arrêter ton attaque ? Tu sais ce qu'il te manque pour me vaincre ?

Toujours avec la voix d'Akihiro et reprit :




La haine...




Il posa tous ses doigts sur son cou qui paraissait si fragile.




─   Tu souhaites me détruire, mais sans cette haine, cette rage de me vaincre, tu n'y arriveras pas. La soif de destruction, c'est le fond de toute haine, et le monde est un monde d'égoïstes haineux. Nous nous battons pour chasser chaque morceau de cristal, mais tout ceci n'est qu'une chasse à l'homme où tous ces êtres égoïstes progressent dans l'unique but de s'entre-tuer un jour ou l'autre. Aujourd'hui, c'est nous, demain, ce sera quelqu'un d'autre, après eux encore d'autres. Chacun a sa définition du mot "justice" souvent définit par une soif de vengeance. Lors des combats, nous engendrons d'autres soifs de vengeance. Ce cercle de la destruction que nous créons ne finira jamais tant que cette chasse persistera.



Il posa son index sur le coté gauche du cou de cette femme inexpérimenté et fit une petite entaille de quelques centimètres, peu de sang coula. Pour ne pas attirer l'attention sur ce qu'il s’apprêtait à faire, il prit le bas du visage dans sa main gauche. Il agrippa fermement et approcha son visage du sien. Ainsi, d'une voix des plus douces et apaisante, il regarda intensément Harya dans les yeux. Il avait toujours son visage dans sa main gauche, comme s'il tenait son seul espoir dans sa main...



Il n'est pas déshonorant de mourir en poursuivant un but, même futile ; ce qui l'est, c'est de se laisser vaincre et d'accepter sa défaite.



...



  ─   Tu m'as vaincu. J'ai appris de cette défaite.

Il lâcha sa main gauche et se mit a sourire derrière son "masque".
Si elle savait...
Il avait terminé avec ce qu'il avait à faire sans qu'elle ne s'en aperçoive. Il empoigna les vêtements de la gardienne et se releva avec elle, la maintenant au-dessus du sol. Il l'envoya ensuite loin et la poursuivit d'un bon, il passa derrière elle et lui donna un coup de pied dans son dos. Avant qu'elle ne tombe, il lui chopa son pied et la suspendait. Enfin, il la balança en arrière et la lança vers le haut avec assez de force pour l'envoyer dans les airs. Il bondit grâce a la force de la substance et passa au-dessus d'elle.
Il dégaina son sabre et chuta avec elle pour la transpercer de tout son corps.

Son épaule...

... La substance s’écaillait et s'envola comme une peau qui pelait...




(C) Galimybé - Mini BN
[/i]
avatar
pts d'expérience
messages postés
Gardien de l'Etincelante
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faery
180
405
Le membre 'Akihiro' a effectué l'action suivante : Action

'Attaque' :
avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Habitant
A été dépossédée de tous ses biens par les mercenaires.
"Je veux que tu évolues dans la peur qu'en te retournant, tu me vois, prête à te châtier."
Pyrokinésie
Magie de Rang B
Maana de rang C
Faery
180
1048
Un ami, c'est celui qui voit clair en vous,
et qui continue d'admirer le spectacle
Profiler_Appv0.3.0.1
 Si tu savais... Si tu savais... Cela fait mal de te voir ainsi... Si tu savais... Si tu savais que quand ton coeur vole en éclat, le mien l'imite ? Si tu savais... Si seulement tu savais... À quel point je veux te sauver, à quel point tu es important pour moi, à quel point je...
Harya
Oh Général, mon général...
Age : 20
Occupation : ...
Interests : Sauver Akihiro
Si jamais je meurs...
Je souhaite que le démon m'accompagne. Il connaît la route mieux que moi.
 


        Ils étaient face à face dans une dimension entre la réalité et le rêve. Flottant dans un espace éclatant, ils se souriaient de loin. Ils se regardaient avec la plus grande bienveillance du monde. Même si ce dernier était perdu, cela faisait chaud au cœur de voir que deux individus pouvaient survivre ensemble. Tous les cataclysmes ne pouvaient pas vaincre une amitié si forte, forgée sur des centaines d'heures d'effort et de tolérance. 
        Cette image de bienveillance... elle était si belle... elle était...
        Détruite par le pire des cataclysmes.
        Eux-mêmes.


        Si une fausse note pouvait détruire toute une symphonie, il en était de même pour les Faeries. Un faux pas, et toute cette danse ne s'apparentait déjà plus à rien. Peu importait ô combien elle avait été majestueuse par le passé, peu importait qu'elle prenne racine dans les échos lointains des réminiscences que la blanche adorait.

        Que cela sonnait faux...
        Une fois encore, Harya regardait le démon sans le voir. Cela lui rappelait vaguement cette danse, un souvenir de plus à jeter dans le feu de joie prêt à s'embraser. Un magnifique autodafé aux braises s'envolant avec les cendres de leur fierté. C'était magnifique et horrible à la fois.

        Mais où est-ce qu'elle était, une fois de plus... ? Son esprit avait fui la bataille.
        Ou plutôt, il avait été chassé par de bien plus sombres pensées.
        Elle s'était entendue dire des choses horribles à son ami. Et parmi toutes ces horribles choses, une dansait seule sur son trône.

        Quant à toi, Akihiro, qui dort comme un lâche... Survis ou crève, je ne souffrirais plus à cause de toi.

        Non... Même au bord du précipice, les pieds battant dans le vide et seulement retenue par une seule main qu'on fouettait du faisceau du malheur, elle n'aurait jamais dit cela à cet homme. Pas à Akihiro, possédé ou non. Elle s'en voulait terriblement.
        En cet instant, elle se haïssait encore plus qu'elle ne haïssait le démon. Ne se voyant que comme le résidu d'actes macabres, elle sentit sa fierté voler en éclat, au plus profond de son être, tandis que son Autre jouissait du contrôle sur son petit corps.

        Au bord du précipice... Elle était au bord du précipice.
        Elle allait sauter à pieds joints pour sa faute.
        Mais...

        La voix d'Akihiro rappela Harya, comme une évidence. Cela avait toujours fonctionné ainsi, de toute façon. Leurs cœurs battaient pratiquement l'un contre l'autre, leurs voix résonnaient ensemble, leurs esprits pensaient ensemble, sans que les deux êtres soient "ensemble" pour autant. Et là, en cet instant, il semblait que même si leurs regards étaient partis en croisade et que leurs sombres natures essayaient de les séparer, ils regardaient, ensemble toujours, dans la même direction.

        Vers la libération.

- Harya, tu es resplendissante, souffla cette voix si douce derrière l'entrelas de leurs doigts.

        C'était ensemble qu'il fallait se battre. Sinon, ils n'obtiendraient aucun résultat. Ensemble, ils devaient combattre leurs réfractaires qui se battaient déjà entre eux. Une belle embuscade spirituelle...
        ...
        Si seulement c'était aussi simple.

- Tu veux me tuer ? Le veux-tu réellement ? As-tu assez de courage et de volonté pour me trancher la gorge ?  Comment cela ce fait-il que j'ai pu facilement arrêter ton attaque ? Demanda-t-il en faisant courir son index sur la peau de son cou. Tu sais ce qu'il te manque pour me vaincre ?

        Cette question resta en suspens. La spectatrice déglutit en silence, attendant la réponse avec un soupçon d'impatience perverse.
        ... Pourquoi ? Elle ne voulait pas le vaincre, après tout.

- La haine...

        Il posa tous ses doigts sur son cou qui paraissait si fragile. Ce toucher si délicat vint faire frissonner la jeune femme. Quelle horreur...
        Ce n'était pourtant pas Akihiro et, même si cela avait été le cas, pourquoi diable réagissait-elle aussi fortement à ce contact ? Ce n'était même pas comme si le souvenir de ses strangulations passées la révulsaient. C'était un autre contact, si tendre... Si doux, poétique, et dangereux à la fois. 
        Harya fronça les sourcils, imperceptiblement. Même son Autre s'était tue, désireuse d'entendre la suite. Ses yeux verts, à moitié écarquillés, étaient empreints d'une curiosité qu'Akihiro prit plaisir à satisfaire lentement...

- Tu souhaites me détruire, mais sans cette haine, cette rage de me vaincre, tu n'y arriveras pas. La soif de destruction, c'est le fond de toute haine, et le monde est un monde d'égoïstes haineux. Nous nous battons pour chasser chaque morceau de cristal, mais tout ceci n'est qu'une chasse à l'homme où tous ces êtres égoïstes progressent dans l'unique but de s'entre-tuer un jour ou l'autre. Aujourd'hui, c'est nous, demain, ce sera quelqu'un d'autre, après eux encore d'autres. Chacun a sa définition du mot "justice" souvent définit par une soif de vengeance. Lors des combats, nous engendrons d'autres soifs de vengeance. Ce cercle de la destruction que nous créons ne finira jamais tant que cette chasse persistera.

        L'Autre déglutit. Elle n'avait pas peur. Elle avait simplement fini de boire ses magnifiques paroles. Au fond, il n'avait pas tort. Bien au contraire, ces palabres étaient étouffants de vérité. Leur combat n'avait de sens que parce qu'il y avait une chasse à mener, amitié ou non. Non, l'Autre n'était pas amie avec Akihiro. Elle pourchassait bien des desseins et rayaient bien d'autres destins. Les mêmes œuvres que le Démon.
        La destruction lui allait si bien. Mais en cet instant, ils ne faisaient que se détruire mutuellement alors que leurs réceptacles hurlaient d'arrêter toute cette mascarade. Voilà l'ironie. Deux amis abritant deux natures si sombres qu'elles les avaient prédestinés à un jour s’entre-tuer. Pourquoi ne pas enlacer ce destin une bonne fois pour toute et ne plus en souffrir par la suite ? Les séparations sont toujours plus dures lorsqu'on attend le dernier moment pour tout trancher. Les gorges, les liens, les souvenirs...

        Il posa son index sur le coté gauche du cou de cette femme inexpérimenté et fit une petite entaille de quelques centimètres, peu de sang coula.

        Alors, Harya eut une autre idée. Si elle ne pouvait pas affronter le démon seule ni laisser ce dernier et son autre tuer son ami, elle allait trouver un compromis. Cette puissance... Elle ne savait pas grand chose d'elle à part cette capacité de détruire tout ce qui se trouvait autour du foyer, peu importait que cela fusse physique ou non. Même les souvenirs pouvaient être radiés par cette puissance en un simple souffle. Dire qu'Akihiro y avait survécu une fois...
        Mais cette fois-ci, c'était différent. Harya se sentait lointaine, éloignée de ce conflit qui était pourtant le sien. 
        Et, tandis qu'elle réfléchissait beaucoup trop à comment s'y prendre pour sortir de ce cauchemar, se réveiller et replonger dans le rêve, son visage se fit attirer vers celui du démon blanc. L'Autre le regardait intensément, sentant son souffle se faire refléter par cette substance immaculée sans que celui de son adversaire ne s'y mêle.
        Une passion à sens unique.
        Comme d'habitude.

        Il aurait fallu qu'Akihiro range son orgueil, car celui-ci l'enlaidissait. S'il savait qu'à chaque fois qu'elle le regardait, qu'à chaque jour que l'Oracle faisait depuis que la jeune femme avait retrouvé la vue et la vie... Elle n'avait su imaginer ses origines autrement qu'ancrées dans un rêve. Pour une beauté comme celle dont il se parait, il avait forcément fallu que quelqu'un fasse le plus doux des rêves. Voilà, c'était exactement ça, il était né d'un rêve. Sa stature était impeccable, sa taille et sa musculaire magnifiquement proportionnées. Si Harya avait été obligée de dire un mot pour caractériser son ami, elle aurait clamé sans hésitation le mot "parfait". 
        Ce qu'elle aimait par-dessus tout, c'était l'impression qu'il dégageait, celle de pouvoir tout protéger et elle devait bien avouer qu'elle avait su en profiter. Elle se sentait tellement en sécurité avec lui et avec ce constat venait l'immensité de son échec. Harya n'était pas capable de protéger l'homme qu'elle adorait par-dessus tout. 
        Tout ce qu'elle aimait chez lui disparaissait sous les traits de ce satané démon. 
        Elle se sentait en sécurité avec Akihiro, et elle ne savait pas lui rendre la pareille, lui montrer que lui aussi, il était en sécurité avec elle. Elle s'était sentie en sécurité avec lui, cela avait toujours été le cas et seule la perte de son sourire effaçait ce sentiment...
        Et là...
        Il s'était calfeutré timidement sous la carapace nivéenne du l'armure à la fois robuste et fragile, un rempart de plus autour du cœur assombri d'un homme qui avait pourtant tout pour lui. Ce sourire qui habituellement habillait à merveille ce visage aux traits séraphins, le plus ravageur que Harya avait eu le loisir de contempler.
        Son souvenir ravageait désormais son esprit.
        Cette maudite apparence à la couleur de ses cheveux cachait également ce délicieux regard chocolat dans lequel elle aurait bien eu envie de se damner avec audace. Quant à sa splendide et soyeuse chevelure, jamais plus elle ne pourrait abandonner ses mains à sa douceur et à cette amusante petite mèche qui narguait aussi bien Akihiro que la jeune femme.
        Et s'il fallait creuser un peu plus loin... même sa voix, chaude et rassurante, était faite pour séduire et surtout lui plaire. Cette même voix qui désormais la tiraillait. Si belle, elle assénait des mots si dangereux, des vecteurs vers d'affreux doutes. 

        Non.
        Il ne fallait pas qu'elle doute. Si elle voulait retrouver tout ce qu'elle aimait chez son ami...
        Non, ce n'était même pas ça.
        Un ami, c'est celui qui voit très clair en vous...
        Et qui continue d'admirer le spectacle.
        Harya comptait bien assister encore et encore au spectacle qu'était son meilleur ami. 
        Si elle voulait le retrouver, elle allait devoir se battre. Au nom de tous leurs souvenirs, de leur haine, leur amitié et des épreuves qu'ils avaient surmonté... Ah, ils en avaient connu de belles. Mais ils étaient toujours là et il était inconcevable que la fin vienne d'eux-mêmes.
Il fallait se battre.

        Sa propre puissance, elle allait devoir l'accepter, au moins le temps de battre l'autre démon. Il était devenu trop fort à cause de la déchéance du cristal de Maana, alors il fallait y mettre plus de cœur. Alors, même si elle ne connaissait pas les origines de son pouvoir sombre, elle allait l'utiliser, l'enlacer à pleins bras et faire avec. Pour Akihiro. Pour eux. Pour cet ensemble un peu rigolo composé d'un grand général des mercenaires et d'une petite gradée de la Garde. 

- Il n'est pas déshonorant de mourir en poursuivant un but, même futile ; ce qui l'est, c'est de se laisser vaincre et d'accepter sa défaite.

        Il ne fallait pas qu'il s'en fasse pour cela. Harya avait une idée très concrète de ce qu'elle allait faire. Le tout était d'y arriver et elle ne se résoudrait jamais à abandonner tant que son cœur continuerait de battre. 

        Pourtant, elle n'avait toujours pas engagé quoi que ce fut pour récupérer le contrôle de son enveloppe charnelle que le démon la soulevait par les vêtements. Elle se sentit voler par la suite, sans trop comprendre pourquoi, puis une douleur vint l'électriser au niveau du dos. Elle irradia tout son corps mais elle n'eut pas le loisir de chuter comme la gravité l'entendait. Le démon avait attrapé sa cheville pour l'envoyer voler en l'air. Il la dépassa rapidement et ils se mirent à chuter tous les deux.
        Ca aussi, ça lui rappelait quelque chose. Il s'était passé quelque chose de similaire lors de leur premier affrontement, sauf que les rôles étaient inversés. Elle le regardait fondre sur elle, le katana en avant, n'ayant pas même le courage de regarder sa vie défiler devant ses yeux.

        ...
        Elle ne voulait pas mourir !


        Ce constat fut le déclic qui lui fallait pour reprendre le contrôle de son corps. Alors que quelques flammes noires enveloppaient discrètement son corps en guise de réflexe de protection, la jeune femme se réveilla, forte de sa puissance destructrice. Au dernier moment, elle envoya le dos de sa main contre le katana, déviant sa trajectoire, préférant sacrifier sa clavicule à son cœur. Elle venait d'éviter de se faire empaler mais Akihiro était toujours là, caché derrière son masque. La jeune femme prit son courage à deux mains. Et le corps d'Akihiro entre ses deux bras. Elle le serra contre elle, peu importait sa drôle de mue blanchâtre. 

- Akihiro, je ne t'abandonnerai jamais, murmura-t-elle.

        Elle ne pourrait jamais garder cette posture bien longtemps, aussi elle signa définitivement pour un second affrontement en l'ouvrant de la même façon qu'elle avait clôturé le premier.
        Elle déposa un baiser sur ce qui aurait ses lèvres. 


        Puis elle replia les genoux et opposa ses pieds au contact entre leurs deux corps. Elle exerça une pression tout en faisant une extension de son corps entier. Telle une plongeuse, elle fondit vers le sol, la tête la première et le regard larmoyant.
        La rage effacerait tout. 

        Elle exécuta un salto juste avant d'atterrir au sol. Une fois sur ses pieds, elle recula vivement en un bond alors qu'Akihiro l'avait déjà rattrapée, l'entaillant une nouvelle fois, verticalement. Cette fois-ci, ce fut son abdomen qui fit les frais de cet affrontement. La jeune femme atterrit quelques mètres plus loin, en glissant en arrière. Elle releva son regard hargneux sur son adversaire. Elle l'avait bien compris. C'était le démon qui faisait face à elle, même s'il utilisait la voix d'Akihiro. Il ne lui aurait jamais fait ça, autrement, elle en était persuadée. Même si elle lui avait dit des choses horribles. Il n'était pas du genre à se laisser abattre pour si peu.
        Elle le connaissait.
        Elle savait que ce n'était pas à son ami qu'elle avait affaire.

        Puis elle partit. Elle semblait glisser sur le sol au lieu de courir, ce qui lui conférait une célérité des plus extraordinaires. Une fois arrivée vers le démon, elle lui envoya un coup de poing chargé de flammes noires. Toutefois, cette attaque partit dans le vide. Akihiro avait déjà bondi, une jambe tendue en avant prête à s'abattre sur son crâne. Harya s'écarta d'un saut sur le côté, évitant de peu l'écrasante puissance physique du jeune homme. 
        Elle ne pouvait pas se laisser faire. Elle attaqua de nouveau son ami, cette fois en envoyant la paume de sa main en avant. Le mouvement laissa derrière lui le souvenir de flammes noires tandis que l'impact entre les mains des deux individus semblait faire trembler le monde. Et ils continuèrent, encore et encore, attaquant et parant les coups toujours plus rapides et puissants. Harya devait composer avec cette puissance toute nouvelle. Ces flammes, elle ne les connaissait que très peu, après tout.
        Tout ce qu'elles avaient fait, c'était semer le malheur. 
        Alors que les deux jeunes gens confrontaient leurs forces, Harya marmonna d'une voix morne ;

- ... Tu ne mérites pas que mes flammes dévorent ta chair... Tu mériterais juste de survivre avec la peur qu'en te retournant, je sois là, prête à te blesser. Pour un tel crime, démon, tu ne mérites pas de mourir à ton tour... Juste de souffrir encore et encore jusqu'à ce que je sois satisfaite. Et JAMAIS, Ô GRAND JAMAIS, je serai satisfaite ! Je te pourfendrai, jour après jour, ne te laissant que la stricte quantité minimale de sang pour que tu survives en agonisant et rien de plus, sans personne pour te tendre la main, sinon la mienne pour te flageller encore. Mais je ne puis avoir la suffisance de te laisser faire souffrir Akihiro. 

        Harya concentra sa magie dans ses paumes et continua à attaquer. Cette fois-ci, de grandes lignes de flammes demeuraient dans l'espace après le passage des mains de la jeune femme, tandis qu'elle tournoyait autour du démon, parant ses coups avec hargne ou souplesse, bondissant avec agilité ou glissant avec véhémence. Elle tentait des coups elle aussi, sans succès, même quand elle se glissait dans le dos de son adversaire. Akihiro fit volte-face, le katana à sa suite pour la transpercer. Harya s'apprêta à parer...

        Rien ne vint.
        Le corps de Harya se figea sans raisons. Elle écarquilla les yeux tandis que le katana se rapprochait. Mais rapidement, des flammes noires vinrent protéger leur maîtresse, s'opposant à la force de la lame. Elles l'englobèrent même pour courir le long de la lame et rejoindre le poing d'Akihiro, léchant sa main de leur ardente puissance. Ce dernier se recula vivement, extirpant son arme de ce miasme noir. Les flammes explosèrent alors, séparant violemment les deux individus. Harya retrouva alors sa mobilité et fit un salto arrière pour se rééquilibrer. Ebaubie, ça, elle l'était, elle n'avait pas compris pourquoi son corps avait tout bonnement arrêté de lui répondre. Elle fronça néanmoins les sourcils, ne s'autorisant pas à se faire déconcentrer par cette étrange réaction. Elle pouvait toujours se battre, c'était l'essentiel. 

        Elle profita alors de la grande distance entre eux pour essayer une des attaques qu'elle avait le plus de mal à lancer, en espérant que sa nouvelle puissance rende les choses plus faciles. Elle se concentra jusqu'à pouvoir créer huit épées de flammes autour d'elle. En tendant la main en avant, elle fit tournoyer les lames autour d'elle, s'entourant d'un ouragan noir, avant de les projeter avec force et vélocité sur le démon.



Fiche by Dev Nerd Girl


avatar
pts d'expérience
messages postés
Gardien de l'Etincelante
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faery
180
405
Le membre 'Harya' a effectué l'action suivante : Action

'Attaque' :
avatar
pts d'expérience
messages postés
Division I mercenaire - Général
Général Mercenaire
►Un katana tout neuf, forgé par un célèbre forgerons et grâce à un ami.
Il est temps de vous montrer notre vrai pouvoir.
Magie noire
Magie de Rang E
Maana de rang O
Faery
180
521
Akihiro VS Harya II










Même lorsque la mort lui tendait la main...
Elle réussit à la repousser d'un revers de la sienne...

Le démon pesta en apercevant les flammes noires qui jaillirent, recouvrant le corps d'Harya et faisant office de bouclier.
Ces flammes... Elles étaient encore inconnues pour le démon, il ne pouvait prévoir les réactions de ce pouvoir. Il devait s'en méfier...
Il continua de plonger vers le sol, une chute fracassante attendait Harya, le démon, allait se repousser et dès qu'il sera au sol, continuera par un enchaînement d'attaque.

Il se méfiait des flammes...
... Mais il devait aussi se méfier d'elle.

Alors qu'il chutait, il crut voir la distance entre ces deux combattants se rapprocher.
Un peu, puis encore plus.
Elle était entrain de serrer le démon dans ses bras.


Il ne comprenait pas...


Pourquoi ces faerys s'attachaient-ils autant ?
Pourquoi ?
Alors qu'il était évident que c'était peine perdu...

Et elle n'avait pas encore tout compris...

... Elle n’était pas la seule à avoir plusieurs tours dans son sac !



Sa détermination était veine, et le Démon éprouvait de la pitier en regardant cela. Cette détermination, quelle que soit la raison, était cependant remarquable. Cependant, c'était encore insuffisant.


- Akihiro, je ne t'abandonnerai jamais, murmura-t-elle.



Elle n'avait pas compris...
Il allait lui expliquer, un moment, que cela ne servait plus a rien...
Cela était inutile...
Inutile de dire son nom



Akihiro.




Elle lui déposa un baiser.
Le démon écarquilla les yeux, comment pouvait-elle se permettre de faire ce genre de chose ?
À lui ?!
Le Démon prit ce geste comme de la provocation, il s'énerva d'avantage.
L'amour...



Tsssss... Akihiro, regarde ce que tu as fait...



Toujours son katana a la main, il décida d’asséner un coup, mais Harya eut le temps de se dégager en se repoussant.
Il atteignit le sol, inutile de faire une roulade, il tomba les deux pieds a plat, écrasant la terre et provoqua une onde de choc. Ses pieds s'étaient enfoncés, il les retira, soulevant un peu de terre au passage et regarda Harya. Elle allait surement contre-attaquer, mais le Démon prit le dessus et fonça vers la gardienne en lui donnant un coup violent dans son abdomen.
Il marcha vers elle, le pas lent et un sourire aux lèvres.
Sa petite supercherie avait été démasquée, elle s'avait que c'était bien le Démon qui était en face de lui.


Allait-elle enfin comprendre ?


Puis, a sa plus grande surprise, elle se mit à le rejoindre, non pas en courant, mais en glissant sur le sol avait une légèreté exemplaire et aussi avec une vitesse des plus remarquable. Le Démon positionna ses pieds correctement et sautilla un peu, sans que ce ne soit visible.
Il se mit a sourire.
Un combat au corps-à-corps !

Harya était sur lui et envoya un poing enflammé, mais le monstre avait bondi bien avant et tendit la jambe vers elle et le rabattu rapidement. Elle esquiva d'un bond sur le côté, le sol avait pris à sa place. En regardant autour, on pouvait dès a présent voir le lieu ravagé par le combat, il avait perdu sa splendeur il y a bien longtemps et ressemblait à un biome plat idéal pour le combat. Cela faisait un moment qu'il était là et le soleil commençait à se cacher derrière des nuages gris.
Harya profita de l'échec de son attaque pour foncer sur lui à nouveau, elle envoya sa paume vers lui, le monstre contra avec sa paume.
Le choc fut violent et créa une onde de choc puissante, les cheveux d'Harya volèrent en arrière avec violence et la poussière qui se trouvait à leurs pieds s'envolèrent en un rien de temps.
Il continua d'enchaîner des coups de katana tendit qu'elle les repoussa de ses flemmes noires. Pendant un bon moment, ils s'échangèrent les coups, esquive et sourire aux lèvres pour certain.

Alors que les deux jeunes gens confrontaient leurs forces, Harya marmonna d'une voix morne ;

- ... Tu ne mérites pas que mes flammes dévorent ta chair... Tu mériterais juste de survivre avec la peur qu'en te retournant, je sois là, prête à te blesser. Pour un tel crime, démon, tu ne mérites pas de mourir à ton tour... Juste de souffrir encore et encore jusqu'à ce que je sois satisfaite. Et JAMAIS, Ô GRAND JAMAIS, je serai satisfaite ! Je te pourfendrai, jour après jour, ne te laissant que la stricte quantité minimale de sang pour que tu survives en agonisant et rien de plus, sans personne pour te tendre la main, sinon la mienne pour te flageller encore. Mais je ne puis avoir la suffisance de te laisser faire souffrir Akihiro.



C'est ca...



     Approche, et libère donc cette haine...



                  Libère cette souffrance que tu ressens...





... Achève-moi de toute ta puissance, satisfais-la !








Il pensait qu'elle avait compris, mais en lisant sa dernière phrase,
Il s'aperçut que non.

C'est alors qu'elle surgit, de ses flammes noires dévastatrices, mais cela ne suffisait pour atteindre le monstre qu'il n'était qu'à moitié devenu, elle tenta bien des feintes, passant derrière son dos, mais d'un coup de main et de sabre, il para toutes ses attaques. Certaines ont bien failli le toucher, en vain. Un moment d'inattention et il en profita pour l'atteindre, ayant aperçu une ouverture, il pointa le bout de sa lame vers elle, qui semblait figer subitement.



Que...



Son attaque fut stoppée par sa magie de protection, ses flammes commencèrent a englober tout le fer de son arme, se rapprochant dangereusement de ses mains, comme un poison qui se propagerait. Trop tard, elle frôla sa main et il ressenti une douleur profonde. Il se retira par réflexe et bondit en arrière en regardant sa main qui était au contact des flemmes.
Une grande douleur...
Alors qu'elles avaient à peine effleuré sa main...

Il regarda sa main, son avant-bras. Ça couche blanche disparaissait plus rapidement que prévu.




...




C'était bon signe.



Il se reconcentra, et regarda son adversaire. Il était tout de même bien content de se battre contre elle. Elle était son tout premier obstacle dans ce monde d'égoïstes. C'était la première qu'il vit souffrir.
Non, la deuxième en vérité.

Il positionna Kyōka Suigetsu droit devant lui, cependant, alors qu'il tenait fermement son sabre, sa main se relâcha légèrement et ses yeux s'écarquillèrent d'effroi lorsqu'il vit une attaque bien particulière dont il se rappela toute sa vie.
Huit épées de flammes autour d'elle. Elle fit tournoyer les lames autour d'elle, s'entourant d'un ouragan noir.



Merde !



Elle les projeta avec force et vélocité sur lui sans qu'il n'eût le temps de réagir.




...






"ploc..."




"ploc, ploc, ploc"...








Des gouttes de sang tombèrent au sol. Le démon était courbé, le dos en avant, les bras pendant vers le sol.
Il était transpercé d'épées noires. Ses épaules étaient touchées.
Il cracha du sang.

Il se releva ensuite, a l'aide de son katana et se mit a sourire, un sourire caché.
Plus pour longtemps.
Puis, une goutte tomba sur son visage sale, poussiéreux et abîmé par le combat.
Une autre goutte, puis une autre.
Il commença à pleuvoir.








Alors... Il rit, Tu n'as toujours pas compris...



La substance blanche, commença a tomber en petits morceaux sur le sol mouillé.

Il se redressa, et regarda Harya.



Ce n'est pas un masque, mais c'est ce qui va me permettre de renaître réellement !
Je t'ai laissé bien de temps. Mais désormais, tout cela est terminé ! Il fallait juste que j'attende que le réceptacle soit épuisé...



Il s'exprimait de manière théâtrale, on aurait dit un fou qui s’esclaffait, il tendit ses bras vers l'avant et gesticulait ses doigts dans tous les sens.



AHAHAHAH ! Akihrio n'est plus, tu n'as absolument rien compris gardienne ! Il me fallait de l'énergie en puissant l’âme de ce jeune Homme ! AHAHAHAHHAHAH !!!



Même sa voix avait changer, elle était devenue de plus en plus monstrueuse, et le ton faisait un bond dans le grave et dans l'aigu alternativement, ce qui rendait l'écoute désagréable.
On pouvait entendre l'orage gronder.
La pluie devenait incessante.




Tu arrives trop tard...

Sauveuse du monde...

"cr-crarc !"












Il respira fort, et longtemps. Il frissonna, il pouvait ressentir encore plus ce qu'il l'entourait. Ces gouttes d'eau qui ruisselaient sur son corps, ses blessures qui le faisaient mal.

Ce fut comme une libération.

Et le corps tout entier du Général fut corrompu par le plus sournois des démons qu'il avait crée.
Un monstre qui ne pense qu'a la destruction.
Un cœur rongé par une haine.
D'où venait cette haine ?
Était-ce une haine sans raison du Démon ?
Où était-ce tout simplement...
La haine d'un jeune homme au cœur brisé jadis.
Un cœur noir.

Il se craqua le coup et abattit son katana vers elle, dans le vide.
Une onde d'énergie pourfendait la terre et se dirigea vers Harya. Elle n'eut aucun mal a esquivé. Cependant, le Monstre avait profité de cette grande brèche qui le cachait, pour se mouvoir et courir vers Harya. Il tenta de la trancher, mais son coup fut paré par ces maudites flammes noires, il devait réagir vite avant qu'elles n'atteignent ses mains, mais le Démon était beaucoup plus lent qu'avant et un peu trop confiance de sa puissance. Il tenta de son autre main de l'agripper, mais elle était plus rapide et réussit à lui donner un coup enflammé dans son abdomen, il recula d'un mètre se tenant le ventre puis reprit.
De loin, il était difficile de les apercevoir, on pouvoir seulement observer des ondes de choc violent et invisible, terrassant ce qui les entoure. En vérité, on semblait voir une danse bien connue, il fut un temps...

Une danse rythmée et majestueuse, le plus beau ballet.



Deux danseurs...




HARYA S'EN EST FINIT DE TOI !!!



Mais cette fois...


Il concentra son énergie dans le fer de sa lame.



Il n'y aura pas un vainqueur...

Il l'abattit au sol, faisant soulever la terre comme un séisme ou une vague qui se dirigea vers la gardienne.






Mais un survivant.







(C) Galimybé - Mini BN
[/i][/quote]
avatar
pts d'expérience
messages postés
Gardien de l'Etincelante
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faery
180
405
Le membre 'Akihiro' a effectué l'action suivante : Action

'Attaque' :
avatar
pts d'expérience
messages postés
Habitant d'Eldarya
Habitant
A été dépossédée de tous ses biens par les mercenaires.
"Je veux que tu évolues dans la peur qu'en te retournant, tu me vois, prête à te châtier."
Pyrokinésie
Magie de Rang B
Maana de rang C
Faery
180
1048
Un ami, c'est celui qui voit clair en vous,
et qui continue d'admirer le spectacle
Profiler_Appv0.3.0.1
 La vengeance est ma façon de m'en sortir. Même si je dois me venger contre moi-même. Quelle importance. Le monde est foutu, Akihiro est foutu, mon monde est foutu, je suis foutue. Foutu démon de MERDE !
Harya
La vengeance est un plat qui cuit au froid des morts.
Age : 20
Occupation : ...
Interests : Sauver Akihiro
Crève.
J'te suis tout de suite après.
 

         Tu arrives trop tard... sauveuse du monde...

         Il avait englouti l'âme d'Akihiro.
         ...
         L'enfoiré.



         Le regard de Harya s'assombrit peu à peu. Il semblait même qu'il perdait l'éclat de malice qui rendait ces yeux verts vivants. Ils se perdirent derrière la frange de la jeune femme, plaquée sur son visage sous le poids de la pluie qui s'abattait sur eux. Sa mine se figea dans une rancœur incommensurable à l'égard du démon mais, malgré ces flammes sauvages qui dansaient autour de son petit corps...
         Harya ne dit rien.
         Elle se contenta de regarder droit devant elle, immobile.

         Le deuil. Il s'instaurait en elle. En voyant un visage si similaire à celui d'Akihiro être travesti par les vices du démon, elle avait compris qu'elle avait perdu. Elle avait perdu avant même de commencer à combattre. Elle aurait voulu essuyer ses larmes mais elle avait déjà trop pleuré, les rivières de ses yeux s'étaient asséchées. Et quand bien même elle aurait pu pleurer encore un peu, ses mains n'auraient jamais obéi. Elles étaient désormais faites pour une seule chose.
         Tuer ce démon.
         Peu à peu, la rage envahissait les pensées de la jeune femme, bien que rien n'y paraissait. Elle souffla longuement et malgré la température ambiante, ce fut une fumée blanche qui s'échappa. Le corps de Harya était en ébullition.
         Elle aurait voulu essayer de tomber à genoux, accablée par sa peine. Après tout, elle avait perdu son ami, elle s'en rendait compte, mais c'était comme si le message n'avait pas encore été intégré. Ses genoux semblaient ne pouvoir servir qu'à une chose. Soutenir ce corps dans sa course contre le démon. Oh, ça oui, elle le pourchasserait et tomberait plus tard. Mourir avec ce démon ne lui posait pas de problèmes. De toute façon, Akihiro était mort et ce n'était plus qu'une question de temps avant que tous ceux qu'elle pouvait bien aimer ne le suivent. La Mort était bien trop gourmande, mais rien ni personne ne saurait la changer.
         Elle aurait voulu essayer de parler, mais ce n'était pas possible non plus. Elle avait perdu ses mots. Plus rien ne traversait son esprit. Crier le nom d'Akihiro serait vain, il ne reviendrait pas. Hurler sa peine ne servirait à rien, cela ne changerait pas le cours de l'histoire. Parlementer serait inutile, le démon avait déjà gagné. Lui parler serait lui ouvrir les portes à une grande arnaque.

         Il n'y avait qu'un mot dans son esprit, un seul et unique.

         Dis-moi comment s'appelle le plus grand adversaire qui m'a été donné de rencontrer...
         A... Akihiro ?

         Un autre souffle gelé passa le portail de ses lèvres carmins, avant qu'elle ne les pince fermement entre ses dents. Elle était désolée... Après tout, c'était de sa faute. C'était elle qui l'avait invité à la rejoindre pour s'enquérir de son état mais, ce faisant, elle l'avait plongé vers un point de non-retour. Il était mort à cause d'elle.
         Elle l'avait tué.
         Elle était la complice du démon malgré elle.
         Alors...


         Elle n'amorça pas le moindre mouvement lorsque la houle terreuse s'abattit sur elle. Un vacarme gigantesque résonna, sans doute dans tout le pays, et le rire du démon y succéda très rapidement. Ça y était ! Il l'avait tuée ! Sans doute trop rapidement, il aurait un arrière goût amer devant autant de faciliter à tuer la seule personne qui semblait ne pas être atteinte par le cataclysme énergétique...
         Y mettre son grain de sel devenait tout de suite beaucoup moins tripant.

         Mais rapidement, l'air se réchauffa auprès de lui. Il se redressa lentement quand il constata que Harya était toujours là.
         Derrière lui, dos à lui.
         Debout et silencieuse. C'était une Gardienne de l'Ombre après tout. Même avec un pouvoir aussi tape-à-l’œil, elle avait reçu la formation qui faisait d'elle une des personnes les plus discrètes de ce pays. Ses cheveux ondulaient lentement sur le côté, rallongés par l'ombre noire de ses flammes. Il semblait au démon que la jeune femme ne faisait pas même attention à lui, son regard était perdu droit devant elle, noyé dans les abysses d'une profonde mélancolie.
         Puis, elle le regarda un instant, d'un simple regard jeté par-dessus son épaule, avec nonchalance. Elle retourna ensuite à sa position initiale en soupirant. Elle ferma longuement les yeux avant de les rouvrir en prononçant ces paroles ;

- ... Le visage d'Akihiro est affreusement laid quand il devient ton masque. Tu dénigres cette âme mais à ce que je vois, tu n'es qu'un ignoble petit parasite opportuniste qui, à l'instar des virus, a besoin des autres pour subsister. Sans cet homme que tu dénigres, tu n'auras point de voix pour clamer tes absurdes ignominies, ni même d'esprit pour y penser.

         Harya prit tout son temps pour glisser une main dans la sacoche qui était accrochée à sa ceinture. Délicatement, elle sortit un ruban noir. Il était temps de devenir vraiment sérieuse, pensait-elle.

- Si j'ai bien compris, Akihiro est "mort", n'est-ce pas...

         Elle passa le bandeau noir devant ses yeux et le noua derrière la tête, rayant sa propre vue des variables de ce combat.

- Alors... Je suppose que ce que je vais t'infliger... S'appelle une vengeance.

         Alors...
         Alors elle n'avait qu'à tuer les deux meurtriers.
         Le démon en premier. Pas question de jouer la courtoisie.



         Ce qu'elle venait d'apprendre lui fendait le cœur. Akihiro, ce mercenaire aux allures mauvaises était en réalité un homme battu par cette saloperie qu'était la vie. Elle ne lui avait pas fait de cadeau et il n'avait eu d'autres choix que de faire de la résilience. Il avait surpassé cette épreuve du mieux qu'il avait pu, même si aux yeux de certains il n'avait pas emprunté le meilleur chemin.
         Bouche bée devant le général, Harya ne savait quoi dire mais pour le coup, elle avait juste cessé de le juger. À la place, elle s'approcha de lui, contournant son bureau et posa ses mains sur chaque épaule.


- Qu'est-ce que tu fais ? Maugréa-t-il sans prendre la peine de se retourner.
- Laisse-toi faire.
- Je te demande ce que tu es en train de faire.
- Ecoute... Nous nous détestons mais pour ce soir, accepte-moi comme amie. Demain, tu pourras te foutre de moi comme bon te semblera mais, ce soir, je crois que tu as juste besoin... d'une présence.
- Tu es vraiment prétentieuse, la Naine.

         La naissance d'une amitié.
         La pression devenait palpable. Elle tendit les doigts de sa main droite et en se retournant vivement, elle traça un arc de cercle pour trancher le démon à l'aide de ses flammes. Elle avait l'imprudence de le faire alors qu'elle pouvait subir les dégâts de sa propre attaque, mais cela lui importait peu. Malheureusement, le démon esquiva d'une souplesse arrière. Harya grogna et l'assaillit de nouveau. Avec lenteur d'abord, avec hardiesse ensuite. Les coups de Harya se faisaient de plus en plus violents, même s'ils n'étaient en rien suffisant pour battre ce démon. Comme si Harya ne voulait pas vraiment venger son ami. Comme si elle pensait encore que tout n'était pas perdu, que si elle tuait le démon, elle supprimerait toute possibilité de revoir un jour l'homme qu'elle adorait.
         Elle devait chasser cette pensée loin de son esprit. Il ne voudrait sans doute pas être ce monstre. Il n'avait jamais voulu céder au démon et pour lui, dans tous les cas, ce n'était plus une vie, Harya en était sûre.
         Elle lança un nouvel assaut mais elle fut repoussée sans difficulté par le katana du démon. Roulant au sol avec mollesse, elle serra les dents, le visage contre le sol. Elle se redressa doucement sur les coudes et les genoux, puis sur ses deux pieds. Elle releva lentement la tête, la lèvre pincée. Elle tournait en rond, elle était...

http://www.deezer.com/track/118362612?utm_source=deezer&utm_content=track-118362612&utm_term=450110731_1454358976&utm_medium=web
(considère que c'est vraiment la voix de Harya)

         ... En train de chanter.
         Il n'y avait plus rien en cet instant. Plongée dans le noir derrière la barrière de son bandeau, elle souffla d'une voix divinement douce des paroles qu'elle avait entendues. C'était une chanson qui venait de la Terre. Elle avait souvent entendu cette mélodie quand elle avait eu l'occasion d'aller chez les humains.
         Une chanson qui, en ce jour, prenait tout son sens.
         À la guerre en toute saison... Oui, s'il le fallait...

[à 0:45]

         Elle s'arrêta de chanter et tendit les mains devant elle. Au fur et à mesure, ses flammes se concentrèrent autour d'elle, de plus en plus denses. Elle ferma les poings et les flammes semblaient être repoussées autour de la jeune femme, comme si elles avaient implosé. Pourtant, elles persistèrent et s'accrurent davantage.

         Auréolée de ses flammes ténébreuses, elle reprit son chant.

         Tu vois...
         Oui, regarde, Akihiro...
         Au fond... qu'on me pardonne...
         S'il-te-plaît.
         Je suis le roi... Le roi des cons...

         J'ai fait le tour de la question
         Elle avait réfléchi à tout pour te sauver...
         J'avance, avance à reculons
         Elle avait compris que cela ne servait plus à rien.

         C'est moi...
         C'est elle...
         Le maître du jeu
         ... la coupable...
         Le maître du feu
         ... la dangereuse pyromane...
         Le maître du monde et vois ce que j'en ai fait...
         ... mon dieu, mais qu'avait-elle fait...
         Une terre glacée, une terre BRÛLÉE !
         ... elle ne parlait plus pour elle-même...
         LA TERRE DES HOMMES QUE LES HOMMES ABANDONNENT !
         ... c'est elle qui avait abandonné.

         Puis elle se mit à hurler, le visage levé vers le ciel, toute l'étendue de son désarroi. Sa voix déchira le silence tout autour d'elle, perçant sa propre pression énergétique, devant ses deux seuls spectateurs ; le démon d'un côté, le cerisier mourant de l'autre.

         Pour ma peine...
         Et elle tourne en rond... elle tourne en rond...


         
         À la fin de son tour, elle prit appui violemment contre le sol, enfonçant son talon dans ce dernier, avant de partir comme une flèche. En courant, elle abattit son poing gauche en diagonal, créant dans son sillage une lame de feu noir. Elle fit de même symétriquement de l'autre poing et bondit sur le démon. Elle avait une réponse à apporter. Elle ne pouvait pas laisser les choses se faire, ni Akihiro tout détruire sans le vouloir. Elle devait cesser d'être égoïste, elle devait le tuer, le sauver, l'épargner avant qu'une existence horrible ne s'empare de lui définitivement. Elle abattit son premier faisceau de feu sur le démon mais celui-ci se déroba sur le côté. Aveugle et le reste de ses sens exacerbés, elle sentit qu'il était parti sur sa droite, alors elle vrilla dans le sens horaire, la bras droit tendu afin de le toucher dans son prolongement. Le démon recula alors et Harya décida de terminer sa pirouette en envoyant la première épée vers la poitrine de son adversaire. Alors qu'il esquivait, elle avait déjà créé d'autres épées autour d'elle et s'empressa de l'attaquer avec. Le démon fut forcé de reculer un instant avant de reprendre le contrôle de la situation. Il répliqua alors d'un coup d'estoc. Harya releva son bras et en écho, des flammes répondirent en se dressant entre les deux opposants, reformant la ligne qu'elle venait de tracer. En tendant le bras vers le démon, Harya força ses flammes à empiéter sur l'environnement de ce dernier, explosant à sa figure. Mais il en fallait plus pour le déstabiliser et il continuait d'attaquer sauf que cette fois, c'étaient les lames qui volaient autour de Harya qui la protégèrent. Elle écarta les bras comme si elle allait s'envoler avant de les faire se rejoindre, tendus droits devant elle. En réponse, ses lames se mirent à tournoyer comme un ouragan horizontal vers le démon. Une fois pas deux, il esquiva, ainsi que l'effet boomerang dans son dos. La jeune femme semblait peu à peu céder à sa rage. Elle devenait encore plus dangereuse car imprévisible.
        Une croisade à haute vitesse s'engagea ensuite. Harya posa son pied sur un tronc à sa droite puis se propulsa sur celui de gauche. Réitérant son geste, elle se rapprocha du démon en zigzagant et flanqua sa paume contre son front avec une grande violence. Le démon vola en arrière mais se rattrapa sur ses jambes après une souplesse arrière. Il ne semblait pas avoir été blessé. La jeune femme ne lui laissa pas le temps de souffler. Son pouvoir lui criait de continuer et, bordel, elle n'allait pas se faire prier. Elle avait besoin de le tuer. De tuer tout court. Elle voulait le détruire. Alors, elle le chargea et lui envoya une salve de coups de poings dans l'abdomen, augure d'un autre, beaucoup plus puissant, qui devait irradier dans tout le corps du démon. Il vola de nouveau, beaucoup plus violemment, avant de s'encastrer dans la paroi rocailleuse. Mais ça ne suffisait pas. Il souriait encore sans saigner. Puis il fonça sur elle en se propulsant à l'aide de ce qui l'avait rattrapé et il se mit à danser avec Harya. Elle passa sous un coup de pied, il bondit au-dessus d'une balayette. Alors qu'il était en l'air, Harya abattit son poing et une secousse tellurique fut accompagnée d'un geyser de feu noir. Il esquiva la chose.
        Une fois encore, le démon avait besoin de plus avant d'être impressionné et il assaillit la blanche. S'ensuivit alors une joute durant laquelle les deux armes s'entrechoquèrent, créant des étincelles à chaque croisade. Jusqu'à ce que Harya en ait marre et crée un champ de feu autour d'elle qu'elle repoussa tel un kekkai contre le démon. Il fut forcé de reculer mais déjà Harya était sur lui, prête à le pourfendre. Un miracle le fit esquiver mais la jeune femme, plus rapide que jamais, bondit sur le versant rocailleux de ce qui entourait le sanctuaire du cerisier et s'en servit comme tremplin pour passer derrière l'ennemi. Elle fit un salto arrière et coinça le cou de l'homme dans le pli de son genou. Son autre jambe s'arrima à l'autre côté du corps et d'une pression en cisaille, Harya le déséquilibra. Une fois au sol, elle se laissa tomber au-dessus de lui, un pied de chaque côté de son corps. Son regard haineux glissa dans le sien et sans l'ombre d'un scrupule, la main droite de la jeune femme se plaça sur le haut de son avant-bras gauche. Elle tendit sa paume gauche vers le bas, vers le cœur du démon, et chargea rapidement une boule d'énergie qu'elle tira en plein dans son cœur.


Fiche by Dev Nerd Girl


avatar
pts d'expérience
messages postés
Gardien de l'Etincelante
Pas de rang
Inventaire vide
Poulpy est notre Dieu ~
Pas de magie
Pas de Rang
Pas de maana
Faery
180
405
Le membre 'Harya' a effectué l'action suivante : Action

'Attaque' :
pts d'expérience
messages postés
Contenu sponsorisé
 
[-18] Akihiro VS Harya (2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [-18] Akihiro VS Harya (2)
» Présentation ; Harya l'Enflammée
» Harya Sath.
» Le futur d'Eldarya [Leiftan, Nevra, Ezarel, Staliane, Selen, Harya, Dipree, Kather, Akihiro, Noctem, Xenos, Dànaé et Gwen] [Terminé]
» 1/43 made in Japan Akihiro-kamimura

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldarya RPG ::  L'Arène  :: Interfactions (RP)-
Sauter vers: